Alfa Romeo 185T

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Alfa Romeo 185T
Alfa Romeo 185T
L'Alfa Romeo 185T de Riccardo Patrese exposée au musée national de l'automobile à Turin
Présentation
Équipe Drapeau : Italie Benetton Team Alfa Romeo
Constructeur Alfa Romeo
Année du modèle 1985
Concepteurs John Gentry, Mario Tollentino
Spécifications techniques
Châssis Fibre de carbone monocoque
Suspension avant Ressort/fourche/triangle/poussoir
Suspension arrière Ressort/fourche/triangle/poussoir
Nom du moteur Alfa Romeo 890T
Cylindrée 1 497 cm3
Configuration Turbo
Orientation du moteur 8 cylindres en V
Boîte de vitesses Alfa Romeo / Hewland
Nombre de rapports 5/6
Dimensions Empattement : 2 720 mm
Voie avant : 1 810 mm
Voie arrière : 1 680 mm
Carburant Agip
Pneumatiques Goodyear
Partenaires Agip, Arexons, Benetton, Brembo, Champion, Ferodo, Goodyear, OZ Racing, Sisley
Histoire en compétition
Pilotes 22. Drapeau : Italie Riccardo Patrese
23. Drapeau : États-Unis Eddie Cheever
Début Grand Prix automobile du Brésil 1985
Courses Victoires Pole Meilleur tour
8 0 0 0
Championnat constructeur 13e avec aucun point
Championnat pilote Riccardo Patrese : 25e
Eddie Cheever : 26e

Chronologie des modèles (1985)

L'Alfa Romeo 185T est une monoplace de Formule 1 engagée par Alfa Romeo lors des huit premières courses du championnat du monde de Formule 1 1985 avec Riccardo Patrese et Eddie Cheever.

Historique[modifier | modifier le code]

L'Alfa Romeo 185T est une voiture peu fiable : en effet, lors des quatre premières manches de la saison, aucun pilote ne rallie l'arrivée, notamment en raison de nombreux problèmes de moteur. Eddie Cheever parvient néanmoins à obtenir une quatrième place sur la grille de départ à Monaco mais abandonne au dixième tour après avoir chuté en fond du peloton, en raison d'une défaillance d'alternateur[1],[2].

Au Grand Prix du Canada, les deux 185T franchissent pour la première fois la ligne d'arrivée, Patrese terminant dixième à deux tours du pilote Ferrari Michele Alboreto et Cheever dix-septième et dernier, à six tours du vainqueur[3].

À Detroit, le pilote américain qualifié en septième position, est relégué au fond de grille dès le premier tour ; il profite des multiples abandons pour terminer neuvième alors que son coéquipier abandonne au bout de dix-neuf tours à la suite d'un problème électrique[4],[5],[6].

En France, Cheever et Patrese terminent dixième et onzième, à un tour du vainqueur Nelson Piquet, sur Brabham[7].

Au Grand Prix de Grande-Bretagne, Alfa Romeo, insatisfaite des performances de sa monoplace, confie une version B de la 184T de la saison précédente à Eddie Cheever. En qualifications, l'Américain se qualifie en vingt-deuxième position alors que Patrese, sur la 185T, effectue le quatorzième temps de la séance. Cheever domine son coéquipier mais abandonne au dix-septième tour sur casse de turbocompresseur. Patrese termine l'épreuve britannique en neuvième position, seconde meilleure performance de la 185T, à trois tours du pilote McLaren Alain Prost[8],[9],[10].

À la suite de cette expérience, Alfa Romeo prend la décision de retirer la 185T à la fin du Grand Prix de Grande-Bretagne, pour reprendre la compétition avec le modèle précédent, l'Alfa Romeo 184T, légèrement remanié en version 184TB.

Alfa Romeo 185[modifier | modifier le code]

En 1986, Alfa Romeo, qui s'est retiré de la Formule 1, conçoit un nouveau moteur quatre cylindres pour l'écurie Ligier qui doit l'engager en 1987. Le moteur est testé par le Français René Arnoux sur le circuit de Balocco en Italie, avec un châssis 185T adapté pour l'occasion.

En raison des critiques du Français à l'égard du moteur Alfa Romeo, la firme italienne rompt son contrat avec l'écurie française dès le Grand Prix du Brésil 1987, première manche de la saison[11],[12].

Résultats en championnat du monde de Formule 1[modifier | modifier le code]

Résultats détaillés de l'Alfa Romeo 185T en championnat du monde de Formule 1
Saison Écurie Moteur Pneus Pilotes Courses Points
inscrits
Classement
1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16
1985 Benetton Team Alfa Romeo Alfa Romeo 890T V8 Goodyear BRÉ POR SMR MON CAN DET FRA GBR ALL AUT P-B ITA BEL EUR AFS AUS 0 13e
Riccardo Patrese Abd Abd Abd Abd 10e Abd 11e 9e
Eddie Cheever Abd Abd Abd Abd 17e 9e 10e

Légende : ici

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Qualifications du Grand Prix de Monaco 1985 », sur statsf1.com (consulté le 18 décembre 2013)
  2. « Classement du Grand Prix de Monaco 1985 », sur statsf1.com (consulté le 18 décembre 2013)
  3. « Classement du Grand Prix du Canada 1985 », sur statsf1.com (consulté le 18 décembre 2013)
  4. « Qualifications du Grand Prix des États-Unis 1985 », sur statsf1.com (consulté le 18 décembre 2013)
  5. « Classement du Grand Prix des États-Unis 1985 », sur statsf1.com (consulté le 18 décembre 2013)
  6. « Grand Prix des États-Unis 1985 : Tour par tour », sur statsf1.com (consulté le 18 décembre 2013)
  7. « Classement du Grand Prix de France 1985 », sur statsf1.com (consulté le 18 décembre 2013)
  8. « Qualifications du Grand Prix de Grande-Bretagne 1985 », sur statsf1.com (consulté le 18 décembre 2013)
  9. « Classement du Grand Prix de Grande-Bretagne 1985 », sur statsf1.com (consulté le 18 décembre 2013)
  10. « Grand Prix de Grande-Bretagne 1985 : Tour par tour », sur statsf1.com (consulté le 18 décembre 2013)
  11. « Alfa Romeo 185 », sur statsf1.com (consulté le 27 juin 2013)
  12. « Ligier JS29 », sur statsf1.com (consulté le 27 juin 2013)

Sur les autres projets Wikimedia :