Eugénie Zvonkine

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Eugénie Zvonkine
Photo d'Eugénie Zvonkine en novembre 2017.jpg
Biographie
Naissance
Nom dans la langue maternelle
Звонкина, ЕвгенияVoir et modifier les données sur Wikidata
Nom de naissance
Ievgeniâ ZvonkinaVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Activités
Autres informations
A travaillé pour
Directeur de thèse
Claudine Eizykman (d)Voir et modifier les données sur Wikidata

Eugénie Zvonkine (en russe : Евгения Звонкина), née le à Moscou en Russie, est une historienne, chercheuse, critique de cinéma, spécialiste du cinéma soviétique, russe et ukrainien. Après avoir présenté sa thèse de doctorat à l'université Paris-VIII en 2009 elle devient maître de conférences et chargée de cours en cinéma et audiovisuel auprès de cette même université.

Biographie[modifier | modifier le code]

Eugénie Zvonkine est d'origine russe et de nationalité française[1]. Elle vit en France, à Paris. C'est sous la direction de Claudine Eizykman qu'elle soutient sa thèse en 2009 sur le sujet : Les états de la dissonance dans l'œuvre cinématographique de Kira Mouratova (de 1958 à 2009)[2],[3].

L'auteure mène également un projet financé par l'équipe ESTCA (Esthétique, sciences et technologie du cinéma et de l'audiovisuel) de l'université Paris-VIII et le Labex Arts H2H, accompagné de colloques en français et en anglais. Ce projet aboutit notamment à la publication de l'ouvrage sur le sujet de sa thèse : Kira Mouratova : un cinéma de la dissonance[4].
Elle poursuit également ses recherches sur l'œuvre du cinéaste Alexeï Guerman[5].

Elle réalise en 2016 un documentaire intitulé Souvenir de vague (2016) sur la Nouvelle vague kazakhe et ce qu’il en reste.

Le 11 novembre 2017, elle présente, avec plusieurs co-auteurs, dont Joël Chapron, dans le cadre de la 15e semaine du cinéma russe à Paris[6], un ouvrage collectif qu'elle a dirigé et qui est consacré au cinéma russe depuis les années 1990 jusqu'à ce jour : Cinéma russe contemporain, (r)évolutions[7].

Depuis 2010, elle a rédigé de nombreux articles dans Les Cahiers du cinéma et dans les revues Studies in Russian and Soviet Cinema(en) et Kinovedceskie zapiski (ru)[8].

Eugénie Zvonkine est interprète tous les ans dans le cadre de la Semaine du cinéma russe à Paris où elle présente également des films et propose des conférences.

Publications[modifier | modifier le code]

  • Eugénie Zvonkine (préface de Mikhaïl Iampolski), Kira Mouratova : un cinéma de la dissonance, Lausanne, Paris, L'Âge d'homme, coll. « Histoire et théorie du cinéma. Série Travaux », 2012, 592 p.-XXIV p. de pl. (ISBN 978-2-8251-4106-9)
Texte remanié de : Thèse de doctorat : Cinéma : Paris 8 : 2009

Références[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]