Institut Courtauld

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant un musée image illustrant l’art image illustrant Londres
Cet article est une ébauche concernant un musée, l’art et Londres.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Ce modèle est-il pertinent ? Cliquez pour en voir d'autres.
Cet article ne cite pas suffisamment ses sources (mai 2016).

Si vous disposez d'ouvrages ou d'articles de référence ou si vous connaissez des sites web de qualité traitant du thème abordé ici, merci de compléter l'article en donnant les références utiles à sa vérifiabilité et en les liant à la section « Notes et références » (modifier l'article, comment ajouter mes sources ?).

Ce modèle est-il pertinent ? Cliquez pour en voir d'autres.
Des informations de cet article ou section devraient être mieux reliées aux sources mentionnées dans la bibliographie, sources ou liens externes (indiquez la date de pose grâce au paramètre date).

Améliorez sa vérifiabilité en les associant par des références à l'aide d'appels de notes.

Ce modèle est-il pertinent ? Cliquez pour en voir d'autres.
La mise en forme de cet article est à améliorer (mai 2016).

La mise en forme du texte ne suit pas les recommandations de Wikipédia : il faut le « wikifier ». Découvrez comment faire.

La typographie, les liens internes ou externes, les conventions de style, la présentation des sourcesetc. sont autant de points qui peuvent ne pas convenir voire être absents. Les raisons de la pose de ce bandeau sont peut-être précisées sur la page de discussion. Si seules certaines sections de l'article sont à wikifier, pensez à les indiquer en utilisant {{section à wikifier}}.

Institut Courtauld, Somerset House

Fondé en 1932 par l'industriel et collectionneur d'art Samuel Courtauld, l’Institut Courtauld (Courtauld Institute of Art en anglais) est une organisation affiliée à l'Université de Londres et spécialisée dans l'étude de l'histoire de l'art. Reconnu pour son excellence académique et de recherche, l'Institut Courtauld a formé de nombreux experts prestigieux du monde de l'art, dont notamment les directeurs du Metropolitan Museum of Art, du Victoria and Albert Museum, de la National Gallery, et de Tate[1]. Ses anciens élèves sont d'ailleurs surnommés la "Courtauld Mafia". Anthony Blunt en fut le directeur. En collaboration avec l'institut Warburg, l'institut publie chaque année The Journal of the Warburg and Courtauld Institutes, document d'environ 300 pages.

L'institut fut tout d'abord installé au 20 Portman Square, demeure de Samuel Courtauld, en mémoire de son épouse Elisabeth, après sa mort en 1931. Depuis 1989, il a emménagé dans la partie nord de Somerset House, où il a été réuni avec la Courtauld Gallery.

C'est Arthur Lee qui conçu l'idée que la Grande-Bretagne devait avoir une institution qui enseigne l'histoire de l'art aux nouvelles générations de conservateurs de musées, critiques et étudiants.

Collection de la Courtauld Gallery[modifier | modifier le code]

La galerie de l'Institut a pour fonction d'être un lieu d'étude pour les programmes de l'Institut, mais possède également une série de collections privées de grande importance pour l'histoire des collectionneurs d'art.

C'est une des collections d'art impressionniste les plus importantes du Royaume-Uni :

Un bar aux Foilies-Bergères, 1881
Edouard Manet
Autoportrait à l'oreille bandée, 1889
Van Gogh
  • Edouard Manet : (1882-1883) : Déjeûner sur l'herbe (version réduite), 1867 ; Bords de Seine à Argenteuil, 1874 et Un Bar aux Folies-Bergère, 1882
  • Camille Pissarro (1830-1903) : La Gare de Lordship Lane, Dulwich, 1871 et Les Quais à Rouen, 1883
  • Berthe Morisot (1841-1895) : Portrait de Femme, 1872
  • Claude Monet (1840-1926) : Effets d’Automne à Argenteuil, 1873 ; Vase de fleurs, 1882 et Antibes, 1888
  • Edgar Degas (1834-1917), Deux danseuses sur scène, 1874 et Après le bain, femme s’essuyant (Pastel), 1895
  • Pierre-Auguste Renoir (1841-1919) : La Loge, 1874 et Les Environs de Pont Aven, 1892 et Portrait d'Ambroise Vollard, 1908
  • Alfred Sisley (1839-1899) : La Neige à Louveciennes, 1874 et Bateau sur la Seine, 1877
  • Georges Seurat (1859-1891) : Pêcheur dans un bateau amarré, 1882 ; Homme peignant son bateau, 1883 ; Le Pont de Courbevoie, 1887 ; Femme se poudrant, 1890 et Etude pour Le Chahut, 1890 [2]
  • Paul Cezanne (1830-1903) : Grands arbres au jas de Bouffan, 1883 (Editions Atlas�- Fiche) ; La Montagne Sainte Victoire au grand pin, 1887 ; Les joueurs de cartes, 1892 (un des cinq tableaux de Cézanne sur ce thème) et Nature morte avec l’amour en plâtre, 1894 ; L'Homme à la pipe, 1895 et Le Lac d’Annecy, 1896
  • Paul Gauguin (1848-1903)  : Les Moissonneurs, 1889 et Te Reriora (Le Rêve) , 1897 et Nevermore (Le Rêve), 1897
  • Vincent Van Gogh (1853 1890) : La Crau à Arles : péchers en fleurs ou Les Haies, 1889 et Autoportrait à l’oreille bandée, 1889
  • Henri Rousseau dit Le Douanier (1844-1910) : La Grille en fer, 1891
  • Henri de Toulouse-Lautrec (1864-1901) : Jane Avril à l'entrée du Moulin Rouge mettant ses gants, 1892 et Le Salon privé, 1899
  • Eugène Boudin (1824-1898) : Deauville, 1893
  • Paul Signac (1863-1935) : Saint Tropez, 1893
  • Kees van Dongen (1877-1968) : Le Violoncelliste au Moulin de la galette, 1905[3]
  • Vanessa Bell (1879-1961) : Une Conversation, 1916
  • Amedeo Modigliani (1884-1920) : Nu, 1916

On y trouve également :

Triptyque Seilern, Mise au tombeau, 1410-1420
Robert Campin
  • Bernardo Daddi (1280-1348) : Tryptique de la Crucifixion, 1338[4]
  • Lorenzo Monaco (1370-1425) : Le Couronnement de la Vierge, 1395 (peintre italien de style gothique international)
  • Robert Campin : Triptyque Seilern, 1420[5]
  • Rogier Van Der Weyden (1399-1464) : Portrait d’un homme tenant un livre ouvert, 1437[5]
  • Botticelli (1444-1510): La Trinité avec Marie Madeleine et Saint Jean le Baptiste, l'Archange Raphaël et Tobias, 1494
  • Giovanni Bellini (1430-1516) : L'Assassinat de Saint Pierre Martyr, 1509
  • Quentin Metsys (1466-1530) : La Madone debout avec l'Enfant et des anges
  • Mariotto Albertinelli (1474-1515) : La Création, 1515 par
  • Lucas Cranach l'Ancien (1472-1553) : Adam et Eve, 1526, provient de la collection Edward Warren
  • Le Parmesan (1503-1540) : Vierge à l’EnfantP, 1527[4]
  • Hans Eworth (1510-1573) : Portrait allégorique de Sir John Luttrell, 1550
  • Pieter Brueghel l'Ancien (1525-1569) : Paysage avec la Fuite en Egypte, 1563 et Le Christ et la femme adultère, 1565
  • Le Tintoret (1518-1594) : L'Adoration des Bergers
  • Véronèse (1528-1588) : Le Baptème du Christ, 1588
  • Rubens (1577-1640) : Caïn massacrant Abel, 1609 ; Descente de croix, 1611, La Famille de Jan Bruegel, 1615[4] ; Paysage au clair de lune, 1638 et La Mort d'Achille, 1640
  • Antoine van Dyck (1599-1641) : L'Adoration des Bergers, 1618
  • Domenico Fetti (1589-1623) : Adam et Eve au travail , 1620
  • Pierre de Cortone (1597-1669) : La Foi, l'Espoir et la Charité, 1640
  • Peter Lely (1618-1680) : Le Concert, 1640
  • William Dobson (1611-1646) : Portrait d'un vieil homme et d'un jeune homme, 1642
  • Claude Gellée dit Le Lorrain (1600-1682) : Paysage avec une vue imaginaire de Tivoli, 1642
  • Giambattista Tiepolo (1696-1770) : Allégorie du pouvoir et de l'éloquence, 1725 ; St Aloysius Gonzaga en gloire, 1726 ; Les Stigmates de St François, 1767 et La Vision du saint sacrement de saint Pascal Baylon, 1767
  • Canaletto (1697-1768) : Vue des tours du pont de Londres à partir de jardin de Somerset (encre et crayon)
  • George Romney (1734-1802) : Portrait de Georgiana, Lady Greville, 1771
  • Thomas Gainsborough (1727-1788) : Portrait de Mrs Gainsborough, 1779
  • Edward Dayes : Somerset House vue de la Tamise (aquarelle), 1788
  • Francisco José Goya (1746-1828) : Portrait de Don Francisco de Saavedra, 1798
  • Sir Henry Raeburn (1756-1823) : Portrait de Mrs Malcolm, 1802
  • Francis Towne (1740-1816) : Near Devil's Bridge, Central Wales (aquarelle), 1815
  • Joseph Mallord William Turner (1775-1851) : The Crook of Lune, looking towards Hornby Castle, 1818

Sources[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Alumni : Who We Are », sur The Courtauld Institute of Art (consulté le 6 mars 2015)
  2. R. Barletta, M. Carra, D. Durbé, R. Negri et F. Russoli (trad. de l'italien par Michel Crespa et Annick Colcanap, préf. D. Durbé), Le Post-Impressionnisme, Paris, Rive-Gauche Productions, coll. « Art en Mouvement », , 351 p. (ISBN 2 86535 023 1)
  3. Caroline Lemaître, « Le Tour de France des expositions », Connaissance des Arts, no 618,‎ , p. 32
  4. a, b et c James Stourton, Petits Musées, grandes collections : Promenade à travers l’Europe, Scala, (ISBN 2-86656-327-1), p. 261 ; 267-268
  5. a et b Jean-Claude Frère, Les Primitifs flamands, Editions Pierre Terrail, (ISBN 2-87939-115-6), p. 55-57; 83