Coteaux-de-saumur

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Coteaux-de-saumur
Image illustrative de l'article Coteaux-de-saumur
Verre de coteaux-de-saumur

Désignation(s) Coteaux-de-saumur
Appellation(s) principale(s) coteaux-de-saumur
Type d'appellation(s) AOC
Reconnue depuis 1962[1]
Pays Drapeau de la France France
Région parente vallée de la Loire
Sous-région(s) Anjou (Saumurois)
Localisation Maine-et-Loire, Deux-Sèvres et Vienne
Climat tempéré océanique dégradé
Superficie plantée 11,5 hectares[2]
Cépages dominants chenin B
Vins produits blancs moelleux
Production 195 hectolitres en 2009[2]
Pieds à l'hectare minimum 4 000 pieds par ha
Rendement moyen à l'hectare 35 à 40 hl/ha[3]

Le coteaux-de-saumur est un vin blanc moelleux d'appellation d'origine contrôlée produit sur une petite partie de Maine-et-Loire, des Deux-Sèvres et de la Vienne. Cette appellation fait partie du vignoble de la vallée de la Loire.

Histoire[modifier | modifier le code]

Antiquité[modifier | modifier le code]

C'est au IVe siècle que la vigne se propage sous l'impulsion de Saint Martin et ses disciples[4].

Moyen Âge[modifier | modifier le code]

Au Xe siècle, grâce au développement des voies de communication, les vignobles de la Loire et donc de Saumur se développent[5]. Lorsque Henri II, comte d'Anjou, accède au trône d'Angleterre en 1154, le vignoble angevin connaît un véritable essor[5]. Du Moyen Âge au XVe siècle, le vignoble de Saumur est en pleine expansion de par l'action de la bourgeoisie[5]. À partir du XIIe siècle, Saumur devient une importante place de négoce des vins[6].

Période contemporaine[modifier | modifier le code]

Vendanges au début du XXe siècle

À partir de 1789, la Révolution française a des effets dévastateurs sur le vignoble, à travers les guerres de Vendée[5]. La crise du phyloxera touche durement le vignoble à la fin du XIXe siècle. Création de l'AOC en 1936[7]. Apparition de l'enjambeur dans les années 1960-70 qui remplace le cheval. Les techniques en viticulture et œnologie ont bien évolué depuis 50 ans (vendange en vert, table de triage, cuve en inox, pressoir électrique puis pneumatique etc.).

Situation géographique[modifier | modifier le code]

Orographie[modifier | modifier le code]

Géologie[modifier | modifier le code]

Climat[modifier | modifier le code]

Le climat du Saumurois est plus continental que celui du reste du département. Il est plus sec et chaud l'été. Les nuages ayant perdu une partie de leur humidité, ils donnent moins de précipitations[8].

Températures[modifier | modifier le code]

Mois Janv Fév Mars Avr Mai Juin Juil Août Sept Oct Nov Déc Année
Températures moyennes du département (°C) 4,5 5,4 7,8 10,1 13,4 16,6 18,6 18,4 16,2 12,2 7,6 5,4 11,3
Source : Anjou, Maine-et-Loire, Encyclopédie Bonneton, seconde édition, Paris, 1992. Données moyennes entre 1951 et 1980[N 1].
Mois Janv Fév Mars Avr Mai Juin Juil Août Sept Oct Nov Déc Année
Températures maximales moyennes à Angers (°C) 7,9 9,2 12,6 15,3 19 22,6 24,9 24,7 21,8 17 11,4 8,4 16,2
Températures minimales moyennes à Angers (°C) 2,1 2,2 3,9 5,6 8,9 11,8 13,6 13,4 11,3 8,4 4,6 2,8 7,4
Températures moyennes à Angers (°C) 5 5,7 8,2 10.4 13,9 16,2 19,2 19,1 16,5 12,7 8 5,6 11,8
Source : Climatologie de 1947 à 2008 - Angers, France

Insolation[modifier | modifier le code]

Tableau de la durée mensuelle d'ensoleillement (heures/mois) :

Mois Janv Fév Mars Avr Mai Juin Juil Août Sept Oct Nov Déc Année
Département 71,5 92,4 151,7 195,5 223,1 236,3 255,2 232,3 187,8 140,0 81,7 62,3 1929,6
Angers 70 92 141 179 201 234 248 237 191 129 89 65 1877
Source : Climatologie de 1947 à 2008 - Angers, France et Anjou, Maine-et-Loire, Encyclopédie Bonneton, seconde édition, Paris, 1992. Données moyennes entre 1951 et 1980.

Vignoble[modifier | modifier le code]

Vignoble des coteaux-de-saumur

Présentation[modifier | modifier le code]

Ce vignoble, classé AOC depuis 1962 (dernier arrêté publié le ), s'étend sur 50 hectares dans 2 communes du département des Deux-Sèvres, 20 de Maine-et-Loire et 9 de la Vienne.

Encépagement[modifier | modifier le code]

Le seul cépage utilisé est le chenin B.

Techniques culturales et réglementaires[modifier | modifier le code]

Le chenin est récolté manuellement par tries successives.

Vinification[modifier | modifier le code]

Cave de vinification

Les vins des coteaux de Saumur sont vinifiés en blanc moelleux à partir du chenin[9].

Ces vins blancs sont élaborés à partir de raisins qui possèdent, à la vendange, une très riche concentration en sucres. Après les vendanges le vin est obtenu par un pressurage lent, puis un débourbage afin de le clarifier. La fermentation alcoolique est thermorégulée et l'arrêt des fermentations se fait par sulfitage. Viennent ensuite le soutirage, puis une réfrigération pour obtenir une filtration[9].

Terroirs et vins[modifier | modifier le code]

Ces vins vieillissent très bien en bouteille (jusqu'à 15 ans).

Structure du vignoble[modifier | modifier le code]

Gastronomie[modifier | modifier le code]

Coteaux-de-saumur et poisson de Loire au fenouil avec ses mini légumes croquants

Un coteau-de-saumur peut accompagner une tarte tatin au foie gras, une crème brûlée au foie gras, un feuilleté au foie gras, une tranche de foie gras poêlée, une mousse de saumon, un poulet à l'antillaise, un carré de porc au miel, un crumble aux pommes ou un gâteau bavarois[10].

Pour des recettes plus sophistiquées comme la brouillade de saumon fumé en coquilles, le sandre de Loire rôti, galipette, artichaut et huile de Cameline, le filet de bœuf façon Rossini, avec ses mini légumes croquants et sauce madère ou le pavé de maigre sur jeunes pousses d’épinards et son coulis de betteraves balsamique, ce vin de Saumur propose un mariage parfait[11]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. [1] Passion Vin : page sur Coteaux de saumur
  2. a et b Le Guide Hachette des vins 2011, éditions Hachette, 2010. (ISBN 978-2-01-237681-6)
  3. Décret du 12 octobre 2009
  4. Charles Quittanson, Connaissance des vins et eaux de vie, p. 565.
  5. a, b, c et d Le Figaro et La Revue du Vin de France (2008) : Vins de France et du monde n° 5 (Loire : Saumur, Chinon, Sancerre), L'histoire, p.  26. Erreur de référence : Balise <ref> non valide ; le nom « HIST » est défini plusieurs fois avec des contenus différents
  6. Site de Vins de Loire, page sur la Saumur rouge, consulté le 5 mars 2011.
  7. Site de Passion Vin, page sur le Saumur.
  8. Comité météorologique départemental, Le climat de Maine-et-Loire, consulté le 7 juin 2011.
  9. a et b Le vin moelleux
  10. Accord mets / vin
  11. Recettes et accords mets et vins de Saumur

Liens externes[modifier | modifier le code]


Erreur de référence : Des balises <ref> existent pour un groupe nommé « N », mais aucune balise <references group="N"/> correspondante n’a été trouvée, ou bien une balise fermante </ref> manque.