Alfa Romeo Brera

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Alfa Romeo Brera
Alfa Romeo Brera

Marque Drapeau : Italie Alfa Romeo
Années de production 2006 - 2010

Phase 1 : 2006 - 2008
Phase 2 : 2008 - 2010

Classe Coupé 2+2
Moteur et transmission
Moteur(s) Essence 4 ou 6 cyl.
Diesel 4 ou 5 cyl.
Puissance maximale 170 à 260 ch
Couple maximal 230 à 400 Nm
Transmission 2 (traction) ou 4 roues motrices (Q4)
Poids et performances
Poids à vide 1 430 à 1705 kg
Vitesse maximale 218 à 250 km/h
Accélération 0 à 100 km/h en 8.8 à 7 s
Consommation mixte 5,4 à 12,2 L/100 km
Châssis - Carrosserie
Carrosserie(s) 2 portes, 4 places
Dimensions
Longueur 4 410 mm
Largeur 1 830 mm
Hauteur 1 340 mm
Empattement 2 525 mm
Chronologie des modèles

L'Alfa Romeo Brera est un coupé sportif de la marque automobile italienne Alfa Romeo. Cette Alfa Romeo est un coupé 2+2, 3 portes produit entre 2005 et 2010, qui se décline également en version Spider (Cabriolet) depuis 2006. Elle a par ailleurs été élue plus belle voiture de l'année 2006.

Concept[modifier | modifier le code]

L'Alfa Romeo Brera est à l'origine apparue comme un Concept Car à l'exposition automobile de Genève de 2002[1]. Il a été conçu par Giorgetto Giugiaro chez Italdesign Giugiaro. La Brera a été largement acclamée, et des plans de production ont été plus tard annoncés pour 2005.

Pour la beauté du concept, le moteur est un V8 de 400 ch en position centrale avant, et les portes se signalent par leur ouverture à la verticale, avec une articulation implantée dans la partie basse de la porte.

Le style séduira le public, mais aussi la direction d’Alfa Romeo. ItalDesign remporte ainsi le contrat pour le dessin de la nouvelle 159. Et au passage également le remplacement des GTV et Spider signées Pininfarina par les Brera et Spider.

Série[modifier | modifier le code]

L'Alfa Romeo Brera sous sa forme de série a été présentée pour la première fois au Salon de l'automobile de Genève de 2005. Cette version a conservé de nombreux traits esthétiques du concept mais a été diminué en taille. Certains détails confirment la vocation sportive de ce nouveau coupé Alfa Romeo, comme la double sortie d'échappement chromée ou encore les triples optiques de phares avant.

Les motorisations essence de la Brera sont également au service de la sportivité avec une version de base 2.2 JTS de 185 ch (traction uniquement), jusqu'à une version plus poussée : le V6 3.2 de 260 ch disponible en traction ou avec la transmission intégrale Q4 (boîte manuelle ou automatique "Qtronic"). À noter que ce V6 3.2l est d'origine GM (Général Motors), et a notamment été employé dans des Holden (marque du groupe GM). Ce V6 fait partie de la gamme HFV6, aussi appelé Alloytec.

Un moteur V8 d'origine Maserati[2] plus conforme à la motorisation du concept car aurait été un temps envisagé sous le capot de la Brera. Toutefois, à cette époque, Maserati faisait seulement partie de Ferrari, et non directement du groupe Fiat. Les plans produit n'étant donc pas coordonnés, il semble que Maserati ait refusé la livraison du moteur, de peur que la Brera ne fasse concurrence à ses modèles . La Brera n'aura donc jamais bénéficié des services d'un V8, cet honneur revenant à l'Alfa Romeo 8C Competizione

Un diesel est également disponible, un 5 cylindres de 2,4 litres de 210 ch (200 ch à sa sortie) disponible en traction seulement (boîte manuelle ou automatique "Qtronic").

Une nouvelle motorisation baptisée "TBi" d'une cylindrée de 1 750 cm3, turbo essence à injection directe d'une puissance de 200 ch et 320 Nm de couple, a avantageusement remplacé en 2010 le 2,2 litres 185 ch pénalisé par le poids élevé de la Brera. La Brera dans sa version "TBi" sera commercialisée de juin 2009 à juillet 2010, date de fin de production de la Brera.

Ce même moteur "TBi" équipe également la nouvelle Giulietta dans sa version Quadrifoglio Verde, avec sa puissance portée à 235 cv puis 240 en 2014

Volumes[modifier | modifier le code]

Volumes de production [3]
2005 2006 2007 2008 2009 2010 Total
1 630 8 248 4 795 3 770 1 629 1 589 21 661

Série spéciale - Restylage[modifier | modifier le code]

Brera Phase 2[modifier | modifier le code]

Les volumes de vente n'étant pas à la hauteur des attentes d'Alfa Romeo, ces derniers ont procédé à un « restylage » en .

Objectif ? Réduire les options de série pour baisser le prix de vente.

Les versions produites à partir de (couramment appelées « Phase2 » ou « My 2008 ») ont vu quelques évolutions, tant sur le plan mécanique que sur le plan « pratique » :

  • Apparition d'un bouton poussoir sur le logo de hayon pour déverrouiller le coffre (clé et bouton dans l'accoudoir auparavant)
  • Nouveaux sièges plus design avec un meilleur maintien. Les réglages lombaires deviennent électriques.
  • Nouveaux volant plus ergonomique.
  • Utilisation massive de plastique pour la console centrale (aluminium en option).
  • Modification légère de la commande clim : apparition d'un bouton "OFF" au lieu de "MONO". La fonction reste accessible en restant appuyé plusieurs secondes sur "Auto".
  • Nouveau graphisme des compteurs et des manomètres.
  • Étriers de frein rouge signés Brembo disponible sur toutes les versions hors le 2.2l JTS.

Version Italia Independant[modifier | modifier le code]

La Brera Italia Independent est disponible avec les moteurs 2.2l JTS de 185 ch et le 3.2l V6 de 260 ch. Série limité à 900 exemplaires se distinguant par :

  • Jantes alliage 18 pouces[4].
  • Bouchon de carburant en aluminium[4].
  • Étrier de freins rouge[4].
  • Teinte Titane mate exclusive[4].
  • Un volant cuir noir à coutures rouge[4];
  • Inserts en Kevlar[4].
  • Plaquages en aluminium sur les appuis-tête avant[4].
  • Pédalier-repose pied en aluminium[4].

Version Ti[modifier | modifier le code]

Ti comme Tourisme International, d'abord équipée du 2.2l JTS 185 ch et du V6 3.2l, cette appellation se répartira sur tous les modèles de la gamme.

  • Boite de vitesses Selespeed uniquement sur le 2.2 JTS.[5]
  • Nouvelles jantes spécifiques inspiré 8C de 19 pouces[5].
  • Etrier de freins Brembo[5].
  • Inscription logo Ti sur la carrosserie[5].
  • Sellerie spécifique : sièges baquet en cuir souple et surpiqûres flanqués d'une plaque métallique arborant le logo Ti[5].
  • Habillage (volant et tableau de bord) en alu brossé sombre (carbone en option)[5].
  • Volant et pommeau de vitesse en cuir (planche de bord en option)[5].
  • Pédalier-repose pied en aluminium[5].
  • Nouveau graphisme des compteurs et des manomètres[5].

La Ti sera largement équipée puisque on y trouvera le climatiseur bizone et le système de stabilité VDC, les phares au xénon, le sky window, les rétroviseurs d’aile réglables avec mémoire, le filet de maintien bagages et le pack capteurs.

Version S[modifier | modifier le code]

Née d'une collaboration entre Alfa Romeo UK et Prodrive, la Brera S est disponible à 500 exemplaires maximum. Disponible uniquement en motorisation V6 et 2.2l, cette nouvelle version est plus au service de la sportivité.

  • Suspension en aluminium abaissée de 10mm avant et arrière[6].
  • Composants de suspensions (Eibach, Bilstein) allégés[6].
  • Nouvelles jantes de 19 pouces spécifiques inspiré de la 8C.[6]
  • Un poids total en baisse de 100 kg pour le V6 et 35 kg pour le 2.2l[6].
  • Étrier de freins Brembo.
  • Nouveau embouts d'échappements améliorant la sonorité[7].

Prix[modifier | modifier le code]

Prix d'achat du véhicule a la sortie dans les différentes finitions, sans options.

2.2 JTS 33 850€ à 37 800€[8]
1750 TBI 34 850€[9]
2.0 JTDM 34 850€[10]
2.4 JDTM 35 700€ à 39 200€[11]
3.2 V6 38 850€ à 46 950€[12]

Finition[modifier | modifier le code]

L'Alfa Brera se présente sous un grand nombre de déclinaisons avec trois motorisations, trois niveaux d'équipement, dix couleurs de caisse et quatre ambiances intérieures différentes à sa sortie.

Distinctive : propose d'origine la dotation suivante : ordinateur de bord, système de climatisation automatique bi-zone, régulateur de vitesse, démarrage du moteur par bouton-poussoir au tableau de bord, contrôle de stabilité VDC, radars de recul, jantes alliage léger de 16", intérieur en tissu sport, airbag de genoux conducteur, installation audio avec radio CD et commandes au volant.

Selective : sellerie cuir bi-ton, inserts en aluminium sérigraphiés, les capteurs de pluie, de luminosité et de buée, des jantes alliage 17" et les rétroviseurs extérieurs rabattables électriquement.

Sky View : Identique a Selective + sellerie Alfatex et toit panoramique en verre avec rideau électrique.

Tous les modèles peuvent être équipés de la technologie Blue&ME.

Motorisations[modifier | modifier le code]

Le choix des motorisations est assez réduit puisque seulement trois motorisations sont présentes à la sortie du modèle. Deux autres motorisations viennent compléter cette panoplie à partir de 2009 dont un tout nouveau moteur signé de la marque au trèfle, le célèbre TBI. Celui-ci sera par ailleurs repris sur la futur Giulietta.

2.2 JTS[13] 2.4 JTDM[14] 3.2 V6[15] 1750 TBI[16] 2.0 JDTM[17]
Année de production 2006 - 2010 2006 - 2010 2008 - 2010 2006 - 2010 2007 - 2010 2009 - 2010 2009 - 2010
Moteur 4 cylindres en ligne 5 cylindres en ligne 6 cylindres en V à 60° 4 cylindres en ligne 4 cylindres en ligne
Type Essence Diesel Essence Diesel
Admission Atmosphérique Turbocompressé Atmosphérique Turbocompressé Turbocompressé
Cylindrée (cm³) 2198 2387 3195 1742 1956
Puissance maximale(cv) 185 200 260 200 170
Au régime de (tr/min) 6500 4000 6200 6500 5000 4000
Couple maximal (Nm) 230 400 322 320 360
Au régime de (tr/min) 4500 2000 4500 1400 1750
Boite de vitesse Manuelle 6 rapports Manuelle 6 rapports Automatique 6 rapports

Qtronic

Manuelle 6 rapports Automatique 6 rapports

Qtronic

Manuelle 6 rapports Manuelle 6 rapports
Transmission Traction Traction (Q2) / Intégrale (Q4) Traction
Vitesse maximale (km/h) 224 228 225 240 235 218
0-100 km/h (en s) 8.6 8.1 8.3 6.8 7 7.7 8.8
Consommation mixte (en l/100) 9.2 6.8 7.9 11.5 12.2 8.1 5.4
Emissions de CO² 218 179 208 273 289 189 142
Poids (kg) 1445 1545 1595 1705 1430 1480
Capacité réservoir (en l) 70

Apparition dans les films / Séries[modifier | modifier le code]

  1. Dans le 13e films de Détective Conan : Le chasseur noir de jaïs, une Alfa Roméo Brera rouge Skyview (boite mécanique) fait son apparition (à partir de 10:42). Le sigle Alfa Roméo à cependant été retiré (bien que l'emplacement soit parfaitement visible)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Les concepts ItalDesign : Alfa Romeo Brera (2002) », LeBlogAuto,‎ (lire en ligne)
  2. « Alfa Romeo Brera : la belle incomprise | Le blog Atome auto », Le blog Atome auto,‎ (lire en ligne, consulté le 6 août 2018)
  3. « Archive < Annual Financial reports < Financial < Pininfarina », sur www.pininfarina.com (consulté le 6 août 2015)
  4. a b c d e f g et h « Alfa Romeo Brera Italia Independent », L Automobile Sportive, la passion des voitures de sport,‎ (lire en ligne, consulté le 6 août 2018)
  5. a b c d e f g h et i Caradisiac.com, « Alfa Romeo Brera Ti : Tourisme International de première classe », Caradisiac.com,‎ (lire en ligne, consulté le 6 août 2018)
  6. a b c et d Caradisiac.com, « Alfa Romeo Brera S: régime light », Caradisiac.com,‎ (lire en ligne, consulté le 6 août 2018)
  7. Pierre-Laurent Ribault, « Alfa Romeo Brera S : Prodrive à la rescousse », leblogauto,‎
  8. « Prix ALFA ROMEO Brera 2.2 JTS neuve - Neowebcar », sur www.neowebcar.com (consulté le 6 août 2018)
  9. « Prix ALFA ROMEO Brera 1750 TBi neuve - Neowebcar », sur www.neowebcar.com (consulté le 6 août 2018)
  10. « Fiche technique ALFA ROMEO Brera - 2.0 JTD170 16v - Neowebcar », sur www.neowebcar.com (consulté le 6 août 2018)
  11. « Prix ALFA ROMEO Brera 2.4 JTD200 20v neuve - Neowebcar », sur www.neowebcar.com (consulté le 6 août 2018)
  12. « Prix ALFA ROMEO Brera 3.2 V6 JTS neuve - Neowebcar », sur www.neowebcar.com (consulté le 6 août 2018)
  13. « La Centrale », sur www.lacentrale.fr (consulté le 6 août 2018)
  14. « La Centrale », sur www.lacentrale.fr (consulté le 6 août 2018)
  15. « La Centrale », sur www.lacentrale.fr (consulté le 6 août 2018)
  16. « La Centrale », sur www.lacentrale.fr (consulté le 6 août 2018)
  17. « La Centrale », sur www.lacentrale.fr (consulté le 2 août 2018)

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]