Sight and Sound

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant une revue de cinéma image illustrant le Royaume-Uni
Cet article est une ébauche concernant une revue de cinéma et le Royaume-Uni.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Sight and Sound est une revue de cinéma du British Film Institute fondée en 1932.

Histoire[modifier | modifier le code]

Palmarès décennal des meilleurs films[modifier | modifier le code]

Tous les dix ans depuis 1952, la revue publie un palmarès des dix meilleurs films de tous les temps, recueilli auprès d'un panel de critiques anglo-saxons, mais comprenant également quelques Européens, Asiatiques et Latino-américains. C'est l'une des revues de cinéma les plus anciennes.

Les cinq palmarès consécutifs de 1962 à 2002 ont été remportés par Citizen Kane. Cependant, en 2012, c'est Sueurs froides qui arrive premier. Parmi les réalisateurs qui ont participé en 2012, on compte Quentin Tarantino, Martin Scorsese, Ken Loach, Francis Ford Coppola, mais aussi Guy Maddin et Cyrus Frisch.

1952 [1][modifier | modifier le code]

1962 [2][modifier | modifier le code]

1972 [3][modifier | modifier le code]

1982 [4][modifier | modifier le code]

1992 [5][modifier | modifier le code]

2002 [6][modifier | modifier le code]

2012 [7][modifier | modifier le code]

Palmarès des meilleurs documentaires[modifier | modifier le code]

En 2014, la revue publie un palmarès de 56 films élus meilleurs documentaires de tous les temps[8].

  1. L'Homme à la caméra (Dziga Vertov, URSS, 1929)
  2. Shoah (Claude Lanzmann, France, 1985)
  3. Sans soleil (Chris Marker, France, 1982)
  4. Nuit et Brouillard (Alain Resnais, France, 1955)
  5. The Thin Blue Line (Errol Morris, États-Unis, 1989)
  6. Chronique d'un été (Jean Rouch et Edgar Morin, France, 1961)
  7. Nanouk l'Esquimau (Robert Flaherty, États-Unis, 1922)
  8. Les Glaneurs et la Glaneuse (Agnès Varda, France, 2000)
  9. Dont Look Back (D.A. Pennebaker, États-Unis, 1967)
  10. Grey Gardens (Albert et David Maysles, Ellen Hovde et Muffie Meyer, États-Unis, 1975)

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) David Wilson (sous la direction de), Sight and Sound. A Fiftieth Anniversary Selection, Londres, Faber and Faber en association avec BFI Publishing, 1982, 327 p.
  • (en) Pam Cook et Philip Dodd (sous la direction de), Women and Film. A Sight and Sound Reader, Londres, Scarlet Press, 1994, 287 p.
  • Jacqueline Louviot, Le regard de Sight and Sound sur le cinéma britannique des années 50 et 60 (thèse), université de Strasbourg II, 1997, 980 p.

Article connexe[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]