Festival Premiers Plans d'Angers

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Festival Premiers Plans d'Angers
Image illustrative de l’article Festival Premiers Plans d'Angers

Date de création 1989
Créateur Claude-Éric Poiroux
Prix principal Premiers longs et courts métrages européens
Président Jérôme Clément
Édition courante Festival Premiers Plans d'Angers 2020
Durée 10 jours
Direction artistique Claude-Éric Poiroux
Lieu Angers, Drapeau de la France France
Siège social 9 rue Claveau
49100 Angers
Site web premiersplans.org

Le Festival Premiers plans d'Angers est un festival de cinéma annuel se tenant à Angers (Maine-et-Loire), en France. Créé en 1989, il a lieu chaque hiver en janvier.

Consacré aux premières œuvres cinématographiques européennes, il met en compétition une centaine de premiers films européens. Les premiers films de jeunes réalisateurs sont ainsi mis en lumière.

Parallèlement à la compétition, il permet de redécouvrir de grandes œuvres du patrimoine cinématographique.

Présentation[modifier | modifier le code]

Le festival Premiers plans est consacré au cinéma européen. Ses objectifs sont de révéler les nouveaux réalisateurs européens, de faire découvrir l'histoire et le patrimoine du cinéma grâce à des rétrospectives, de mettre en valeur la diversité du cinéma européen, de former un nouveau public, d'accompagner les scénaristes et les réalisateurs[1],[2].

Devenu un rendez-vous important du septième art, le festival a permis de révéler plusieurs cinéastes comme Arnaud Desplechin, François Ozon, Mathieu Amalric, Nick Park, Fatih Akin, Matteo Garrone ou Nuri Bilge Ceylan[3],[4].

Historique[modifier | modifier le code]

La première édition de ce festival a lieu en 1989[5] à l'initiative de son actuel délégué général Claude-Éric Poiroux, fondateur de la salle de cinéma d'art et d'essai Les 400 coups à Angers, et d'un groupe de cinéphiles. L'idée est de créer une manifestation consacrée au cinéma européen alors en pleine expansion[6],[2].

À partir de 2011, le festival collabore avec le Beijing First Film Festival (festival du Premier Film de Pékin)[7].

En 2013, il attire près de 70 000 festivaliers[8],[9], et un peu plus les deux années suivantes[10],[11],[12],[13]. En 2016, le festival estime ses entrées à plus de 76 000[14] et plus de 150 000 euros de prix récompensent les films retenus par les jurys ou les spectateurs[15].

Au fil des éditions[modifier | modifier le code]

La 1re édition du festival se déroule du 20 au 29 janvier 1989 sous la présidence de Théo Angelopoulos. La manifestation s'organise autour de deux axes : une sélection de premiers films européens en compétition et une programmation de films du patrimoine[16],[2].

En 2007, rétrospectives de la filmographie de Pier Paolo Pasolini, sur les documentaires et les films d'animation britanniques.

L'année suivante, rétrospectives de la filmographie d'Alain Resnais, Jeanne Moreau et sur les 20 ans de Premiers Plans.

Rétrospectives en 2009 de la filmographie de Luis Buñuel, sur les longs-métrages américains réalisés par des Européens et sur les cités du futur.

En 2010, hommages à Guillaume Depardieu et à Jacques Baratier, rétrospectives de la filmographie de Jean-Pierre Melville et sur la peur au cinéma.

En 2011, hommages à Isabelle Carré, à Bruno Ganz et à Garri Bardine, rétrospectives de la filmographie de Barbet Schroeder, sur le burlesque au cinéma et sur les films d'après guerre[17].

L'année suivante, hommages à Jacques Gamblin, à Jorge Semprún et à Alan Clarke, rétrospectives de la filmographie de Jean-Luc Godard et sur la danse au cinéma.

Hommages en 2013 à John Boorman, à Marcello Mastroianni, à Denis Lavant et à Claude Miller, rétrospectives sur le monde du travail au cinéma et sur les 60 ans de la revue mensuelle de cinéma Positif. Le film suédois Eat sleep die, de Gabriela Pichler, obtient le Grand prix du jury[18].

En 2014, hommage à Robert Bresson, Lars von Trier, Patrice Chéreau, Bo Widerberg et Denis Podalydès, rétrospective sur la Métamorphose. Quelques chiffres de l'édition : le festival réalise 73 000 entrées, dont 25 500 jeunes de moins de 25 ans, 255 films y sont projetés, dont 72 premiers films européens, 24 pays européens y sont représentés, 120 jeunes cinéastes, acteurs, producteurs et scénaristes européens y assistent pour présenter leur premier film, 600 professionnels du cinéma et de l'audiovisuel y sont accrédités[11],[19].

En 2015, hommage à Bertrand Blier, Dino Risi, Jiri Barta, focus sur Ruben Östlund, Alice Rohrwacher[20], et films autour du thème du Secret[21]. Le documentaire roumain Toto et ses sœurs, d'Alexander Nanau, remporte le Grand prix de cette 27e édition du festival[22].

Plusieurs rétrospectives sont présentées à l'édition 2016 de Premiers Plans pour permettre de faire redécouvrir des œuvres du cinéma européen[2]. Une rétrospective de la carrière cinématographique du comédien franco-britannique Michael Lonsdale, invité du festival, est l'occasion d'évoquer ses soixante ans de carrière[23].

Une centaine de premiers longs et courts métrages sont projetés en janvier 2017 dans plusieurs lieux de la ville, notamment au cinéma des 400 Coups et au Grand Théâtre. Les réalisateurs belges Jean-Pierre et Luc Dardenne en sont les invités d'honneur. Un prix Jean-Claude Brialy est créé à l'occasion du dixième anniversaire de la mort de l'acteur pour récompenser un long métrage français, et un autre prix est décerné par la fondation Visio pour développer l'accessibilité des films aux personnes aveugles et malvoyantes. Le film de l'Islandais Gudmundur Arnar Gudmundsson, Heartstone, remporte trois prix lors du festival : le Grand prix du jury, Le Prix du public et le Prix Saftas-Erasmus dans la catégorie des longs métrages européens. Il est le long-métrage le plus primé du palmarès 2017[24],[25],[26],[27],[28]. Plus d'une vingtaine de cinéastes découverts à la manifestation cinématographique angevine sont à l'affiche du festival de Cannes 2017[29].

Quatre longs métrages sont distingués au festival de cinéma 2018 présidé par Catherine Deneuve : Tesnota, une vie à l'étroit de Kantemir Balagov, Winter Brothers de Hlynur Pálmason, Strimholov de Marina Stepanska et Jusqu'à la garde de Xavier Legrand[30]. Ce 30e festival des premiers films européens enregistre 85 000 entrées[31].

L'édition 2019 du festival angevin prime 21 films de réalisateurs européens, dont pour les longs métrages Comme si de rien n'était d'Éva Tröbisch (Allemagne), Ceux qui travaillent d'Antoine Russbach (Suisse, Belgique), Cutterhead de Rasmus Kloster Bro (Danemark) et Light as Feathers d'Erik Walny (Pays-Bas)[32].

Près de 100 premiers films sont projetés durant le rendez-vous du cinéma européen 2020 à Angers sous les présidences de Juliette Binoche, pour le jury des longs métrages, et de Claude Barras, pour le jury des courts métrages. Cinq longs-métrages sur les huit présentés en compétition sont l'œuvre de réalisatrices. Pour les longs métrages, le Grand prix du jury est décerné à Oray de Mehmet Akif Büyükatalay (Allemagne), pour les Courts-métrages européens, le Grand prix du jury est décerné à Acid Rain, de Tomek Popakul (Pologne), pour les courts-métrages français, le Grand prix du jury est décerné à Champs de bosses d'Anne Brouillet et pour les courts-métrages d'animation le Grand prix du jury est décerné à Riviera de Jonas Schloesing (France). Le film du réalisateur italien Filippo Meneghetti, présenté à cette édition de Premiers plans, représente la France l'année suivante aux Oscars[33],[34],[35],[36].

La 33e édition du festival des premiers films européens se tient du 25 au 31 janvier 2021, et pour la première fois sans projection en public en raison du contexte sanitaire lié à la pandémie de Covid-19 ; les projections en salles étant interdites comme les rencontres avec les acteurs et les réalisateurs. Le festival propose des séances virtuelles pour les films en compétition, en partenariat avec la salle de cinéma virtuelle La Vingt-Cinquième Heure[37],[38]. Une rétrospective est consacrée à la cinéaste belge Chantal Akerman[39]. Le Grand prix du jury est décerné à Ibrahim, film de Samir Guesmi (France), et le Grand prix du jury des courts métrages européens à Stayng, film de Zita Bowes (Royaume-Uni)[40].

Personnalités du festival[modifier | modifier le code]

Le comité de parrainage[modifier | modifier le code]

En 2014, le comité de parrainage est composé de Fanny Ardant, Dominique Besnehard, Pierre Bouteiller, Patrice Chéreau, décédé le 7 octobre de cette même année, Jérôme Clément, Gérard Depardieu, Christophe Girard, Alain Rocca et Hélène Vincent[41]. En 2015, ils se compose de Fanny Ardant, Hélène Vincent, Dominique Besnehard, Pierre Bouteiller, Gérard Depardieu, Christophe Girard, Alain Rocca[11], ainsi que l'année suivante[42].

Les présidents du jury[modifier | modifier le code]

Liste des présidents du jury du festival Premiers Plans[11] :

Jeanne Moreau, fidèle du festival[modifier | modifier le code]

Photographie de Jeanne Moreau en 2009.
Jeanne Moreau en 2009

Jeanne Moreau, présidente du jury en janvier 2003, est devenue une habituée du festival. Elle revient chaque année pour rencontrer et soutenir les jeunes réalisateurs, et s'investir dans les hommages rendus.

Marraine du festival[44], elle a créé en 2005 les Ateliers d'Angers, à destination des jeunes cinéastes européens qui se préparent à réaliser leur premier long métrage[43].

Sélection officielle et prix[modifier | modifier le code]

La sélection officielle des films en concurrence est répartie en six catégories :

  • premiers longs métrages européens,
  • premiers longs métrages français,
  • premiers courts métrages européens,
  • premiers courts métrages français,
  • films d'écoles européens,
  • plans animés.

Dans chacune de ces catégories, plusieurs prix sont décernés :

  • le prix du jury,
  • le prix du public,
  • un ou plusieurs prix offerts par des partenaires du festival.

Selon les années et les partenaires, d'autres catégories et prix associés viennent compléter cette liste.

Autour du festival[modifier | modifier le code]

L'association Premiers Plans élargie ses activités en 2001 avec deux dispositifs d'éducation à l'image (Passeurs d'images en Pays de la Loire et Lycéens et apprentis au cinéma), puis en 2005 avec la création des Ateliers d'Angers[2].

Ateliers d'Angers[modifier | modifier le code]

Jeanne Moreau est à l'initiative des Ateliers d'Angers, créés en 2005[43]. Chaque année les ateliers accueillent une vingtaine de jeune réalisateurs européens. L'objectif est d'apporter un soutien au moment de leur passage du court métrage à leur premier long métrage de fiction. Une partie du programme est accessible à un public d'auditeurs libres.

La première année des « Ateliers », Jeanne Moreau assure elle-même la direction artistique des Ateliers, épaulée par le cinéaste polonais Krzysztof Zanussi et les réalisateurs belges Luc et Jean-Pierre Dardenne[49].

Se succédent ensuite les réalisateurs Lucas Belvaux, Faouzi Bensaïdi, Pascale Ferran, Claude Miller, François Ozon, Marc Recha, Olivier Ducastel, Lionel Baier, etc[50].

En avril 2014, une réalisation des Ateliers Jeanne Moreau est annoncée en ouverture de la sélection officielle Un certain regard du Festival de Cannes[51].

Passeurs d'images[modifier | modifier le code]

Passeurs d'images est un dispositif national d'éducation à l'image, coordonné pour la région Pays de la Loire par l'association Premiers plans avec la Direction régionale des affaires culturelles (DRAC)[52],[53].

Il vise les populations éloignées des pratiques cinématographiques, notamment les adolescents. Passeurs d'images c'est :

  • des ateliers de pratique, de la sensibilisation à la réalisation, encadrés par des professionnels du cinéma ;
  • des projections en salle, suivies d'échanges avec les réalisateurs ;
  • des séances en plein air, dans les quartiers ;
  • des actions régionales de formation et de rencontre, comme en 2013 la 3e rencontre interrégionale Passeurs d'images Poitou-Charentes, Centre et Pays de la Loire, à l'Abbaye de Fontevraud[54],[55].

Lycéens et apprentis au cinéma[modifier | modifier le code]

L'association Premiers Plans coordonne également le dispositif national « Lycéens et apprentis au cinéma », dans la région Pays de la Loire.

Ce dispositif d'éducation au cinéma est destiné aux élèves des lycées et des centres de formation des apprentis. Il s'appuie sur le volontariat des élèves et des enseignants, et sur un partenariat avec de nombreuses salles de cinéma[56].

Fonctionnement[modifier | modifier le code]

Administration[modifier | modifier le code]

En 2014, Yves-Gérard Branger est le président de l'association Premiers Plans, Jérôme Clément le président du festival et Claude-Éric Poiroux le délégué général et le directeur artistique[41],[57]. L'année suivante, Jean-Michel Claude succède à Yves-Gérard Branger comme président de l'association[58]. En 2016 et 2017, Jérôme Clément est le président du festival, Jean-Michel Claude le président de l'association, et Claude-Éric Poiroux le directeur général et directeur artistique[42],[59].

À la 33e édition du festival Claude-Éric Poiroux en est le directeur du festival, Jérôme Clément le président du festival et Jean-Michel Claude le président de l'association Premiers Plans[48].

Finances et partenariats[modifier | modifier le code]

Quelques partenaires 2014 du festival : La fondation Groupama Gan pour le Cinéma, le conseil régional des Pays de la Loire, le conseil général de Maine-et-Loire[60], le ministère de la Culture, le centre national de la cinématographie, la Drac des Pays de la Loire, la ville d'Angers, la Sacem, le SACD[61], l'Adami.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Festival Premiers Plans d'Angers », sur Sacem (Société des auteurs, compositeurs et éditeurs de musique) (consulté le ).
  2. a b c d et e Entretien avec Xavier Massé, propos recueillis par Dominique Sagot-Duvauroux, « Comment faire d'un festival un acteur permanent d'une scène urbaine ? L'exemple de premiers plans à Angers », L'Observatoire, vol. 2016/1, no 47,‎ , p. 84-86 (lire en ligne, consulté le ).
  3. a et b « La France au premier plan des festivals », sur Le Figaro (lefigaro.fr), article du 17 janvier 2014.
  4. « Festival premiers plans d'Angers (2013) », sur France Inter (franceinter.fr), (consulté le ).
  5. Mairie d'Angers, Festival Premiers Plans d'Angers, consulté le 20 février 2014.
  6. « La passion du cinéma made in Angers », sur Télérama (telerama.fr), article du 27 janvier 2014.
  7. Conseil régional des Pays de la Loire, Premiers Plans, premiers pas en Chine, article du 2 novembre 2011.
  8. a et b Association Premiers plans, A propos du festival, consulté le 28 janvier 2014.
  9. Angers Villactu (Netprestation), 70 000 entrées au 25e festival "Premiers Plans", publié le 29 janvier 2013.
  10. Festival Premiers plans : record de fréquentation battu, Le Courrier de l'Ouest, article du 27 janvier 2014 (« plus de 72 000 entrées » en 2014).
  11. a b c et d « Dossier de presse de la 27e édition - 16 au 25 janvier 2015 », sur Association Premiers plans (premiersplans.org), document du 15 septembre 2014 (73 000 entrées en 2014).
  12. « Premiers plans 2015. Les huit piliers sur lesquels repose le festival », sur Ouest-France (ouest-france.fr), article du 17 janvier 2015 (« plus de 73 000 billets d’entrée » en 2014).
  13. « Cinéma : le palmarès de « Premiers Plans » », sur Le Courrier de l'Ouest (courrierdelouest.fr), article du 26 janvier 2015 (« 70 000 entrées » en 2014, en légère hausse en 2015).
  14. « Angers Le festival Premiers Plans bat des records », sur Le Courrier de l'Ouest (courrierdelouest.fr), article du 31 janvier 2016 (« passe la barre des 76 000 entrées »).
  15. « Le 22 janvier Festival Premiers plans », sur France Culture (franceculture.fr), .
  16. a et b « Palmarès 1989 », sur Association Premiers plans (premiersplans.org), .
  17. Isabelle Regnier, « Barbet Schroeder, toujours sur la brèche », sur Le Monde, .
  18. « Angers : un film suédois Grand Prix du Jury du festival "Premiers Plans" », sur Le Courrier de l'Ouest, .
  19. Arnaud Schwartz, « « Premiers plans », Angers fête le jeune cinéma européen », sur La Croix (la-croix.com), .
  20. Association Premiers plans, « Programme - Rétrospectives (2015) », sur Premiers Plans (premiersplans.org) (consulté le ).
  21. « A la découverte des nouveaux talents du cinéma européen au Festival Premiers plans d'Angers », sur Centre national du cinéma et de l'image animée (cnc.fr) (consulté le ).
  22. « Un documentaire roumain triomphe à Premiers Plans, à Angers », sur Télérama (telerama.fr), publié le 26 janvier 2015.
  23. Marie-Jeanne Le Roux, « Angers. Des souvenirs de Michael Lonsdale, invité en 2016 du Festival Premiers Plans », sur Le Courrier de l'Ouest, .
  24. « Les frères Dardenne, têtes d'affiche du 29e festival Premiers Plans d'Angers », sur Le Point (lepoint.fr), .
  25. Marie Soyeux, « Premiers Plans, secrets de jeunesse d'un festival », sur La Croix (la-croix.com), .
  26. Nathalie Hamon, « Premiers Plans. Un prix Jean-Claude Brialy créé au festival 2017 », sur Ouest-France, .
  27. « Un nouveau prix au festival Premiers plans », sur Ouest-France, .
  28. « 29e palmarès Premiers Plans, le printemps des écrans », sur Ouest-France, .
  29. L. B., « Quand Premiers Plans s'invite à Cannes... », sur Ouest-France, .
  30. a et b « Angers. Quatre films distingués au festival de cinéma Premiers plans », sur Ouest-France, .
  31. « Angers 85 000 entrées au festival Premiers Plans », sur Le Courrier de l'Ouest, .
  32. a et b « Premiers plans à Angers. Découvrez le palmarès 2019 du festival », sur Ouest-France, .
  33. a et b Valérie Guédot, « Festival Premiers Plans d’Angers du 17 au 26 janvier 20 », sur France Inter, .
  34. Thomas Sotinel, « A Angers, des films de femmes à la frontière entre fiction et documentaire », sur Le Monde (lemonde.fr), .
  35. « Angers. Le palmarès du 32e festival Premiers Plans », sur Le Courrier de l'Ouest, .
  36. Marie-Jeanne Le Roux, « Festival Premiers Plans. Révélé à Angers, Filippo Meneghetti représente la France aux Oscars », sur Le Courrier de l'Ouest, .
  37. Laurent Beauvallet, « Cinéma. Comment Premiers plans s'est transformé en festival en ligne, avec 25 000 spectateurs », sur Ouest-France, (consulté le ).
  38. « Angers. Premiers Plans s'adapte à la fermeture des salles et propose des séances en ligne », sur Le Courrier de l'Ouest, (consulté le ).
  39. Clarisse Fabre, « Chantal Akerman, l'énergie du désespoir », sur Le Monde, .
  40. Christophe Turgis, « Cinéma : Ibrahim, Grand Prix du festival Premiers Plans à Angers », sur France 3 Pays de la Loire (france3-regions), .
  41. a et b Association Premiers plans, Dossier de Presse de l'édition 2014, document du 27 décembre 2013.
  42. a b et c « Dossier de presse (2016) », sur Association Premiers plans (premiersplans.org), document de décembre 2015.
  43. a b et c Association Premiers plans, Présentation du festival Premiers plans, document du 11 octobre 2013.
  44. a et b Marie-Noëlle Tranchant, « Premiers plans d'Angers : 25 ans de découvertes », sur Le Figaro, article du 25 janvier 2013.
  45. Association Premiers Plans, Programmes et invités 2014, communiqué du 14 janvier 2014.
  46. Association Premiers plans, Le jury 2014, consulté le 2 février 2015.
  47. « Premiers plans : le président Lambert Wilson, acteur et citoyen engagé », sur Le Courrier de l'Ouest, .
  48. a et b « Premiers plans. Comment le festival de cinéma d’Angers va s'organiser en plein Covid-19 », sur Ouest-France, .
  49. Ateliers d'Angers (Ass. Premiers plans), Dossier de présentation des ateliers, document du 23 août 2013.
  50. Association Premiers plans, Ateliers - Présentation, consulté le 11 mars 2014.
  51. « Party Girl, le film développé à Angers, bientôt à Cannes », sur Ouest-France, article du 10 avril 2014.
  52. Passeurs d'images (Ass. Premiers plans), Passeurs d'images - Présentation, consulté le 11 mars 2014.
  53. « Passeurs d'Images : 8 jeunes à la rencontre régionale », sur Ouest-France, article du 1er novembre 2012.
  54. Passeurs d'images (Ass. Premiers plans), Passeurs d'images - Retour sur, consulté le 11 mars 2014.
  55. Passeurs d'images (Ass. Premiers plans), Revue de presse, consulté le 11 mars 2014.
  56. Lycéens au cinéma (Ass. Premiers plans), Modalités de fonctionnement du dispositif, consulté le 11 mars 2014.
  57. Association Premiers plans, « Dossier de présentation du Festival Premiers Plans 2015 (dossier de presse) », sur Premiers Plans (premiersplans.org), .
  58. Association Premiers plans, « Dossier de presse 2016 », sur Premiers Plans (premiersplans.org), .
  59. Antoine Guillot, « Plan large, en direct du Festival Premiers Plans d'Angers », sur France Culture (franceculture.fr), .
  60. Conseil général de Maine-et-Loire, Communiqué de presse, du 14 janvier 2014.
  61. Société des Auteurs et Compositeurs Dramatiques (SACD), Festival Premiers Plans d’Angers, consulté le 23 janvier 2014.