Alice Taglioni

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Taglioni.
Alice Taglioni
Description de cette image, également commentée ci-après
Alice Taglioni au Festival de Cannes 2018.
Naissance (43 ans)
Ermont, Val-d'Oise, France
Nationalité Drapeau de la France Française
Profession Actrice
Films notables Mensonges et trahisons et plus si affinités...
La Doublure

Alice Taglioni, née le à Ermont (Val-d'Oise)[1], est une actrice française.

Elle est révélée par des rôles de femme idéale dans les comédies Mensonges et trahisons et plus si affinités... (2004) et La Doublure (2006).

Elle confirme par la suite surtout avec des comédies romantiques : Notre univers impitoyable (2008), de Léa Fazer, dont elle partage l'affiche avec Jocelyn Quivrin, puis Paris-Manhattan (2012), avec Patrick Bruel.

Biographie[modifier | modifier le code]

Jeunesse et formation[modifier | modifier le code]

Née d'un père d'origine lombarde, dirigeant d'une société immobilière et d'une mère visiteuse médicale, elle est la cadette d'une famille de trois enfants[2].

Elle se destine à une carrière de pianiste, après avoir fait le Conservatoire de Paris. Finalement, elle prend des cours de comédie et joue au théâtre et au cinéma.

En 1994, elle fait sa première apparition à l'écran dans la sitcom AB Productions Hélène et les Garçons.

Élue Miss Corse en 1996, elle refuse par la suite de participer à l'élection de Miss France et est donc remplacée par Delphine Cheuva pour le concours national.

Elle a hérité de sa mère une véritable passion pour le jazz (elle a étudié à la Bill Evans Piano Academy).

Débuts et révélation (2002-2007)[modifier | modifier le code]

L'actrice à l'avant-première de L'Île aux trésors, à Dinard, en janvier 2007.

Au début des années 2000, elle fait plusieurs apparitions dans des téléfilms et des séries télévisées : en 2002, elle joue dans PJ et La Vie devant nous, où elle incarne une déléguée de classe de terminale en campagne. Puis en 2003, elle participe à Frank Riva, Aventure et Associés et Les Enquêtes d'Éloïse Rome.

Parallèlement, elle tient des petits rôles au cinéma : comme dans la comédie dramatique La Bande du drugstore, de François Armanet, puis la comédie romantique Décalage horaire, de Danièle Thompson.

En 2003, elle joue une avocate dans la comédie dramatique à succès Le Cœur des hommes, réalisé par Marc Esposito, mais c'est surtout la comédie Mensonges et trahisons et plus si affinités..., de Laurent Tirard, qui la propulse sur le devant de la scène, en lui confiant un rôle de femme parfaite convoitée par le héros. L'actrice y a pour partenaires Édouard Baer, Clovis Cornillac et Marie-Josée Croze.

L'année 2005 lui permet de retrouver Clovis Cornillac pour deux projets : la superproduction Les Chevaliers du ciel, réalisée par Gérard Pirès, également portée par Benoît Magimel puis la comédie Le Cactus, de Gérard Bitton et Michel Munz, où elle seconde Cornillac mais aussi Pascal Elbé. Si les films sont des échecs critiques, la comédienne est lancée.

Francis Veber lui confie le rôle d'une femme fatale dans sa nouvelle comédie, La Doublure. Elle y côtoie des pointures de la comédie Gad Elmaleh et Dany Boon mais aussi des acteurs fétiches du cinéaste, Daniel Auteuil et Richard Berry. Le film est un succès, mais la confirme dans le registre de la blonde spectaculaire[3].

L'année 2007 est cependant marquée par deux échecs : tout d'abord celui de la comédie d'aventures L'Île aux trésors, réalisée par Alain Berberian. L'actrice y joue une plantureuse bourgeoise, entourée de Gérard Jugnot et Jean-Paul Rouve. Le film est un flop critique[4] et commercial[5]. Puis l'actrice évolue dans un registre plus réaliste, en faisant partie du quatuor de la comédie de moeurs Détrompez-vous. Affublée de chandails et de grosses lunettes, elle joue une femme mariée à Roschdy Zem, qui lui a pour maîtresse Mathilde Seigner. Avec le mari de ce dernier, joué par François Cluzet, elle va essayer de séparer les deux amants. Les critiques sont cependant très mauvaises[6].

Tête d'affiche au cinéma (2008-2014)[modifier | modifier le code]

L'actrice à l'avant-première de Cookie, en janvier 2013.

L'année 2008 marque un tournant dans sa carrière : tout d'abord, elle partage l'affiche de la comédie romantique Notre univers impitoyable, de Léa Fazer, avec Jocelyn Quivrin, où elle incarne une avocate d'affaires ; puis elle redevient une femme fatale pour le thriller Ca$h, écrit et réalisé par Éric Besnard. Le film est porté par Jean Dujardin et lui permet de mettre à profit son talent personnel pour le poker[7]. Enfin, Jean-Paul Rouve la choisit pour lui donner la réplique dans son premier film comme réalisateur, le biopic Sans arme, ni haine, ni violence. Elle y joue aussi une femme séduisante et mystérieuse.

De 2006 à 2008, l'actrice est l'égérie de la marque de maroquinerie de luxe Lancel[8]. Elle participe aussi au clip de Martin Solveig, I Want You.

En 2011, elle casse son image glamour pour son retour sur la scène médiatique, en incarnant une policière avec Albert Dupontel dans le polar La Proie, d'Éric Valette[9]. Puis en 2012, elle partage l'affiche de la comédie romantique Paris-Manhattan avec Patrick Bruel, où elle joue une parisienne de carte postale, cinéphile et romantique.

L'année 2013 la ramène à un registre dramatique : Léa Fazer lui confie le premier rôle de Cookie, où elle joue une hôtesse de l'air endeuillée, se reconstruisant suite à sa rencontre avec un petit garçon. Virginie Efira joue le rôle de sa soeur cadette. Puis elle tient le premier rôle féminin du thriller indépendant Zaytoun, porté par Stephen Dorff. Tourné en Israël, le film lui permet de jouer un médecin de l'ONU dans un camp palestinien[10]. Enfin, elle apparaît dans un épisode de la série policière Crossing Lines.

En 2014, elle fait partie de la distribution d'actrices françaises de premier plan réunies par Audrey Dana pour sa comédie de bande Sous les jupes des filles. Puis elle seconde Gérard Lanvin et JoeyStarr pour le thriller d'action Colt 45. Enfin, elle partage l'affiche de la comédie d'aventures On a marché sur Bangkok, écrite et réalisée par Olivier Baroux, avec Kad Merad.

En janvier de cette année, l'actrice est annoncée comme nouvelle égérie de la marque de coiffure de luxe Dessange[11].

Passage à la télévision (depuis 2015)[modifier | modifier le code]

L'année suivante, elle retrouve Lanvin pour le drame Premiers Crus, de Jérôme Le Maire. L'actrice y évolue aussi aux côtés de Jalil Lespert. Puis elle accepte un second rôle dans l'acclamé drame Réparer les vivants, réalisé par Katell Quillévéré. Le long-métrage lui permet de jouer une pianiste de concert, une passion de jeunesse de l'actrice[12].

Mais c'est à la télévision qu'elle revient comme tête d'affiche : d'abord pour le drame L'Annonce, écrit et réalisé par Julie Lopes-Curval pour la chaîne Arte[13] ; cette romance sur fond social lui permet de poursuivre dans un registre dramatique et réaliste. Puis dans un registre totalement différent, elle porte le téléfilm d'aventure Mystère au Louvre, qui marque sa troisième collaboration avec Léa Fazer. L'actrice y incarne Constance de Coulanges, une sorte d’Arsène Lupin au féminin[14]. Philippe Torreton lui donne la réplique.

L'année 2018 est marquée par son retour au cinéma avec la romance La Dernière Folie de Claire Darling, de Julie Bertuccelli. L'actrice y incarne la version jeune de l'héroïne, interprétée par Catherine Deneuve. L'actrice y retrouve Jean-Paul Rouve.

En 2019, elle se produit dans un téléfilm de TF1, intitulé Jamais sans toi, Louna. Ce téléfilm tiré d'un fait divers sur « deux jeunes parents qui ont été dépossédés de leur enfant car ils étaient accusés de maltraitance sur celui-ci »[15], l'entoure de Rod Paradot, Inna Modja et Chloé Jouannet.

Vie privée[modifier | modifier le code]

Elle a deux frères, Samuel et Simon Taglioni. Ce dernier tient quelques rôles au cinéma et à la télévision[16].

Alice Taglioni était la compagne de l'acteur Jocelyn Quivrin, avec qui elle a eu un fils, Charlie, né le , soit quelques mois avant la mort de l'acteur dans un accident de voiture le . Les deux acteurs s'étaient rencontrés sur le tournage du film Grande École.

À la une du magazine Paris Match daté du , elle s'affiche en couple avec le présentateur du journal télévisé de France 2, Laurent Delahousse[17]. Elle a accouché en février 2016 de leur premier enfant, une fille prénommée Swann[2].

Vie publique[modifier | modifier le code]

En 2011, on a pu la voir participer aux World Series of Poker sous l'écusson de l'équipe française Winamax.

Le , elle reçoit la médaille de la faculté de médecine Paris Descartes et devient marraine de la promotion étudiante 2015/2016.

Le , elle est marraine du Prix du Quai des Orfèvres 2017, décerné à Pierre Pouchairet pour son polar Mortels Trafics, en présence de deux anciens parrains du prix, Alain Delon et Jean-Paul Belmondo[18].

Récompense[modifier | modifier le code]

Théâtre[modifier | modifier le code]

Filmographie[modifier | modifier le code]

Cinéma[modifier | modifier le code]

Télévision[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]

  1. Cécile Daumas, « Un air populaire » sur Libération, 27 octobre 2007.
  2. a et b Caroline de Bodinat, « Alice Taglioni, la renaissance » sur Libération, 18 février 2016.
  3. https://next.liberation.fr/cinema/2016/02/18/alice-taglioni-la-renaissance_1434356
  4. http://www.allocine.fr/film/fichefilm-109457/critiques/presse/
  5. http://www.allocine.fr/film/fichefilm-109457/box-office/
  6. http://www.allocine.fr/film/fichefilm-121155/critiques/presse/
  7. https://www.livepoker.fr/actualites3-638_Alice-taglioni-et-le-monde-merveilleux-du-poker.html
  8. https://www.melty.fr/alice-taglioni-lache-lancel-actu10817.html
  9. https://www.lexpress.fr/culture/cinema/alice-taglioni-je-ne-suis-plus-dans-l-obsession-de-devoir-faire-mes-preuves_982418.html
  10. https://www.lexpress.fr/styles/vip/alice-taglioni-je-suis-une-optimiste-heureuse_1123910.html
  11. https://www.mariefrance.fr/beaute/mon-fil-dactu/nouveautes/alice-taglioni-egerie-dessange-paris-42815.html#item=1
  12. http://madame.lefigaro.fr/beaute/alice-taglioni-joue-les-heroines-de-cinema-festival-de-cannes-030516-114093
  13. http://pro.arte.tv/archives/20544
  14. http://tvmag.lefigaro.fr/programme-tv/alice-taglioni-mystere-au-louvre-le-cinema-ne-m-a-jamais-propose-un-tel-role-_8b12ca22-ea38-11e7-8ef2-51766ac09879/
  15. https://www.ozap.com/actu/-the-resident-deep-water-louna-avec-alice-taglioni-fabrice-bailly-devoile-les-nouvelles-fictions-de-tf1/577892
  16. « Simon Taglioni », sur IMDb (consulté le 16 mars 2017).
  17. Alice Taglioni : l'actrice a retrouvé l'amour avec un célèbre animateur ! sur Premiere, 28 février 2014.
  18. « Alain Delon et Jean-Paul Belmondo : Deux amis réunis devant Alice Taglioni », sur purepeople.com, (consulté le 16 mars 2017).

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :