Laurent Delahousse

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Delahousse.
Laurent Delahousse
Image illustrative de l'article Laurent Delahousse
Portrait de Laurent Delahousse, en mai 2013.

Naissance (46 ans)
Croix (Nord, France)
Profession Journaliste

Laurent Delahousse, né le à Croix (Nord)[1], est un journaliste, animateur de télévision et réalisateur de documentaires français.

Depuis , il présente le weekend les journaux de 13 heures et de 20 heures de France 2.

Biographie[modifier | modifier le code]

Enfance, formation et débuts[modifier | modifier le code]

Fils d'un agent immobilier[2], Laurent Delahousse grandi à Amiens, dans la Somme[3] où il étudie à l'école Saint Jean-Baptiste de la Salle, puis au lycée de la Providence[3].

Il suit ses études supérieures à Paris[3] : voulant devenir avocat pénaliste[1], il est diplômé d'une maîtrise à l'Université Panthéon-Assas de droit des affaires et droit du travail et d'un DEA de droit privé[3].

Il commence sa carrière de journaliste en 1994 comme stagiaire au service politique de la station de radio RTL[3],[1]. En 1996, il rejoint la chaîne d'information en continu LCI : journaliste au service politique et étranger, il présente aussi des journaux et un magazine hebdomadaire, Photo Hebdo[3] jusqu'en 1998.

1999 - 2006 : M6[modifier | modifier le code]

Le 12 janvier 1999, Laurent Delahousse arrive sur M6 comme rédacteur en chef et présentateur du magazine De quel droit ? jusqu'au 14 mars 2000, puis du magazine Jour J, du 1er juin 2000 au 29 août 2001[3].

À partir de 2000, il présente, sur M6, Secrets d'actualité, magazine de reportages d'investigation diffusé en deuxième partie de soirée[3]. Il présente également des soirées spéciales d'information, dont une sur la guerre en Irak[3]. En juin 2006, il quitte M6 pour France 2.

En parallèle, de janvier 2006[4],[5] à la fin de la saison[6], il anime sur Europe 1, chaque lundi de 23 h à minuit, l'émission Générations Europe 1 consacrée à « La face cachée d’une tendance », et Le Club Tendances à partir de mars 2006[7].

Depuis 2006 : France 2[modifier | modifier le code]

Présentateur des journaux du weekend sur France 2[modifier | modifier le code]

Le 30 octobre 2006, Laurent Delahousse devient le remplaçant de David Pujadas à la présentation du journal de 20 heures de France 2 en semaine[8], succédant à Carole Gaessler, qui a quitté France 2 le 17 août 2006.

En février 2007[8], il devient le présentateur des journaux du weekend sur France 2, le vendredi, le samedi et le dimanche à 20 h et le samedi-dimanche à 13 h. Ce remplacement de Béatrice Schönberg, épouse du ministre Jean-Louis Borloo, est d'abord présenté comme provisoire pour éviter toute polémique durant la campagne pour l'élection présidentielle, puis devient définitif fin mai avec la nomination de Jean-Louis Borloo comme ministre délégué à la Ville et à la Rénovation urbaine[9].

Tout en présentant les JT du weekend, dont il est également le rédacteur en chef, Laurent Delahousse crée et présente plusieurs magazines diffusés après les journaux de 13 heures du weekend. Depuis septembre 2007, il présente 13 h 15, le samedi chaque samedi après le journal[10]. Depuis juin 2008, il présente sur le même principe chaque dimanche 13 h 15, le dimanche[11].

Par ailleurs, de février 2007[12] à juin 2007, il anime le magazine politique Un dimanche de campagne, consacré aux élections présidentielles de 2007, chaque dimanche après le journal de 13 heures.

Depuis juillet 2007, il présente Un jour, un destin, une émission qui essaye de décrypter la vie d'une personnalité publique.

En juin 2008, il est pressenti pour rejoindre TF1 et devenir le joker (remplaçant lors des vacances) de Claire Chazal, mais choisit finalement de rester sur France 2[13]. TF1 dément ensuite avoir eu le moindre contact avec le journaliste[14].

En juin 2012, il est à nouveau pressenti pour rejoindre TF1, cette fois en tant que titulaire du 20 heures en semaine, à la suite du départ de Laurence Ferrari, mais reste sur France 2[15].

En janvier 2014, l'hebdomadaire Paris Match réalise un sondage, « les personnalités favorites des Françaises » dont il se classe premier devant Bixente Lizarazu et Antoine de Caunes[16].

Interviews présidentielles[modifier | modifier le code]

Le 29 janvier 2012, aux côtés de Claire Chazal, Laurent Delahousse débat avec le président de la République Nicolas Sarkozy dans le cadre d'une émission explicative réunissant 16 millions de téléspectateurs[17]. Il effectue, de nouveau avec Claire Chazal, l'interview de François Hollande le 14 juillet 2012, à l'Hôtel de la Marine[18] et celle du 14 juillet 2013, à l'Élysée[19].

Réalisateur et présentateur de documentaires[modifier | modifier le code]

À partir de janvier 2007, Laurent Delahousse présente l'émission Un jour, une heure sur France 2[20]. Proposant des documentaires sur des personnalités ayant marqué l'histoire, l'émission est déclinée en version hebdomadaire durant l'été 2007[20], rebaptisée Un jour, un destin[21]. Elle est diffusée en deuxième partie de soirée ou, occasionnellement, en première partie de soirée[22].

Avec Un jour, un destin, il décrypte la vie d'artistes (Romy Schneider, Anges et démons, en 2010[23]), de personnalités politiques (Jacques Chirac Intime en 2009[24], François Hollande et Nicolas Sarkozy : les ambitieux en 2013[25]) ou encore de personnages historiques (Klaus Barbie: sur les traces d'un criminel nazi en 2012[26]).

En juin 2012, il présente Infrarouge XXL, toute une nuit de documentaires sur France 2[27].

Producteur[modifier | modifier le code]

En août 2008, Laurent Delahousse fonde la société de production « Magneto Presse » avec les réalisateurs Serge Kalfon et Marc Berdugo, puis revend ses 25 % du capital de l'entreprise en mars 2010[28].

Vie privée[modifier | modifier le code]

Laurent Delahousse a vécu en concubinage avec Florence, la sœur de Tina Kieffer[29], pendant plusieurs années. Ils ont eu ensemble deux filles, nées en 2005 et 2008[30],[31]. Il est le cousin de Mathieu Delahousse[32].

Il est à présent le compagnon de l'actrice française Alice Taglioni, rencontrée lors d'une interview sur le plateau du journal télévisé de France 2[33],[34].

Distinctions[modifier | modifier le code]

En février 2010, Laurent Delahousse reçoit le prix Roland Dorgelès, dans la catégorie « Télévision », pour son « attachement à la qualité de la langue française »[35].

En décembre 2012, il obtient un Gérard de la télévision[36], ainsi qu'en janvier 2014[37],[38].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c Christine Deymard, « Laurent Delahousse : le "blond du paf" se confie ! », sur marieclaire.fr (consulté le 12 juin 2012)
  2. [1], 20minutes.fr / Amiens, 17 mai 2008
  3. a, b, c, d, e, f, g, h et i « Laurent Delahousse », sur premiere.fr (consulté le 12 juin 2012)
  4. communiqué de presse d'Europe 1, « Laurent Delahousse rejoint Générations Europe 1 », sur lagardere.com,‎
  5. « Laurent Delahousse rejoint « Générations Europe 1 » », sur lefilradio.fr,‎
  6. « Saison 2005-2006 », sur radioscope.free.fr (consulté le 12 juin 2012)
  7. « Laurent Delahousse et le «Club tendances» », sur lefilradio.fr,‎
  8. a et b Julien Lalande, « Laurent Delahousse au 20H de France 2 dès le 30 octobre », sur Ozap.com,‎
  9. Julien Lalande, « France 2 : Béatrice Schonberg va cesser la présentation du 20H », sur Ozap.com,‎
  10. « 13H15 le samedi, le magazine d'information de Laurent Delahousse sur France 2 », sur tele.premiere.fr (consulté le 11 février 2012)
  11. Julien Mielcarek, « France 2 teste « 13h15 le dimanche » dès le 1er juin », sur Ozap.com,‎
  12. Julien Mielcarek, « Laurent Delahousse présentera "Un dimanche de campagne" », sur Ozap.com,‎
  13. « Laurent Delahousse a finalement dit "non" à TF1 », sur JeanMarcMorandini.com,‎
  14. « TF1 dément avoir eu des contacts avec Laurent Delahousse », sur JeanMarcMorandini.com,‎
  15. « Laurent Delahousse: "Voilà pourquoi j'ai décidé de rester sur France 2 !" », sur JeanMarcMorandini.com,‎
  16. Laurent Delahousse en tête d'un sondage Paris Match des séducteurs sur gala.fr, mise en ligne le 3 janvier 2014 (consulté le 28 février 2014)
  17. Débat Sarkozy : Delahousse mène le bal, TVMag-LeFigaro, 30 janvier 2012
  18. « 14 juillet: l'interview de François Hollande suivie par 9,3 millions de téléspectateurs », 20minutes.fr, 15 juillet 2012.
  19. « Près de 7 millions de téléspectateurs devant Hollande le 14 juillet », BFMTV.com, 15 juillet 2013.
  20. a et b S.L., « Delahousse en hebdo cet été », sur tele-2-semaines.fr,‎
  21. Julien Lalande, « Un jour / un destin : nouveau magazine ce soir sur France 2 », sur Ozap.com,‎
  22. « Chirac intime. "Un jour, un destin" accède au prime time », sur leblogtvnews.com,‎
  23. [2], Première, 18 août 2012
  24. Dans l'intimité de Chirac, LeFigaro, 28 juin 2008
  25. [3], TéléObs, 28 mai 2013
  26. [4], LaLibre, 10 janvier 2012
  27. « Laurent Delahousse présente « Infrarouge XXL : La nuit de documentaires », sur plateautele.francetv.fr,‎
  28. Emmanuel Schwartzenberg, « Laurent Delahousse tenu par France 2 », sur TV Magazine,‎
  29. « Biographie de Laurent Delahousse », sur premiere.fr (consulté le 24 octobre 2013)
  30. Sophie Bourgeois, « Laurent Delahousse, l'heureux papa Noël ! », sur plurielles.fr,‎
  31. « Le présentateur du JT du weekend de France 2 s'apprête à agrandir sa famille », sur Gala.fr,‎
  32. « Actualité > Spectacles », sur Le Parisien,‎
  33. Clémence Rougetet, « Laurent Dela­housse et Alice Taglioni: l'amour au grand jour », Gala,‎ (lire en ligne)
  34. DR, « Ils ne cachent pas leur amour », Paris Match,‎ (lire en ligne)
  35. Ministère de la Culture, « Remise du Prix Roland Dorgelès », sur culture.gouv.fr,‎
  36. Rania Hoballah, « Gérard 2012 : et les gagnants sont... », sur metronews.fr,‎
  37. Anaëlle Grondin, « Gérard de la télévision 2014: Tout le palmarès », sur 20minutes.fr,‎
  38. Raphaël Porier, « Le « Gérard » très trash de Laurent Delahousse censuré par Paris Première », sur programme.tv,‎