Alfa Romeo 1750

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Alfa Romeo 1750 / 2000
Alfa Romeo 1750

Marque Drapeau : Italie Alfa Romeo
Années de production 1968-1977
Production 1750 : 101 880 exemplaires
2000 : 89 840 exemplaire(s)
Classe Berline sportive
Usine(s) d’assemblage
Moteur et transmission
Énergie Essence
Moteur(s) Alfa Romeo quatre cylindres,
Cylindrée 1779 - 1 962 cm3, 2 ACT, cm3
Puissance maximale 1750, 115 ch DIN à 6 000 tr/min
2000, 2 ACT 132 ch DIN ch
Couple maximal 19,0 / 21,1 Nm
Transmission propulsion
Boîte de vitesses Manuelle 5 vitesses
Poids et performances
Poids à vide 1.110 à 1.175 kg
Vitesse maximale 180 / 190 km/h
Accélération 0 à 100 km/h en 10,2 / 8,7 s
Consommation mixte 9,0 L/100 km
Châssis - Carrosserie
Carrosserie(s) Berline 4 portes
Suspensions pont arrière rigide
Dimensions
Longueur 4.390 mm
Largeur 1.565 mm
Hauteur 1.430 mm
Empattement 2.570 mm
Chronologie des modèles

La 1750 berline est une automobile sportive de gamme moyenne-haute, produite par le constructeur italien Alfa Romeo de Milan entre 1968 et 1971 dans son usine d'Arese. Cette voiture sera ensuite déclinée en version 2000 à partir de 1971 jusqu'en 1977, tout en conservant une carrosserie identique à quelques modifications près.

L'histoire du modèle[modifier | modifier le code]

Pendant la seconde partie des années 1960, l'Alfa Romeo Giulia connait un très bon succès commercial et Alfa Romeo décide de lancer le projet d'une automobile de classe supérieure qui puisse satisfaire une clientèle plus exigeante, mais aussi répondre à la demande du cahier des charges des automobiles ministérielles.

Avec le "projet 105", élégamment habillé par le célèbre carrossier Bertone, une toute nouvelle automobile apparaît possédant des caractéristiques sportives, une tenue de route sûre, une conduite facile et un aspect élégant mais sobre comme il était d'usage pour cette catégorie. L'occasion, pour Alfa Romeo, de reprendre sa place dans la catégorie haut de gamme qui avait été abandonnée depuis la fin de production en 1962 des Alfa Romeo 1900 et Alfa Romeo 2000.

À partir de ce projet 105, Alfa Romeo réalisera les versions 1750 et 2000. La vie de ces modèles a été un peu perturbée car l'Italie de cette époque connaissait l'automne chaud de 1969 - l'équivalent du Mai 68 français.

Alfa Roméo 1750 berline - 1re série


La 1750[modifier | modifier le code]

Présentée officiellement le 17 janvier 1968, l'Alfa Romeo 1750 reprend les caractéristiques typiques qui ont fait le succès de la Giulia, sans pour autant partager son style très particulier.

Par rapport à la "Giulia", la "1750" bénéficie d'un empattement plus important de 6 cm avec des porte-à-faux avant et arrière plus longs ce qui procure une belle harmonie à l'ensemble.

La carrosserie autoporteuse préserve une structure à déformation différenciée progressive et un habitacle indéformable. Le bloc moteur-boîte avec la propulsion classique possède un réglage et un équilibrage parfaits. Ce sera la dernière voiture à être dotée de ce système dans la gamme Alfa Romeo. Sur les générations suivantes, Alfa Romeo Alfetta, Alfa Romeo Giulietta nuova, Alfa Romeo 90 et Alfa Romeo 75, la boîte de vitesses sera accolée au différentiel à l'arrière, pour améliorer la stabilité, mais en perdant toutefois la douceur de fonctionnement de la boîte qui était très appréciée dans les voitures milanaises depuis les années 1950.

C'est en 1969 qu'elle bénéficie de quelques retouches et améliorations fonctionnelles et esthétiques comme les clignotants avant, les répéteurs d'aile et le volant en bois. La mécanique ne change pas et les 132 ch du moteur propulsent la voiture à plus de 180 km/h.

La version destinée aux États-Unis est équipée d'un système d'injection mécanique "Alfa Spica". Ce système très sophistiqué, similaire à celui de l'Alfa Romeo Montreal, permet de satisfaire aux normes antipollution américaines sans perte de puissance, et avec une réduction significative de la consommation de carburant - la version USA peut facilement consommer 9 litres/100 km au quotidien. Ce système fut ultérieurement utilisé sur les 2000 et Alfetta en version USA jusqu'en 1981.


En 1971, Alfa Romeo remplaça la 1750 par le modèle 2000 qui reprend la même carrosserie mais avec les quatre phares de même diamètre et l'écusson central de la calandre élargi.

La production[modifier | modifier le code]

Version Années de production Exemplaires
1750 Berline 1re série 1968 - 1969 49 986
1750 Berline 2e série 1969 - 1971 40 758
1750 Berline Injection 1969 - 1971 11 136
2000 Berline 1971 - 1977 89 840
Total
N.B.:Données de Luigi Fusi "Produzione Alfa Romeo 1910-1989"
191.720

Ces chiffres de production incluent les 5.764 modèles avec volant à droite produits pour l'assemblage en CKD en Afrique du Sud par la filiale locale Alfa Romeo South Africa.


Caractéristiques techniques[modifier | modifier le code]

Caractéristiques techniques Alfa Romeo 1750 Berline - 1968
Moteur 4 cylindres en ligne cycle Otto - chambres hémisphériques
Cylindrée 1 779 cm3 - Alésage x course = 80 x 88,5 mm
Distribution 2 soupapes au sodium, deux arbres à cames en tête et double chaine
Puissance maxi 115 ch DIN - 132 ch SAE à 5 500 tr/min
Couple maxi 19 m·kg SAE à 3 000 tr/min
Embrayage Monodisque à sec
Boîte de vitesses 5 rapports + MA
Roues motrices Arrière
Carrosserie Métallique autoporteuse à déformation progressive - habitacle indéformable
Suspensions AV Roues indépendantes, bras transversaux, bielle oblique, ressorts hélicoïdaux, barre stabilisatrice, amortisseurs hydrauliques télescopiques
Suspensions AR Pont rigide, ressorts hélicoïdaux, bras longitudinaux, barre stabilisatrice, amortisseurs hydrauliques télescopiques
Freinage À disques et servofrein
Pneumatiques 165/82 R14 88S
réservoir 46 litres
Vitesse maxi 180 km/h
Consommation 11,6 l/100 km
Caractéristiques techniques Alfa Romeo 2000 Berline - 1971
Moteur 4 cylindres en ligne cycle Otto - chambres hémisphériques
Cylindrée 1 962 cm3 - Alésage x course = 84 x 88,5 mm
Distribution 2 soupapes au sodium, deux arbres à cames en tête et double chaine
Puissance maxi 132 ch DIN à 5 500 tr/min
Couple maxi 18 m·kg DIN à 3 000 tr/min
Embrayage Monodisque à sec
Boîte de vitesses 5 rapports + MA
Roues motrices Arrière
Carrosserie Métallique autoporteuse à déformation progressive - habitacle indéformable
Suspensions AV Roues indépendantes, bras transversaux, bielle oblique, ressorts hélicoïdaux, barre stabilisatrice, amortisseurs hydrauliques télescopiques
Suspensions AR Pont rigide, ressorts hélicoïdaux, bras longitudinaux, barre stabilisatrice, amortisseurs hydrauliques télescopiques
Freinage À disques et servofrein
Pneumatiques 165/82 R14 88S
réservoir 46 litres
Vitesse maxi 192 km/h
Consommation 11,9 l/100 km

La 2000[modifier | modifier le code]

Alfa Romeo 2000
Alfa 2000 vue arrière


L'Alfa 2000 a été présentée en juin 1971 et sera fabriquée jusqu'en 1977. C'est l'évolution naturelle de l'Alfa 1750, elle en reprend d'ailleurs l'ensemble de la carrosserie. Elle sera produite dans l'usine d'Arese.

En fait, cette nouvelle version n'a été créée que pour un motif purement marketing. À cette époque, il fallait disposer d'un modèle avec une motorisation 2,0 litres pour faire partie de la référence européenne du "Club des 2 litres".

Reprenant la base de la "1750", la "2000" ne bénéficie que de quelques retouches esthétiques, à l'avant avec des doubles phares de même dimension, de l'écusson Alfa Romeo élargi et des feux arrière agrandis. L'aménagement intérieur bénéficie de changements plus importants visant à augmenter le confort des passagers. L’équipement comprend notamment l'air climatisé, la lunette arrière dégivrante ainsi que les appuie-têtes sur les fauteuils à l'avant.

Le moteur est nouveau bien que dérivé du fameux moteur série 105.16 de la Giulia, dont la cylindrée passe de 1 779 à 1 962 cm3 grâce à une augmentation de 4 mm de l'alésage. Alimenté par deux carburateurs double corps Dell'Orto DHLA 40, il développe une puissance très élevée, pour l'époque, de 132 ch DIN. La vitesse maximum atteint les 195 km/h et l'accélération de 0 à 100 km/h est inférieure à 9 secondes.

Son caractère très sportif justifie les quatre freins à disque, la boîte directe à 5 rapports et le différentiel autobloquant.

Ce nouveau moteur sera également monté sur les modèles dérivés Coupé et Spider Duetto. Une version avec boîte de vitesses automatique a aussi été fabriquée, surtout destinée aux modèles exportés aux USA.

La "2000" après avoir été produite à 89 840 exemplaires, sera remplacée en 1977 par l'Alfetta.


Sur les autres projets Wikimedia :