Khadja Nin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant une chanteuse
Cet article est une ébauche concernant une chanteuse.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Ce modèle est-il pertinent ? Cliquez pour en voir d'autres.
Cet article ne cite pas suffisamment ses sources (février 2016).

Si vous disposez d'ouvrages ou d'articles de référence ou si vous connaissez des sites web de qualité traitant du thème abordé ici, merci de compléter l'article en donnant les références utiles à sa vérifiabilité et en les liant à la section « Notes et références » (modifier l'article, comment ajouter mes sources ?).

Khadja Nin est une chanteuse née le au Burundi.

Biographie[modifier | modifier le code]

Fille de Jean Ntiruhwama, ancien Ministre de l'Intérieur burundais sous le règne du Roi Mwambutsa IV, Jeanine Ntiruhwama, aka "Khadja Nin" passe une enfance paisible dans son Burundi natal. Mais Jeanine est si petite et si menue que tout le monde disait "Ka Jeanine" (La petite Jeanine) pour parler d'elle. C'est donc ce sobriquet qu'elle a choisi comme nom d'artiste au début de sa carrière, en l'épelant "Kadja Nin", pour le rendre plus exotique et sophistiqué, tout comme sa musique.

http://le-monde-de-lucha.over-blog.com/article-wale-watu-69766897.html

Vie privée[modifier | modifier le code]

Khadja Nin est mariée avec le pilote automobile belge Jacky Ickx. Elle vit à Monaco.[réf. nécessaire] Son fils unique, Vincent, est marié et vit en Belgique. Khadja Nin a chanté au Palais omnisports de Paris-Bercy le 10 janvier 2000, avec Sting et Cheb Mami[1]. Elle se fait connaître en France en 1995 avec le tube Sambolera mali son, diffusé presque quotidiennement sur TF1. Jeanne Moreau a réalisé le clip illustrant sa chanson Mama sur son dernier album Ya...[réf. nécessaire]

Sources[modifier | modifier le code]

Discographie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Fara C., « Sting invite Mami et Khadja Nin », sur www.rfimusique.com,‎ (consulté le 3 juin 2016)

Liens externes[modifier | modifier le code]