Île de la Jatte

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Île de la Jatte
Image illustrative de l'article Île de la Jatte
Géographie
Pays Drapeau de la France France
Localisation Seine
Coordonnées 48° 53′ 43″ N, 2° 16′ 01″ E
Géologie Île fluviale
Administration
Région Île-de-France
Département Hauts-de-Seine
Démographie
Population 5 000 hab. (2007)
Plus grande ville Neuilly-sur-Seine et Levallois-Perret
Autres informations
Fuseau horaire UTC+01:00

Géolocalisation sur la carte : Hauts-de-Seine

(Voir situation sur carte : Hauts-de-Seine)
Île de la Jatte
Île de la Jatte

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Île de la Jatte
Île de la Jatte
Île sur la Seine

L’île de la Jatte, autrefois appelée île de la Grande Jatte, est une île sur la Seine située dans le département des Hauts-de-Seine et partagée entre les communes de Neuilly-sur-Seine et Levallois-Perret, à 2km de Paris.

Rendue célèbre par les peintres impressionnistes du XIXe siècle, en particulier Seurat, Monet, van Gogh et Sisley, l'île a connu plusieurs vies : d'abord populaire avec ses guinguettes, puis ancien site industriel automobile et aéronautique, aujourd'hui l'île est un quartier résidentiel chic et cossu : des immeubles de standing et quelques maisons ou hôtels particuliers, c'est aussi un lieu très apprécié des joggeurs et promeneurs.

Noyée dans la verdure et les bords de seine, l'île de la Jatte offre un cadre de vie privilégié pour ses 4000 habitants actuels, loin du stress et de l'agitation bien qu'étant aux portes de Paris et du quartier d'affaires de la Défense. De nombreuses célébrités y ont habité, ou y habitent encore dans la plus grande intimité.

Toponymie[modifier | modifier le code]

Selon le Littré, le mot Jatte vient du latin gabata désignant une « coupe de forme ronde, sans rebord » et son contenu (exemple : une jatte de lait).

Une jatte est également un terme employé par les mineurs pour désigner un bateau. Même si l’étymologie du nom est incertaine, cette dernière version est sans doute la bonne, l’île ayant effectivement la forme d’une barque.

Géographie[modifier | modifier le code]

À cheval, en amont, sur la commune de Neuilly-sur-Seine, et en aval, sur la commune de Levallois-Perret, l’île de la Jatte est une des principales îles de la Seine.

Sa longueur est de près de 2 km et sa largeur maximale de 200 m. Le tour de l’île fait à peine 5km.

L’île de la Jatte est traversée par un pont routier, le pont de Levallois, à sa pointe nord-est. Dans sa partie centrale, la route D 908 traverse l’île et entre et sort de l’île par deux ponts routiers, le pont du Maréchal-Juin entre l’île et le reste de Neuilly et le pont de Courbevoie entre l’île et Courbevoie. Deux passerelles piétonnes la relient également aux parties non insulaires de Neuilly-sur-Seine et de Levallois-Perret.

Histoire[modifier | modifier le code]

Île de Louis-Philippe[modifier | modifier le code]

En 1818, le futur Louis-Philippe fait l’acquisition du château de Neuilly, il entreprend son réaménagement pour y loger sa nombreuse famille (dix enfants). Il achète des terrains et aménage le parc qui s’étend jusqu’à la Seine, englobant l’île de la Grande Jatte reliée à la propriété par un pont de bateaux. À la pointe nord de l’île, il fait placer le Temple de l’amour, que son père, le duc de Chartres, bientôt Philippe Égalité, avait érigé en 1774 dans le parc Monceau à Paris.

Île en partie propriété privée[modifier | modifier le code]

Location ile de la Jatte, annonce passée dans le Figaro du 28 mars 1882 (n° 87)

En 1877, un industriel alsacien, Antoine Herzog, fit l'acquisition de divers terrains achetés notamment à la famille d'Orléans, et devint propriétaire de la quasi totalité de la partie droite de l'île, à partir du pont Bineau en venant de Paris. Désireux de faire prendre l’air à ses petits-enfants, issus du mariage de sa fille unique Marie avec le magistrat Emile Fauconneau Dufresne, qui résidaient comme lui à l'époque en bordure du parc Monceau, il fit construire un manège couvert, avec écuries et sellerie, sans oublier une ménagerie et un petit port, le tout situé dans un parc de plusieurs hectares. Le manège abrita plus tard le peintre Benjamin Constant à qui M.Herzog loua sa proprieté, puis la Société française d’électrographie, et enfin les décors de l’Opéra. C'est l'actuel café de la Jatte. Antoine Herzog était aussi propriétaire de deux autres maisons et la pointe de l'île du côté de Levallois-Perret restée préservée est un vestige du parc qui entourait ses propriétés.

À la fin du XIXe siècle, L’île de la Grande-Jatte devient un lieu de fête réputé avec ses nombreuses guinguettes. C'est aussi à cette époque que de nombreux ateliers, aujourd'hui disparus, s’installent sur l'île. L'île de la jatte connu un passé moins glorieux à cette époque puisqu'elle devient le repère de quelques bandits, mais aussi des filles de petite vertu.

Île des impressionnistes[modifier | modifier le code]

Un dimanche après-midi à l'Île de la Grande Jatte tableau de Georges Seurat

Mais ce sont surtout les peintres impressionnistes qui apportent à l'île sa célébrité, en particulier avec le tableau de Georges Seurat, Un dimanche après-midi à l'Île de la Grande Jatte, exposé pour la première fois en (tableau acquis par l’Institut d'art de Chicago en 1924).

De nombreux artistes célèbres ont déposé leur chevalet dans l’île : Claude Monet, Vincent van Gogh, Alfred Sisley, Charles Angrand, Albert Gleizes, Pierre Bonnard et bien d’autres. Ce qui en fait « l’île des impressionnistes la plus proche de Paris ».

En juin 2009, un parcours des impressionnistes conçu par l'Association "Jatte Livres & Culture" long de 4 km y est inauguré[1].

Île industrielle[modifier | modifier le code]

L'île fut également le berceau de l'industrie ; c'est là que le Levalloisien Adolphe Clément inventa le premier avion à moteur à combustion interne de l'aviation française. On y trouvait aussi de nombreux sous-traitants automobiles, spécialisés principalement dans la course. Des bateaux et des voitures de luxe furent aussi construits sur l'île. Vers 1960, l’activité industrielle n'est plus l'unique rôle de l'île puisque des imprimeries et les premières habitations y voient le jour.

Panorama depuis Courbevoie (rive droite)

La transformation du quartier[modifier | modifier le code]

Dans les années 1980 et 1990, les maires des deux villes de Neuilly-sur-Seine (Nicolas Sarkozy à l'époque) et Levallois-Perret (Patrick Balkany) lancent un grand projet d'aménagement immobilier de l'île, ainsi qu'une mise en valeur des berges de Seine et des espaces verts. En vis-à-vis de l'île, dans sa partie amont, le port de Courbevoie a ainsi été transformé en promenade et en jardin en 2013[2].

Des sièges sociaux s’installent sur l'île, tels Yves Saint-Laurent Parfum, Paco Rabanne, Saatchi & Saatchi, laboratoire Roche. etc. L'île devient également le repaire des publicitaires. Les restaurants de l’île (Café de la Jatte, Le Petit Poucet, la Guinguette, les Pieds dans l’eau) deviennent des institutions très fréquentées par de nombreuses célébrités.

Une zone résidentielle prisée[modifier | modifier le code]

L’île de la Jatte offre un mode de vie que l’on peut associer à celui de certaines banlieues aisées anglaises, allemandes ou américaines. Les habitants s’y installent pour trouver des logements modernes et calmes, aux portes de Paris.

La population de l’île de la Jatte est plus jeune que dans le reste de Neuilly-sur-Seine, mais tout aussi aisée : c’est l’une des zones résidentielles les plus chères de la région parisienne[3], et même plus que le prix moyen de Paris.

Aujourd'hui on estime que la population de l'île représente plus de 4000 habitants.

Culture et patrimoine[modifier | modifier le code]

Monuments et lieux touristiques[modifier | modifier le code]

Temple de l'Amour
  • Temple de l’Amour (jardin du Temple de l’Amour)
  • Parcours des impressionnistes[4] : promenade de 4 km sur l’Île de la Jatte, permettant la visualisation de 10 œuvres impressionnistes (Seurat, Monet, Sisley, van Gogh…) installées sur le site même de leur création.
  • Maison de la Pêche et de la Nature (parc de l’Île de la Jatte)
  • Le rucher de Levallois (22 ruches).
  • Le parc de l’île est également labellisé «Refuge Jardin d’Oiseaux» et vous pourrez y observer de nombreuses espèces. La proximité des berges de la Seine permet également de profiter d’une faune et d’une flore aquatique très riche. 

Parcs et squares[modifier | modifier le code]

Les espaces verts publics (squares, parcs ou jardins) représentent une surface de plus de 8 000 m2[5].

  • Parc de l’Île de la Jatte (pointe aval de l'île) avec une très belle allée d’érables, mais vous y découvrirez aussi des pins noirs, des peupliers blancs, des tilleuls, des bouleaux, ainsi qu’un jardin pédagogique (plantes aromatiques et médicinales).
  • Le jardin du Temple de l’Amour (pointe amont de l'île, accessible par la passerelle située 27 boulevard du Général-Leclerc à Neuilly-sur-Seine)
  • Square Alfred-Sisley (47 boulevard Vital-Bouhot)
  • Square Jacques-Prévert (58 boulevard Georges-Seurat)
  • Tennis du Parc (53 boulevard du Parc)

Associations[modifier | modifier le code]

L’ADRIJ, l'Association des résidents de l’île de la Jatte, a pour missions l’amélioration du cadre de vie et le renforcement du lien social dans l’île. Elle édite un bulletin trimestriel, Info-Jatte, et organise chaque année une fête culturelle et sportive, Un dimanche à la Grande Jatte, inspirée du tableau de Georges Seurat.

Jatte Livres & Culture, association ayant pour objectif de mettre en valeur le patrimoine historique et artistique du site. Elle a publié en 2006 un livre d’art et d’histoire intitulé La Grande Jatte, Belle Isle en Seine (ré-édition en cours en 2015/2016). Elle est à la base de la création du « Parcours impressionniste de l'île de la Jatte » en juin 2009. Elle œuvre désormais dans le cadre de l'association "EAU ET LUMIERE" qui se fixe pour objectifs de classer l'Impressionnisme au Patrimoine mondial de l'UNESCO et de créer en 2016 "Les Routes des Impressionnismes en Europe", Itinéraire Culturel Européen labellisé par le Conseil de l'Europe. sous le nom d'Impressionisms Routes (dossier déposé en septembre 2015).

Tableaux célèbres[modifier | modifier le code]

De nombreux tableaux ont été peints sur le thème de l'Île[6] :

La Seine et le pont de la Grande Jatte de Vincent van Gogh, 1887
    • La Seine et le pont de la Grande Jatte, huile sur toile, 1887, 32 × 40,5 cm, musée van Gogh (Amsterdam
  • Pierre Bonnard
    • Les travailleurs à la Grande Jatte, Huile sur Toile, 130 x 160 cm. Tokyo National Museum of western Art.

Personnalités ayant vécu sur l’île de la Jatte[modifier | modifier le code]

L'île est connue pour être ou avoir été le lieu de résidence de personnes célèbres, on peut citer notamment ;

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Les impressionnistes de retour à la Grande Jatte », www.hauts-de-seine.net (consulté le 13 août 2009).
  2. « Le port de Courbevoie », sur www.hauts-de-seine.fr (consulté le 26 janvier 2016)
  3. Prix moyen de l’immobilier sur l’île de la Jatte : 9 000 €/m2 (article « La qualité de vie de Neuilly se paie toujours très cher », Le Figaro, Marie-Christine Sonkin, 02/09/2008).
  4. Œuvres représentées dans le Parcours des impressionnistes : Un dimanche après-midi à l’Île de la Grande Jatte, Le Pont de Courbevoie, Temps gris à la Grande Jatte et La Seine à la Grande Jatte de Georges Seurat ; L’Île de la Grande Jatte et Le Printemps à travers les branches, Île de la Jatte de Claude Monet ; L’Île de la Grande Jatte d’Albert Gleizes ; L’embâcle de la Seine entre Asnières et Courbevoie d’Alexandre Nozal ; L’Île de la Grande Jatte d’Alfred Sisley ; La Seine avec le Pont de la Grande Jatte de Vincent van Gogh.
  5. Journal Vivre à Neuilly (magazine officiel de la ville de Neuilly-sur-Seine, mars 2009).
  6. Monique Lucenet avec la participation de Bernard Lamy, La Grande Jatte - Belle Isle en Seine, Éditions Jatte Livres & Culture, 2006.
  7. a, b, c, d et e Livre Neuilly village people, Adeline Fleury et Pauline Revenaz (Éditions du Moment, 2007).

Pour approfondir[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Monique Lucenet avec la participation de Bernard Lamy, La Grande Jatte - Belle Isle en Seine, Éditions Jatte Livres & Culture, 2006.
  • Adeline Fleury et Pauline Revenaz, Neuilly village people, Éditions du Moment, 2007.
  • Monique Lucenet. Impressionnisme en Seine. Art, Tourisme, Loisirs , Les Itinéraires, 2013.
  • Monique Lucenet.. Balades Impressionnistes en Bord de Seine. Éditions Les Itinéraires et Le Pélican. 2015

Articles connexes[modifier | modifier le code]