Andreï Zviaguintsev

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Zviaguintsev.
Andreï Zviaguintsev
Description de cette image, également commentée ci-après

Andreï Zviaguintsev au festival de cinéma Premiers Plans d'Angers, en janvier 2016 (photo : Raphaël Bodin).

Nom de naissance Andreï Petrovitch Zviaguintsev
Naissance (53 ans)
Novossibirsk, Russie
Nationalité Drapeau de la Russie Russe
Profession Réalisateur
Films notables Le Retour
Le Bannissement
Elena
Léviathan
Faute d'amour

Andreï Petrovitch Zviaguintsev (en russe : Андрей Петрович Звягинцев) est un cinéaste russe né le à Novossibirsk.

Biographie[modifier | modifier le code]

D'abord acteur, il a étudié à l'institut de théâtre de Novossibirsk avec Lev Belov jusqu'en 1984, puis travaille à Moscou avec Evgueni Lazarev à l'Académie russe des arts du théâtre (GITIS). Dans les années 1990, il obtient des rôles secondaires dans des productions télévisées ainsi qu'au cinéma. Sa première expérience de metteur en scène s'effectue en 2000, lorsqu'il réalise 3 nouvelles (Boussido, Obscure et Le Choix) pour la série Black Room de la chaîne REN-TV.

Il se révèle au grand public dès son premier long-métrage Le Retour, récompensé par le Lion d'or de la Mostra de Venise 2003, qui obtient un grand succès international[1].

Avec Le Bannissement, il accède à la sélection officielle du Festival de Cannes 2007 où son comédien Konstantin Lavronenko, déjà présent dans Le Retour, obtient le Prix d'interprétation masculine[2]. Son drame Elena est récompensé par le Prix spécial du jury de la section Un certain regard au 64e Festival de Cannes[3].

Il revient en compétition officielle à Cannes en 2014 avec Leviathan qui reçoit le Prix du scénario[4]. Le même film remporte le Golden Globe du meilleur film en langue étrangère lors de la 72e cérémonie des Golden Globes[5].

En 2015 il est président du jury du 18e Festival international du film de Shanghai.

En janvier 2016, il est l'objet d'une rétrospective spéciale à l'occasion du festival de cinéma Premiers plans d'Angers au cours de laquelle ses quatre longs-métrages sont projetés[6].

Lors du Festival de Cannes 2017 son film Faute d'amour remporte le prix du jury[7].

Filmographie[modifier | modifier le code]

Récompenses[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Philippe Azoury, « Lion d'or à Venise, un premier long métrage ahurissant du Russe Andreï Zviaguintsev », sur liberation.fr, (consulté le 15 septembre 2016)
  2. « Cannes : la Palme d'or a été décernée au Roumain Cristian Mungiu », sur Le Monde, (consulté le 30 septembre 2017).
  3. Thomas Sotinel, « "Je voulais raconter l'effondrement d'une âme" », sur lemonde.fr, (consulté le 15 septembre 2016)
  4. Mathilde Bergon, « Le film Léviathan primé à Cannes déjà vendu dans 40 pays », sur Le Figaro, (consulté le 30 septembre 2017).
  5. Marie-Noëlle Tranchant Julia Beyer, « Leviathan, le monstre du cinéma aux Golden Globes », sur Le Figaro, (consulté le 30 septembre 2017).
  6. [1] Page consacrée à Andreï Zviaguintsev sur le site de Premiers Plans.
  7. « Cannes 2017 : un palmarès en forme d’œuvre d’art », sur Le Monde, (consulté le 23 septembre 2017).

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]