Alfa Romeo AR8

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Alfa Romeo AR8 - Fiat Daily
Alfa Romeo AR8

Marque Drapeau : Italie Alfa Romeo
Années de production 1978 - 1988
Classe Châssis-cabine - Fourgon - Minibus
Usine(s) d’assemblage Drapeau de l'Italie Italie Pomigliano d'Arco
Moteur et transmission
Moteur(s) Diesel Fiat-Sofim 8140
Position du moteur Longitudinal avant
Cylindrée 2 445 cm3
Puissance maximale 72 / 95 ch DIN
Couple maximal 147 / 216 Nm
Transmission 4x2 - 4x4
Boîte de vitesses 5 rapports
Poids et performances
Poids à vide PTC : 3.500 / 5.000 kg
Châssis - Carrosserie
Carrosserie(s) Fourgon - Châssis cabine - Minibus
Dimensions
Longueur 5 997/7 012 mm
Largeur 1 996 mm
Hauteur 2 640 mm
Empattement 2 917/3 659 mm
Chronologie des modèles

C'est en 1978 que Fiat et sa filiale poids lourds IVECO présentent un petit véhicule utilitaire révolutionnaire appelé Daily.

Histoire[modifier | modifier le code]

Un accord de coopération entre Fiat, IVECO et Alfa Romeo était en vigueur depuis quelques années portant sur l'utilisation partagée des moteurs diesel Fiat-Sofim et la possibilité, pour le constructeur milanais, de commercialiser une version adaptée du nouvel utilitaire auquel la marque avait un peu participé, le Daily.

En 1986, le groupe Fiat rachète le constructeur milanais, la branche automobiles, avec la marque Alfa Romeo bien connue et à la réputation mondiale ainsi que la branche véhicules industriels Alfa Romeo V.I. dont l'activité est limitée aux seuls véhicules utilitaires, la production des poids lourds et autobus ayant été abandonnée en 1964. La branche aviation Alfa Romeo Avio a été intégrée dans Aeritalia.

C'est en avril 1978 que les trois constructeurs italiens, Fiat V.I., OM et Alfa Romeo V.I. présentent leur nouveauté, le Daily chez Fiat, le Grinta chez OM et l'AR8 chez Alfa Romeo.

Les modèles Fiat et OM, regroupés sous la bannière IVECO étaient fabriqués dans les usines de Brescia et Suzzara en Italie et étaient aussi commercialisés sous les marques Unic en France et Magirus-Deutz en Allemagne et Saurer en Suisse. La version Alfa Romeo AR8 était produite dans l'usine napolitaine "Apomi".

La gamme AR8 comprenait 3 modèles de base : “30 AR.8”, “35 AR.8” et “40 AR.8”, dont la charge utile variait entre 1 300 et 2 000 kg.

Tous les modèles étaient équipés du même moteur diesel “Fiat-Sofim 8140”, 4 cylindres à injection indirecte et pré-chambre. Le moteur avait une cylindrée de 2 445 cm3 développant une puissance de 72 ch DIN à 4 200 tr/min. La boîte de vitesses comportait 5 rapports avant et une marche arrière. Le châssis reprenait les critères des camions plus lourds avec des longerons en C. Les freins étaient à disque sur l'essieu avant. La cabine est du type semi-avancé avec l'essieu avant placé devant les portières.

La gamme comprenait au total pas moins de 40 versions, avec des empattements et hauteurs différents, adaptées au transport de marchandises et de personnes sous la forme de mini-bus.

Lors d'une première révision de la gamme en 1979, le nombre de versions fut porté à 57.

Le 1er janvier 1981, l'usine Alfa Romeo “Apomi” de Pomigliano d'Arco, près de Naples où étaient fabriqués les moteurs d'avions et tous les modèles utilitaires de la marque, est devenue une double société filiale, l'une rebaptisée “ARAVIO” et intégrée dans Alfa Romeo Avio, l'autre renommée “ARVECO” et dépendant de la branche "Alfa Romeo Veicoli Commerciali".

Cette entité avait pour objet la production des véhicules commerciaux, des 4x4 et des voitures spéciales pour les militaires, les carabiniers ou la protection civile italienne.

AR8 seconde série[modifier | modifier le code]

Lors du 7e Salon des Véhicules Industriels et Commerciaux de Turin en mai 1981, Alfa Romeo présente officiellement la seconde série de la gamme “AR 8”.

Cette seconde série se caractérise par de nouveaux revêtements intérieurs, des prestations plus brillantes avec un nouveau moteur turbo dont la cylindrée était la même mais la puissance portée à 95 ch DIN, et une redéfinition de la gamme avec de nouvelles versions “Minibus” et “Scuolabus”, véhicule très spécifique et règlementé en Italie, ainsi qu'une version “Combi”. La gamme comprenait désormais 44 variantes.

Cette même année 1981, le Fiat Ducato et sa variante badgée Alfa Romeo AR6 voient le jour.

La production de la gamme AR.8 s'est poursuivie jusqu'en fin d'année 1987. À partir du 1er janvier 1988, Alfa Romeo n'a plus commercialisé aucun véhicule utilitaire mais uniquement des automobiles. C'est la gamme Fiat Professional qui l'a remplacée.