Komsomolskaïa Pravda

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Komsomolskaïa.
Komsomolskaïa Pravda
Комсомо́льская пра́вда
Image illustrative de l'article Komsomolskaïa Pravda

Pays URSS Drapeau de l'URSS (1925-1991)
Russie Drapeau de la Russie (depuis 1992)
Langue Russe
Périodicité Quotidien
Format tabloïd
Genre Informations pour la jeunesse (1925-1991)
Généraliste, divertissement (depuis 1992)
Diffusion 655 000 ex. (mars 2008)
Date de fondation
Éditeur Izdatelsky Dom Komsomolskaïa Pravda
Ville d’édition Moscou (Drapeau de la Russie Russie)

Propriétaire Media Partner
Rédacteur en chef Vladimir Sungorkin
ISSN 0233-433X
Site web http://www.kp.ru/
Numéro du vendredi 23 mai 1930.

Komsomolskaïa Pravda (Комсомо́льская пра́вда en russe, signifiant « Vérité du Komsomol ») est un quotidien russe de format tabloïd[1]. Fondé le 13 mars 1925, il est publié par la Izdatelsky Dom Komsomolskaïa Pravda (« maison d'édition Komsomolskaïa Pravda »).

Historique[modifier | modifier le code]

Le Komsomolskaïa Pravda est le journal national fondé à l'Union soviétique et conçu au départ comme organe officiel du Comité central du Komsomol. Il est créé à la suite d'une décision prise lors du 13e congrès du Parti communiste russe (en). Le premier numéro paraît le 24 mai 1925[2] avec un tirage de 31 000 exemplaires. Les articles sont principalement destinés au lecteur jeune. Le journal publie les œuvres d'auteurs populaires de l'époque comme Vladimir Maïakovski, Arkadi Gaïdar, Alexandre Fadeïev[3].

Lors de la Seconde Guerre mondiale, la rédaction est repartie en trente-huit unités mobiles situées sur toute la ligne du front. Son action est récompensée par l'Ordre de la Guerre patriotique de la 1re classe en 1945.

Le , parait le supplément de Komsomolskaïa Pravda en couleurs Sobesednik (ru) («Собеседник»), qui à partir de 1990 continue d'exister en tant qu'hebdomadaire indépendant.

Le , lors du Putsch de Moscou le journal est interdit par les communistes conservateurs, responsables du coup d'État, et pour la première fois depuis sa fondation deux numéros manquent de rencontrer les lecteurs, le 19e et le 20e.

Après la dislocation de l'URSS, le journal est privatisé et devient plus divertissant de par sa conception, en conservant le titre d'origine.

Depuis le mois de novembre 2001, le journal est imprimé en couleurs.

Après l'incendie de , qui anéantit les locaux de la rédaction au sixième étage, au no 24, rue de la Pravda (улица Правды), le journal est installé provisoirement au no 15 de la même rue.

Depuis le mois d'août 2007, la rédaction de la Komsomolskaïa Pravda se trouve au no 1/123, Stary Petrovsko-Rasumovsky proyezd (Старый Петровско-Разумовский проезд), près de la station de métro Dinamo.

Distinctions[modifier | modifier le code]

Dans le monde[modifier | modifier le code]

En plus de la version russe, Komsomolskaïa Pravda est publié dans certains pays de la Communauté des États indépendants. Il existe ainsi le Komsomolskaïa Pravda v Ukraine (Ukraine), le Komsomolskaïa Pravda v Belorussii (Biélorussie), le Komsomolskaïa Pravda v Moldove (Moldavie).

Il existe également une édition européenne, Komsomolskaïa Pravda v Evrope, focalisée sur la diaspora russe en Allemagne.

Rédacteurs en chef du journal[modifier | modifier le code]

  • Depuis 1997 - Vladimir Nikolaïevitch Soungorkine
  • 1995-1997 - Vladimir Petrovitch Simonov
  • 1988-1995 - Vladislav Aleksandrovitch Fronine[4]
  • 1981-1988 - Guennadi Nikolaïevitch Seleznev
  • 1978-1980 - Valeri Nikolaïevitch Ganitchev
  • 1973-1978 - Lev Konstantinovitch Kornechov[5]
  • 1965-1973 - Boris Dmitrievitch Pankine
  • 1959-1965 - Iouri Petrovitch Voronov
  • 1957-1959 - Alekseï Ivanovitch Adjoubeï
  • 1950-1957 - Dmitri Petrovitch Goriounov
  • 1941-1948 - Boris Sergueïevitch Bourkov
  • 1937-1938 - Nikolaï Aleksandrovitch Mihaylov
  • 1932-1937 - Vladimir Mikhailovitch Boubekine (1904-1937. Fusillé.)[6]
  • 1925-1928 - Taras Kostrov (Aleksandr Sergueïevitch Martynovski)

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes (ru)[modifier | modifier le code]