Dorine Bourneton

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Dorine Bourneton
Dorine Bourneton (14412001321).jpg
Dorine Bourneton
Biographie
Naissance
Nationalité
Domicile
Activité
Autres informations
Membre de
Patrouille Bleu Ciel (d)
Aéroclub Paul Louis WEILLER (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Site web
Distinctions

Dorine Bourneton, née le à Thiers (Puy-de-Dôme), est une aviatrice, écrivaine et conférencière française. Seule rescapée d'un accident d'avion à l'âge de 16 ans, elle devient la première femme handicapée au monde pilote de voltige aérienne.

Biographie[modifier | modifier le code]

Dorine Bourneton, fille d'un pilote amateur, est initiée à l'aviation dès son plus jeune âge. Elle pilote en solo dès l'âge de 15 ans[1]. Le 12 mai 1991, alors âgée de 16 ans, l'avion de tourisme à bord duquel elle a pris place comme passagère, confronté à de très mauvaises conditions météorologiques, s'écrase sur le flanc du Mont d'Alambre. Seule rescapée, secourue après douze heures de recherches, ses graves blessures la privent définitivement de l’usage de ses jambes[2].

Malgré ce handicap, elle décide de reprendre les commandes d'un avion puis s'engage en faveur de la professionnalisation des pilotes handicapés dans l’aviation civile. Elle devient la première paraplégique pilote de voltige au monde en 2015[2],[3].

Engagements[modifier | modifier le code]

Porte-parole des pilotes handicapés de 1997 à 2003 au sein de l'Aéro-club de France, elle est à l'origine de l'arrêté ministériel signé en novembre 2003 par Dominique Bussereau, secrétaire d'État aux Transports et à la Mer, texte ouvrant aux personnes handicapées l'accès à la licence de pilote professionnel[1]. Un combat qu'elle mène aux côtés de Brigitte Revellin-Falcoz, l'une des premières femmes pilote de ligne en France[4] et de Guillaume Féral, un pilote paraplégique expérimenté.

Cette réussite est également favorisée par les missions aériennes de lutte contre les feux de forêt, menées avec l'association Castel-Mauboussin et le Service départemental d'incendie et de secours (SDIS) du Lot-et-Garonne en 2002 ; des vols qui démontrent qu'un avion équipé de commandes manuelles peut être un poste de travail comme un autre[4]. Cette ouverture vers la professionnalisation des pilotes handicapés a inspiré d'autres projets, notamment dans l'industrie aéronautique et spatiale avec l'association « Hanvol » qui accompagne la reconversion professionnelle des adultes handicapés[5].

Avec l'aide de Régis Alajouanine, président de l'Amicale de voltige aérienne (AVA) et de son ami Guillaume Féral, Dorine Bourneton ouvre encore une nouvelle voie en faisant équiper de commandes manuelles de pilotage un CAP10 des années 1970. Elle fait sa première démonstration de voltige au Salon international de l'aéronautique et de l'espace de Paris-Le Bourget en 2015[1].

De 2002 à 2004, Dorine Bourneton a été le leader d'une patrouille aérienne (vol serré), la patrouille Bleu Ciel[1].

La rue « Dorine Bourneton » est inaugurée sur la commune d'Andrézieux-Bouthéon (Loire) en mai 2016.

Au cours de l'été 2018, sur France 5, elle présente la saison 1 d'une série documentaire de 4 épisodes (50 mn) intitulée Dorine, d'un ciel à l'autre dans laquelle se mêlent intimement ses passions pour l'aviation et le voyage.

Publications[modifier | modifier le code]

Elle est l'auteure de deux ouvrages aux Éditions Robert Laffont :

Distinctions[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c et d Xavier Cotton, « Dorine Bourneton : au-dessus des nuages… », sur passionpourlaviation.fr, (consulté le 9 mai 2017).
  2. a et b Ouest-France avec agences, « Portrait. Dorine Bourneton, un fauteuil et des ailes », sur ouest-france.fr, (consulté le 9 mai 2017).
  3. Marie Broyer, « Dorine Bourneton, portrait d’un exemple de détermination », sur defense.gouv.fr, (consulté le 9 mai 2017).
  4. a et b Gérard Freyssenge, « Brigitte Revellin-Falcoz, pilote : son combat pour les handicapés », sur www.ladepeche.fr, (consulté le 9 mai 2017)}.
  5. « L’association Hanvol reçoit le Prix Européen pour l’Insertion des Travailleurs Extra-ordinaires. », sur www.handirect.fr, (consulté en 096/058/2017).
  6. Jean-Marie Klinka, « Dorine Bourneton reçoit la Légion d’Honneur », sur www.aerobuzz.fr, (consulté le 9 mai 2017).
  7. « Des aviateurs décorés à l'Aéro-Club de France », sur www.defense.gouv.fr, (consulté le 9 mai 2017).

Annexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]