Institut Courtauld

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Institut Courtauld, Somerset House

Fondé en 1932 par l'industriel et collectionneur d'art Samuel Courtauld, l’Institut Courtauld (Courtauld Institute of Art en anglais) est une organisation affiliée à l'Université de Londres et spécialisée dans l'étude de l'histoire de l'art. Reconnu pour son excellence académique et de recherche, l'Institut Courtauld a formé de nombreux experts prestigieux du monde de l'art, dont notamment les directeurs du Metropolitan Museum of Art, du Victoria and Albert Museum, de la National Gallery, et de Tate[1]. Ses anciens élèves sont d'ailleurs surnommés la "Courtauld Mafia". Anthony Blunt en fut le directeur. En collaboration avec l'institut Warburg, l'institut publie chaque année The Journal of the Warburg and Courtauld Institutes, document d'environ 300 pages.

L'institut fut tout d'abord installé au 20 Portman Square, demeure de Samuel Courtauld, en mémoire de son épouse Elisabeth, après sa mort en 1931. Depuis 1989, il a emménagé dans la partie nord de Somerset House, où il a été réuni avec la Courtauld Gallery.

C'est Arthur Lee qui conçu l'idée que la Grande-Bretagne devait avoir une institution qui enseigne l'histoire de l'art aux nouvelles générations de conservateurs de musées, critiques et étudiants.

Collection de la Courtauld Gallery[modifier | modifier le code]

La galerie de l'Institut a pour fonction d'être un lieu d'étude pour les programmes de l'Institut, mais possède également une série de collections privées de grande importance pour l'histoire des collectionneurs d'art.

C'est une des collections d'art impressionniste les plus importantes du Royaume-Uni :

Un bar aux Folies Bergère, 1881
Edouard Manet
Autoportrait à l'oreille bandée, 1889
Van Gogh

On y trouve également :

Triptyque Seilern, Mise au tombeau, 1410-1420
Robert Campin

Galerie[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Alumni : Who We Are », sur The Courtauld Institute of Art (consulté le 6 mars 2015)
  2. R. Barletta, M. Carra, D. Durbé, R. Negri et F. Russoli (trad. de l'italien par Michel Crespa et Annick Colcanap, préf. D. Durbé), Le Post-Impressionnisme, Paris, Rive-Gauche Productions, coll. « Art en Mouvement », , 351 p. (ISBN 2 86535 023 1)
  3. Caroline Lemaître, « Le Tour de France des expositions », Connaissance des Arts, no 618,‎ , p. 32
  4. a, b et c James Stourton, Petits Musées, grandes collections : Promenade à travers l’Europe, Scala, (ISBN 2-86656-327-1), p. 261 ; 267-268
  5. a et b Jean-Claude Frère, Les Primitifs flamands, Editions Pierre Terrail, (ISBN 2-87939-115-6), p. 55-57; 83