Vendée Les Herbiers Football

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Vendée les Herbiers Football

Logo du Vendée les Herbiers Football
Généralités
Nom complet Vendée les Herbiers Football
Surnoms Les Diables Rouges, Red Devils, les Bocains
Noms précédents Alouette Sportive
(1919-1923)
Les Herbiers Sports
(1923-1949)
Entente Sportive Herbretaise
(1949-2002)
Les Herbiers Vendée Football
(2002-2006)
Fondation 1919
Couleurs rouge et noir
Stade Stade Massabielle
(3000 dont 500 assises places)
Siège Stade Massabielle
avenue Massabielle,
85500 Les Herbiers
Championnat actuel CFA
Président Drapeau : France Michel Landreau
Entraîneur Drapeau : France Franck Rizzetto
Site web http://vendeelesherbiersfootball.fr
Palmarès principal
National[1] Champion de CFA2 (1)

Actualités

Pour la saison en cours, voir :
Championnat de France amateur de football 2014-2015
0

Le Vendée les Herbiers Football (ou VHF) est un club de football français fondé en 1919 et situé aux Herbiers (Vendée, Pays de la Loire). Le club évolue en 2014-2015 en championnat CFA groupe D (D4) depuis la saison 2009-2010.

Le club totalise 12 années passées au quatrième échelon national: de 1975 à1980, en 2006-2007 et de 2009 à aujourd'hui.

Durant la Coupe de France 1999-2000, le club a atteint les 1/16e de finale éliminé par le Stade rennais FC. Lors des différentes éditions de cette compétition, Les Herbiers ont écartés une seule équipe hiérarchiquement supérieure, le Tours FC (13 novembre 2013).

Depuis l'été 2013, le 11 herbretais est dirigé par Franck Rizzetto, ancien joueur pro ayant évolué dans les années 1990 en D1 à Montpellier et Metz. Celui-ci s'est reconverti en entraîneur avec succès à Rodez (2005-2011) puis avec la réserve du Paris SG (2011-2013) avant de poser ses valises en Vendée.

Les matchs à domicile se déroulent au Stade Massabielle situé dans la commune des Herbiers.

Histoire[modifier | modifier le code]

Genèse du club (1919-1949)[modifier | modifier le code]

Dates clés
  • 1919 : fondation de l'Alouette Sportive
  • 1923 : rebaptisé Les Herbiers Sports
  • 1936 : 1re participation à un championnat
  • 1947 : accord de fusion avec Coqs Coqs du Bocage (fondé en 1941)
  • 1949 : fusion officielle. Rebaptisé Entente Sportive Herbretaise et promu en D2 de District.

C'est en 1920 que la première société sportive herbretaise appelée "Alouette Sportive" et créée l'année précédente, disputa sa 1re rencontre. Celle-ci naquit sous la direction du jeune vicaire de la paroisse des Herbiers, l'abbé Rousseau. La modeste équipe ne comptait alors à cette époque qu'une vingtaine de joueurs et s'entraînait sur le site actuel du Stade Massabielle.

Le 15 juin 1923, le même abbé Rousseau fonde ensuite "Les Herbiers Sports", afin d'inclure d'autre activités physiques à la pratique du club, tels l'athlétisme, le basket-ball, la natation, la gymnastique ou encore le tir.

Mais il faut attendre 1936 pour voir le club du Haut-Bocage prendre part à un championnat, suite à la création d'un championnat Poitou-Vendée dans lequel les Vendéens se distinguèrent, sans toutefois atteindre le niveau de leurs rivaux départementaux: le Stade luçonnais et les Tigres Vendéens des Sables-d'Olonne. En parallèle des compétitions de la FFF, le club intégra le Championnat de France de football des patronages organisé par la FGSPF, comme bon nombre d'équipe du Nord-Ouest de la France. Le club, par manque de joueurs, suspend ses activités suite à la mobilisation générale décrétée à la fin de l'été 1939, et ce pour toute la durée de la saison 1939-1940.

L'année 1941 voit la naissance d'un club rival dans la commune voisine du Petit-Bourg des Herbiers (commune qui ne sera rattachée aux Herbiers qu'en 1964, en même temps qu'Ardelay): les "Coqs du Bocage". Cette équipe, qui a elle aussi vu le jour sous l'impulsion d'un clerc (l'abbé Roger Foucaud, ancien vicaire du Petit-Bourg), joue sur son propre terrain, situé au Petit-Bourg. Cela donne lieu à d'âpres rencontres, les 2 équipes évoluant en deuxième division de district du championnat de France des patronages.

Mais conscients que l'évolution des 2 clubs herbretais s'annonce difficile sans une mutualisation de leurs moyens matériels et de leurs joueurs, les présidents des Herbiers Sports et des Coqs du Bocage, respectivement Albert Bousseau et Eugène Huvelin, envisagent un rapprochement. C'est chose faite le 7 mars 1947 à l'occasion d'une assemblée générale extraordinaire qui entérine la fusion entre les deux associations. Celle-ci ne deviendra réellement officielle qu'au milieu (le 10 janvier 1949), de la première saison disputée sous le nom "Entente Sportive Herbretaise" (ESH), un nom qui restera le sien durant près de 50 ans. Le nouveau club débute meilleures auspices puisqu'il célèbre sa première montée grâce à sa victoire en Championnat de D2 de District Vendée.

D'une domination du football local aux premiers pas au niveau national (1949-1981)[modifier | modifier le code]

Après sa victoire en Deuxième Division de District de Vendée en 1949, l'ESH, fraîchement promu en Première Division de District se maintient la première saison et remporte son championnat haut la main dès sa deuxième saison à ce niveau, sous l'impulsion de son tout nouvel entraîneur Charles Drummer (ancien joueur professionnel au FC Nantes). Les Herbiers quittent alors le niveau départemental, pour accéder à la Promotion d'Honneur. Il s'agit à l'époque du plus bas niveau régional[Note 1]. Appartenant à la vaste Ligue du Centre-Ouest de football, dont le Championnat de Promotion d'Honneur est divisé en trois groupes ("Charente", "Limousin" et "Poitou"), le petit club herbretais se retrouve confrontés non seulement aux cadors vendéens (FC Yonnais, Tigres Vendéens des Sables d'Olonne, SC Challans), mais aussi à d'autres équipes renommées du football régional (SA Rochefort, Stade poitevin, Réveil Bressuirais). Le club y stagne pendant plusieurs saisons, au moins jusqu'à la saison 1959-1960, ne pouvant faire mieux qu'une 4e place en 1956. Après 2 premiers essais infructueux, le club remporte sa première Coupe de Vendée contre Saint Jean de Monts (2-1). Ensuite les données disponibles au sujet des résultats sportifs du clubs sont très lacunaires sur la période 1959-1969. Entre-temps, en mai 1967, la FFF décide de détacher la Vendée de la Ligue du Centre-Ouest pour la rattacher à la Ligue Atlantique dès la saison suivante. Pour sa première saison dans sa nouvelle Ligue régionale, l'ESH finit 2e de son groupe de PH, derrière l'Étoile Chaumoise[2].

On retrouve ensuite les Herbretais en tête de la PH lors de la saison 1969-1970, ce qui leur donne le droit de disputer la Division d'Honneur Régionale en 1971. Les Vendéens se montrent conquérants et terminent deux fois à la 3e place. Par ailleurs, en 1969-1970, les Herbretais attirent pas moins de 2000 spectateurs à Massabielle à l'occasion de leur demi-finale de Coupe de Vendée contre le SC Challans (meilleur club vendéen à l'époque), contre qui ils s'inclinent sur le score de 2 à 0[3]. La saison suivante, l'ESH parvient en finale de la même compétition, qu'il gagne difficilement contre Aizenay (3-2) devant un public venu se masser en nombre à La Roche-sur-Yon (3000 personnes) pour assister au deuxième sacre des Herbretais dans cette épreuve. En été 1975 les travaux du Stade Massabielle s'achèvent et le club peut désormais arborer fièrement sa nouvelle tribune en dur pouvant accueillir 500 personnes. Poussés par l'engouement du public, Les Herbiers sont promus à la fin de cette saison (1975-1976) grâce à leur 2e place au sein de leur poule. La saison se finit en apothéose grâce à la première Coupe Atlantique remportée à Cholet devant la JA Maulévrier (4-0)[2].

En DH, l'ESH décroche une 3e place dès sa première saison, et gagne surtout en popularité puisque 968 personnes se pressent en moyenne pour encourager les Rouges et Noirs. Les deux saisons suivantes, Les Herbiers finiront respectivement 8e puis 5e. L'été 1978 voit la naissance d'une Division 4 gérée par la FFF à laquelle est invité l'ESH qui se trouve donc promu au niveau national sans avoir particulièrement brillé sur le terrain sportif. Hiérarchiquement, il reste cependant au 4e échelon du football français, puisque la D4 ne remplace pas la DH, mais la repousse d'un échelon.

Le costume semble trop grand pour des Herbretais qui ne s'illustrent guère dans cette nouvelle division. La première saison (1978-1979), ils ne devancent la réserve du Stade rennais FC, premier relégable, que d'un petit point malgré une lourde défaite (6-1) chez les Bretons[4] La seule satisfaction de cette saison demeure la nette victoire en Coupe Atlantique contre le club voisin du Pouzages AC (3-0) ce qui permet aux Herbiers de graver une deuxième fois leur nom sur ce trophée[2]. Les Bocains auront pourtant réussi quelques coups d'éclat, comme les deux matchs nuls obtenus contre La Montagnarde, vainqueur final de l'épreuve. Jean-Michel Fouché succède à Henri Makowski au poste d'entraîneur à l'intersaison. Mais dès le l'automne 1979 les résultats sont médiocres et la saison des Vendéens se transformera en véritable chemin de croix puisqu'ils ne remporteront que 2 matchs sur 26, contre les deux autres relégués de surcroît, ce qui les amène à une triste dernière place. L'Entente Sportive Herbretaise est reléguée en DH.

Déclin sportif (1981-1994)[modifier | modifier le code]

Le remplacement de Jean-Michel Fouché par Jean Saupin (ancien pro à Nantes, Angers et au Stade français) ne peut enrayer la chute du club. À l'issue de sa première saison en DH, le club est relégué en DSR (D6), la faute à une piteuse 12e place enregistrée pour une équipe prétendant pourtant au départ à la remontée en Division 4. Saupin est cependant conservé pour faire retrouver à l'ESH son ambition perdue. Mais les choses ne se passent pas comme prévu puisque les Herbretais s'enlisent au classement de DRH 1982-1983. Saupin est remercié à la fin de la saison. Après deux autres saison blanches passées à ce niveau, le club parvient enfin à remonter en DH, grâce au travail du coach Christian Maudet, qu'il disputera donc en 1984-1985. L'équipe prise en main par Yvonnick Trecan, finit à une prometteuse 2e place avant de rentrer dans le rang les saisons suivante (entre la 5e et la 11e place entre 1985 et 1991). En 1991-1992 le club finit à nouveau 12e et doit donc repartir la saison prochaine à l'étage inférieur, la DSR.

Malgré la relégation, Jacques Rambaud, aux manettes depuis deux ans et conservé. Le pari est payant puisque si le club ne remonte pas dès la première saison en DSR, il remporte la division l'année suivante (1993-1994) et retrouve donc la DH deux ans après l'avoir quitté.

De la DSR au CFA (1994-2015)[modifier | modifier le code]

Palmarès et records[modifier | modifier le code]

Palmarès[modifier | modifier le code]

Palmarès du Vendée les Herbiers Football (VHF)
Compétitions nationales Compétitions régionales et départementales
Compétitions de jeunes

Bilan sportif[modifier | modifier le code]

Le tableau suivant indique le championnat disputé par le club au cours des saisons depuis 1949[5],[3].

Parcours en Coupe de France[modifier | modifier le code]

Le meilleur résultat a lieu en 1999-2000, quand après avoir éliminé L'AFC Compiègne en 1/32e de finale, l'ESH est finalement éliminé au tour suivant par le Stade rennais 4-0 le 12 février 2000. En 2005-2006 et 2007-2008, le club est éliminé au 8e tour par deux pensionnaires de National : l'AS Moulins puis le Tours FC. En 2008-2009, le VHF retrouve un club de Ligue 1 en 1/32e de finale : le Toulouse FC.

Voici le détail de quelques parcours du club herbretais en Coupe de France[7]:

  • 1974-1975: Élimination au 7e tour par l'ES Saintes (DH - Centre-Ouest): 1-3
  • 1977-1978: Élimination au 7e tour par le Angers SCO (D2 - A): 0-3
  • 1984-1985: Élimination au 7e tour par le CSC Thouars (D4 - D): 0-1 (a.p.)
  • 1999-2000: Élimination au 1/16e de finale par le Stade rennais FC (D1): 0-4
  • 2002-2003: Élimination au 8e tour par les Chamois niortais (L2): 1-3
  • 2005-2006: Élimination au 8e tour par l'AS Moulins (N): 2-2 a.p. (2-4 aux t.a.b.)
  • 2007-2008 : Élimination au 8e tour par le Tours FC (N): 0-1
  • 2008-2009 : Élimination au 7e tour par les Chamois niortais (N): 1-2
  • 2009-2010 : Élimination en 1/32e de finale par le Toulouse FC (L1): 0-1
  • 2010-2011: Élimination au 6e tour par l'USSA Vertou (CFA2 - G): 1-1 (2-3 aux t.a.b.)
  • 2011-2012: Élimination au 8e tour par l'US Avranches (CFA - D): 1-3
  • 2011-2012: Élimination au 4e tour par Orvault SF (DH Atlantique) : 0-1
  • 2013-2014 : Elimination en 1/32e de finale par le Stade plabennécois (CFA - D): 0-1
  • 2014-2015: Élimination au 7e tour par le Vendée Poiré-sur-Vie Football (N): 4-2 (a.p.)

Records[modifier | modifier le code]

Records postifs (en CFA)

  • Plus grand nombre de points gagnés: 91 (en 2012-2013)
  • Plus grand nombre de buts inscrits en une saison : 51 (en 2012-2013)
  • Plus petit nombre de buts encaissés en une saison : 26 (en 2013-2014)
  • Plus grand nombre de victoires sur une saison : 16 (en 2009-2010 et 2012-2013)
  • Plus large victoire:

Records négatifs (en CFA)

  • Plus petit nombre de points gagnés: 70 (en 2006-2007)
  • Plus petit nombre de buts inscrits en une saison : 40 (en 2006-2007 et 2011-2012)
  • Plus grand nombre de buts encaissés en une saison : 49 (en 2006-2007)
  • Plus petit nombre de victoires sur une saison : 8 en (2006-2007)
  • Plus large défaite:

Autres
Les U19 atteignent le premier tour fédéral de la Coupe Gambardella 2013-2014, cela n'était plus arrivé au club depuis 15 ans. Mais ils perdent le match contre le Dinan-Lehon FC (DRH Bretagne), le 7 décembre 2013.

Identité du club[modifier | modifier le code]

Changements de nom[modifier | modifier le code]

En 1919, l'abbé Rousseau fonde la club de « L'Alouette Sportive » qui pratique le football dès 1920. En 1923, L'Alouette Sportive devient « Les Herbiers Sports ». En 1941, le club « Les Coqs du Bocage » voit le jour au Petit-Bourg des Herbiers. La fusion des deux clubs est décidée en assemblée générale le . Règlements de la FFF obligent, elle devient effective le 1er juillet 1947. Le club est rebaptisé « Entente Sportive Herbretaise » en 1949. En 2002, l'Entente Sportive Herbretaise change de nom et devient « Les Herbiers Vendée Football » (HVF). En 2006, le club change de nouveau de nom et devient « Vendée Les Herbiers Football » (VHF).

En résumé, on a donc, dans l'ordre chronologique:

  • 1926-1923: Alouette Sportive
  • 1923-1949: Les Herbiers Sports
  • 1949-2002: Entente Sportive Herbretaise (ESH)
  • 2002-2006: Les Herbiers Vendée Football (HVF)
  • 2006-2015: Vendée les Herbiers Football (VHF)

Maillot[modifier | modifier le code]

Les maillots domiciles sont rouges à bandes verticales noires.

Les maillots extérieurs sont blancs à bandes verticales noires.

La manche droite porte le logo officiel du CFA.

À la droite de l'écusson du club, on trouve le logo Hyper U. Le torse est barré par l'inscription Vendée Conseil Général. Enfin, en-dessous ce dernier sont inscrits 3 autres sponsors: Artipôle, Charpentier et Briand CM (de gauche à droite).

[modifier | modifier le code]

Joueurs et personnalités du club[modifier | modifier le code]

Présidents[modifier | modifier le code]

Le tableau suivant présente la liste des présidents du club depuis 1947[8].

Rang Nom Période
1 Drapeau : France Albert Bousseau 1947-1952
2 Drapeau : France Georges Herault 1952-1953
3 Drapeau : France Jean Huteau 1953-1957
4 Drapeau : France Anselme Briand 1957-1961
5 Drapeau : France Jean Gilbert 1961-1964
6 Drapeau : France Anselme Briand 1964-1966
Rang Nom Période
7 Drapeau : France Xavier Rautureau 1966-1972
8 Drapeau : France Jean-Claude Susset 1972-1979
9 Drapeau : France Marcel Rochais 1979-1986
10 Drapeau : France Roger Briand 1986-1992
11 Drapeau : France Jean-Claude Soulard 1992-2008
12 Drapeau : France Michel Landreau 2008-....

Entraîneurs[modifier | modifier le code]

Le 11 herbretais est aujourd'hui dirigé par Franck Rizzetto, ancien joueur pro dont la carrière est riche de 377 matchs pour 22 buts marqués sous les couleurs Montpellier (1989-1991 et 1992-1998), Alès (1991-1992), Metz (1998-2000), Nîmes (2000-2002) et Cannes (2002-2003). Le milieu offensif à la retraite, originaire de Périgueux, est revenue dans son Sud-Ouest natal afin d'entraîner Rodez (2005-2011). Ses bons résultats attirent le regard du Paris SG qui le recrute pour prendre en main son équipe réserve (2011-2013). Il prend ensuite la succession de Thomas Fernandez aux Herbiers à partir de l'été 2013.

Le tableau suivant présente la liste des entraîneurs du club depuis 1947[8].

Rang Nom Période
1 Drapeau : France Lucien Delassalle 1947-1950
2 Drapeau : France Charles Drummer 1950-1952
3 Drapeau : France Fred Colloredo 1952-1955
4 Drapeau : France Roger Mahé 1955-1959
5 Drapeau : France Christian Raison 1959-1965
6 Drapeau : France Louis Delaye 1965-1966
7 Drapeau : France Christian Raison 1966-1967
8 Drapeau : France Gilles Barraud 1967-1973
Rang Nom Période
9 Drapeau : France Alain Ponce 1973-1975
10 Drapeau : France Jean Saupin 1975-1976
11 Drapeau : France Jean-Claude Casties 1976-1977
12 Drapeau : France Henri Makowski 1977-1979
13 Drapeau : France Jean-Michel Fouché 1979-1980
14 Drapeau : France Jean Saupin 1980-1982
15 Drapeau : France Christian Maudet 1982-1984
16 Drapeau : France Yvonnick Trecan 1984-1987
Rang Nom Période
17 Drapeau : France Denis Calesse 1987-1988
18 Drapeau : France Claude Dulak 1988-1990
19 Drapeau : France Jacques Rambaud 1990-1994
20 Drapeau : Hongrie Miklos Béres 1994-1998
21 Drapeau : France Éric Bourget 1998-2000
22 Drapeau : France Jean-Paul Radigois 2000-2002
23 Drapeau : France Thomas Fernandez 2002-2013
24 Drapeau : France Franck Rizzetto 2013-....

Effectif actuel (2014-2015)[modifier | modifier le code]

Effectif de la saison 2014-2015 au 1er septembre 2014[9]
Joueurs Encadrement technique
No  P. Nat.[Note 2] Nom Date de naissance Sélection[Note 3] Club précédent
Gardiens
999 G Drapeau de la France Aubeneau, KévinKévin Aubeneau 10/2/1989 (26 ans)
Stade lavallois MFC rés.
999 G Drapeau de la France Brémand, FlorianFlorian Brémand 22/6/1993 (21 ans)
Formé au club
999 G Drapeau de la France Montay, MaximeMaxime Montay 21/2/1990 (25 ans)
AS Beauvais Oise
Défenseurs
999 D Drapeau de la France Abadie, JérémyJérémy Abadie 17/10/1988 (26 ans)
FC Mulhouse
999 D Drapeau de la France Badin, AurélienAurélien Badin 11/4/1988 (27 ans)
FC Villefranche Beaujolais
999 D Drapeau du Cameroun Biakolo, LewisLewis Biakolo 14/3/1993 (22 ans)
Olympique de Saumur FC
999 D Drapeau de la France Brelivet, BenjaminBenjamin Brelivet 25/4/1992 (23 ans)
Quimper Kerfeunteun FC
999 D Drapeau de la France Fahrasmane, JérémyJérémy Fahrasmane 7/2/1993 (22 ans)
Girondins de Bordeaux rés.
999 D Drapeau de la France Lebros, Jean-RémyJean-Rémy Lebros 6/11/1986 (28 ans)
FC Aurillac ACA
999 D Drapeau de la France Melet, NicolasNicolas Melet 29/4/1990 (24 ans)
SO Cholet
999 D Drapeau de la France Rocu, CorentinCorentin Rocu 15/6/1991 (23 ans)
Stade lavallois MFC rés.
999 D Drapeau de la France Rocu, Jean-BaptisteJean-Baptiste Rocu 10/1/1989 (26 ans)
Bergerac Périgord FC
Milieux de terrain
999 M Drapeau de la France Billy, JérémyJérémy Billy 28/1/1994 (21 ans)
SO Cholet
999 M Drapeau de la France Boubaya, TristanTristan Boubaya 2/10/1989 (25 ans)
Vendée Fontenay Foot
999 M Drapeau de la France Chiron, MickaëlMickaël Chiron 13/6/1988 (26 ans)
La Roche VF
999 M Drapeau : Sénégal Danfa, MamadouMamadou Danfa 24/7/1990 (24 ans)
Luzenac AP
999 M Drapeau de la France Jamin, PierrePierre Jamin 13/3/1987 (28 ans)
Chamois niortais FC
999 M Drapeau de la France Kisamba, CédricCédric Kisamba 25/1/1985 (30 ans)
Cultural y Deportiva Leonesa
999 M Drapeau de la France Rousseau, MaximeMaxime Rousseau 19/8/1991 (23 ans)
Vendée Poiré-sur-Vie Football
999 M Drapeau de la France Scotté, VincentVincent Scotté 16/7/1987 (27 ans)
ES Uzès Pont du Gard
999 M Drapeau de la France Vuillemot, CharlyCharly Vuillemot 11/1/1986 (29 ans)
FC Bourg-Péronnas
Attaquants
999 A Drapeau de la France Mayulu, ChristopherChristopher Mayulu 15/9/1986 (28 ans)
US Quevilly
999 A Drapeau de la France Schuster, AnthonyAnthony Schuster 22/3/1990 (25 ans)
Montauban FC T-G
999 A Drapeau de la France Thibault, RomainRomain Thibault 6/1/1991 (24 ans)
FC Bourg-Péronnas
Entraîneur(s)
Préparateur(s) physique(s)
Entraîneur(s) des gardiens
Kinésithérapeute



Légende

Consultez la documentation du modèle

Personnalités emblématiques[modifier | modifier le code]

Entre parenthèses, le temps passé au Vendée les Herbiers Football (VHF)
Joueurs

Entraîneurs

  • Drapeau : Hongrie Miklos Bérès (1994-1998): Né en 1936. De 1953 à 1956, cet attaquant joue dans son pays natal, au Diósgyőri Vasas. Mais le Hongois fuit son pays touchée par la répression soviétique à l'issue de l'échec de l'Insurrection de Budapest. Il trouve alors refuge en France et poursuit son activité de footballeur en rejoignant l'US Le Mans qui évolue en DH Ouest (D4) en 1957-1958. Il intègre l'AS Monaco dès la saison suivante mais n'y reste qu'une saison étant donné son temps de joue inexistant dans cette équipe de Division 1. Avec l'équipe B il sera tout de même parvenu à gagner la DH Sud-Est (D4) cette même année. Il quitte ensuite le Rocher à l'été 1959 pour une autre équipe Méditerranéenne: le FC Sète (Division 2). Il n'y joue que 4 matchs pour l'équipe-fanion pour aucun but marqué[10]. Cependant, malgré une bonne 14e place (sur 20), les ennuis financiers contraignent le club à abandonner le professionnalisme, et donc à être rétrogradé parmi les divisions amateurs. À l'issue des 4 saisons qu'il passe dans l'Hérault, il part pour 2 saison en Bretagne, chez les modestes amateurs de Perros-Guirec, en tant qu'entraîneur-joueur. Il y reste 2 saisons puis les quitte pour rejoindre le RC Ancenis. Il ne raccrochera les crampons que 9 ans après son arrivée, à l'âge de 38 ans. Sur les bords de La Loire, son expérience d'entraîneur est ne réussite: champion de DH Atlantique (D4) en 1974, il est termine dermite dernier de D3 (groupe Ouest) la saison suivante, mais est ensuite promu de DH en Division 4 nouvellement créée à la fin de la saison 1977-1978. Son club parvient remarquablement à se maintenir durant 11 ans à ce niveau (si l'on excepte un rapide passage en DH). Il termine même vice-champion de Division 4 en 1989, ce qui lui donne le droit de participer à la Division 3, qu'il remportera en 1991. Le RC Ancenis dispute alors ces 2 seules et historiques saisons en Division 2, notamment en compagnie du Stade rennais FC et du Red Star. Mais la marche est trop haute pour le petit-poucet anceniens qui est relégué à l'issue de la saison 1992-1993 en National 1 (D3). De mauvais résultats et le spectre d'une nouvelle relégation pour le niveau inférieur, le National 2 (D4) dès l'année suivante scelle le sort de Miklos Béres, qui se retire dès novembre. Le Hongrois signe alors pour Les Herbiers, une équipe vendéenne ambitieuse fraîchement promue en DH qu'il maintient à ce niveau sans pouvoir monter à l'étage supérieur, malgré une belle 2e place en 1997. Il quitte le club en 1998 et rejoint le SO Cholet en 1999 puis Carquefou en 2001. Il est enfin engagé en tant que conseiller technique au FC Sète pour la saison 2008-2009.

Structures du club[modifier | modifier le code]

Infrastructures[modifier | modifier le code]

Stade Massabielle[modifier | modifier le code]

Le stade Massabielle fut mis en service lors de la saison 1974-1975. À l'époque, il représentait ce qu'il se faisait de mieux dans les environs. Il se composait alors d'une unique tribune dotée de 500 places tandis que les vestiaires se situaient sous les gradins. La capacité totale (places assises + pourtour debout) évolue selon les sources, de 2 400[11] à 3 000[12] places. Le club, quant à lui, n'apporte pas de précisions[13].

Mais à l'aune des années 2010, la structure se trouvant en décalage avec les aspirations du club aspirant participer au championnat de National , une mise en conformité avec les standards actuels devient nécessaire. C'est ainsi que voit le projet de rénovation du complexe, achevé en 2014. Cette cure de rajeunissement, évaluée au départ à 670 000 €[14], coûtera au final 840 000 €[15] à la Ville des Herbiers. Le résultat des travaux a été la construction de nouveaux vestiaires et d'un club house à l'arrière des tribunes. Au rez-de-chaussée sur  235 m2, deux blocs vestiaires/douches, un vestiaire pour les arbitres, un bureau pour le délégué de la fédération de football et un bloc sanitaire, ainsi qu'une billetterie ont été réalisés. Au premier étage, s'est installé le nouveau club house du VHF sur un espace de 177 m2 cloisonnable avec rangement et sanitaires. Un accès reliant directement les tribunes a également été créé. L'ensemble est accessible par des escaliers, mais également par un ascenseur. Ce chantier était aussi l'occasion de remettre en accessibilité les toilettes situées aux extrémités des tribunes, et d'améliorer l'ensemble des locaux existants[14]. Selon Michel Landreau, président du club, "en cas d'accession [en National], il n'y aura pas de travaux à faire avec ces nouveaux équipements. C'est aussi l'occasion pour nous d'accueillir au mieux nos partenaires"[15].

Terrains d'entraînement[modifier | modifier le code]

En plus du terrain d'honneur, le VHF dispose de 3 terrains aptes à la pratique du football: 1 en herbe, 1 stabilisé et 1 en synthétique.

Siège social[modifier | modifier le code]

Le siège du VHF se situe à l'adresse du stade Massabielle.

Aspects juridiques, économiques et financiers[modifier | modifier le code]

Organisation[modifier | modifier le code]

Le Vendée les Herbiers Football (VHF) existe sous la forme d'une association loi de 1901[16]. Par ailleurs, le club est titulaire du matricule d'affiliation à la FFF507748.

Éléments comptables[modifier | modifier le code]

Budget prévisionnel du Vendée les Herbiers Football (VHF)

Saison 2011-2012 2012-2013 2013-2014 2014-2015
Budget n.c n.c. n.c. 950,000 €[17]
Légende : M€ = millions d'euros.

Équipementiers et sponsors[18][modifier | modifier le code]

L'équipementier historique du Vendée les Herbiers Football est Adidas.

Les deux principaux partenaires économique club sont le Conseil général de la Vendée ainsi que l'Hyper U des Herbiers.

Les autres sponsors important sont la Ville des Herbiers, Artipôle, Charpentier, Nicoll, La Boulangère, Guicheteau Groupe, Briand CM, SWAO, Le Grand Turc, BDO, Crédit Mutuel Océan, Adecia, Intersport et Ouvrard Bâtiment.

Parmi les sponsors mineurs, on retrouve notamment de grande entreprises nationales fortement implantées dans le tissu économique local tels que Ibis, Flunch, Gautier, McDonald's, Renault Trucks, Sodebo et Synergie.

Soutiens et image[modifier | modifier le code]

Affluence[modifier | modifier le code]

Affluence moyenne du Vendée les Herbiers Football (VHF)

Saison 1975-1976
(IV)
.... 2009-2010
(IV)
2010-2011
(IV)
2011-2012
(IV)
2012-2013
(IV)
2013-2014
(IV)
2014-2015
(IV)
Affluence moyenne 930[2] ... 1.425[19] 1.078[19]
ou 1.250[6]
956[6] 1.100[20]


Affluences du Vendée les Herbiers Football depuis 1932[11][21]

Supporters[modifier | modifier le code]

Le Vendée les Herbiers Football (VHF) a la chance de compter sur l'un des publics les plus nombreux de la division. En effet, les rencontres de CFA y sont suivies par près d'un milliers de fidèles en moyenne, avec des pics à deux milliers lors de la réception d'équipe réserves de clubs pros, telle que celle du FC Nantes (2014 spectateurs pour la 14e journée de CFA, le samedi 20 décembre 2014)[22]. Les rencontres de Coupe de France sont l'occasion d'affluence records pour le Stade Massabielle, comme le 5 janvier 2014 qui voit la défaite (0-1) des hommes de Franck Rizzetto face à Plabennec en 1/32e de finale devant 2.700 personnes[23].

Les supporters sont principalement issus des Herbiers, la capitale du Haut-Bocage vendéen étant forte d'un réservoir de 15 688 habitants au dernier recensement. Le reste des specteurs provient des communes situées dans les environs immédiats de la ville herbretaise, capitale du foot dans le Nord-Est du département.

La moyenne d'âge des supporters herbretais est relativement élevée, ce qui explique en partie une certaine exigence de la part d'un public nourri par le beau jeu pratiqué par le FC Nantes (distant d'une 40aine de kilomètres seulement).

Le club pouvait auparavant compter sur une association de supporters suivant activement l'équipe fanion: "Sportigoals". Il s'agissait d'un groupement crée en 2001 et dont le lieu de ralliement se situait au Café des Sports, dont le gérant n'était autre que Franck Decottignies, le fondateur du Sportigoals.  Celui-ci, en plus de la confection et de la mise en vente de produits dérivés au couleurs du VHF (casquettes, parapluies, tifos, drapeaux...) organisait des déplacements en car afin de soutenir les Rouges et Noirs à travers la région les soirs de matchs. De plus, les supporters membres de ce groupe bénéficiaient d'un local ainsi que d'un emplacement réservé dans l'unique tribune du stade. Aujourd'hui ce groupe n'est plus et l'ancien leader des Sportigoals trouve que "l'ambiance dans les tribunes, c'est zéro "[20].

2007 voit la formation du club de supporters "Les Diables Rouges". Celui-ci est cependant en stand-by, à la recherche d'un nouveau souffle.

Rivalités[modifier | modifier le code]

Avec le Vendée Poiré/Vie Football[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Vendée Poiré-sur-Vie Football.

Lors de la saison 2010-2011 de CFA, le club et celui du Le Poiré-sur-Vie Vendée football évoluent ensemble dans le haut du classement. La place pour le National s'est d'ailleurs joué en partie lors du derby Le Poiré sur Vie - Les Herbiers du 2 avril 2011 gagné 2 buts à 1 par le Poiré, ce qui lui permit d'obtenir des points nécessaires pour le maintien de la première place, remportée par ailleurs avec près de 10 points d'avance sur le second.

Avec le Vendée Fontenay Football[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Vendée Fontenay Foot.

La présence ininterrompue des deux équipes en CFA depuis 2009-2010 a donné l'occasion à ceux-ci de s'affronter de nombreuse fois pour se disputer le titre officieux de meilleur club du département. Cette rivalité existe toujours, malgré l'accession du Poiré-sur-Vie à l'étage supérieur à l'issue de la saison 2010-2011, rejoint quelque temps plus tard par Luçon.

Avec le Vendée Luçon Football[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Vendée Luçon Football.

Avec les réserves de clubs professionnels[modifier | modifier le code]

Il ne s'agit pas à proprement parler de rivalités personnels. Mais l'accueuil de ces équipes B, celle du FC Nantes en particulier, donne l'occasion au club vendéen de réaliser ses plus grosse affluences de la saison au stade Massabielle.

Autres équipes du club[modifier | modifier le code]

Évolution du nombre de licenciés[modifier | modifier le code]

Le Vendée les Herbiers Vendée Football comptait 514 licenciés en juin 2014.

Nombre de licenciés du Vendée les Herbiers Football (VHF)

Saison 1969-1970 ... 2011-2012 2012-2013 2013-2014
Nombre de licenciés 170[2] ... 480[19] 496[6] 514[21]

Équipes de séniors[modifier | modifier le code]

En plus de son équipe fanion qui évoluent en CFA, le club compte 4 autres équipes masculines séniores[29]:

  • VHF A: DH Atlantique
  • VHF B: PH (groupe E)
  • VHF C: Division 3 (groupe C)
  • VHF D: Division 4 (groupe C)

Le VHF possède 1 équipe loisirs masculine ainsi qu'une 1 équipe de football féminine séniore.

Équipes de jeunes[modifier | modifier le code]

Le VHF compte différentes équipes de jeunes masculines[29]:

  • U19: 1 équipe évoluant en DH
  • U17: 2 équipes dont 1 évolue en PH
  • U15: 3 équipes dont une évoluant en DH
  • U14: 1 équipe évoluant en PH
  • U13: 4 équipes dont 1 évoluant en DS
  • 1 équipe U19 évoluant au niveau Division Honneur.

Le VHF possède également 1 équipe de football U18 féminine.

Compléments[modifier | modifier le code]

Lien interne[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. A cette époque la hiérarchie du football français se décompose ainsi: Division 1 (D1), Division 2 (D2), Championnat de France Amateur (D3), Division d'Honneur (D4), Promotion d'Honneur (D5), puis divisions de District...
  2. Seule la nationalité sportive est indiquée. Un joueur peut avoir plusieurs nationalités mais n'a le droit de jouer que pour une seule sélection nationale.
  3. Seule la sélection la plus importante est indiquée.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Seuls les principaux titres en compétitions officielles sont indiqués ici.
  2. a, b, c, d et e « Historique du club », sur vendeelesherbiersfootball.fr
  3. a et b « Histoire du football en France », sur francefoot.pagesperso-orange.fr
  4. « Division 4 Gr. D 1979 », sur footballenfrance.fr
  5. « Historique des championnats du VHF depuis 1946 », sur footballenfrance.fr
  6. a, b, c, d et e « Foot : au revoir Thomas, bienvenue Franck », sur ouest-france.fr
  7. « Le VHF en Coupe de France », sur footballdatabase.eu
  8. a et b « Palmarès et tableaux d'honneur du VHF », sur vendeelesherbiersfootball.fr
  9. « Effectif actuel », sur vendeelesherbiersfootball.fr (consulté en 1er septembre 2014)
  10. « Fiche de Miklos Béres », sur soccerdatabase.eu
  11. a et b (en) « Average Team Attendances : Les Herbiers », sur stadium-attendances.com (consulté le 9 mars 2014)
  12. « Vendée les Herbiers Fooball », sur soccerway.com
  13. « Le stade Massabielle », sur vendeelesherbiersfootball.fr
  14. a et b « Lifting pour le stade Massabielle aux Herbiers », sur ouest-france.fr
  15. a et b « Le stade Massabielle conforté », sur lesherbiers.fr
  16. « Fiche d'identité », sur vendeelesherbiersfootball.fr
  17. « Foot : « Le public des Herbiers veut du spectacle » », sur ouest-france.fr
  18. « Les sponsors », sur vendeelesherbiersfootball.fr
  19. a, b et c « 480 licenciés au Vendée Les Herbiers football », sur lesherbiers.fr
  20. a et b « Et si les tribunes de Massabielle s'enflammaient ? », sur ouest-france.fr
  21. a et b « Foot : l'assemblée générale du VHF », sur lesherbiers.fr
  22. « CFA - Journée 14: VHF - FC Nantes 2 », sur vendeelesherbiersfootball.fr
  23. « Football : 2 700 spectateurs et presqu'autant de déçus », sur ouest-france.fr
  24. modèle {{Lien web}} : paramètre « url » manquant « Amical 2014 = http://www.footballdatabase.eu/football.match.les-herbiers.fontenay.825386.fr.html », sur footballdatabase.eu
  25. modèle {{Lien web}} : paramètre « url » manquant « CFA - J30 = http://www.footballdatabase.eu/football.match.fontenay.les-herbiers.825610.fr.html », sur footballdatabase.eu
  26. modèle {{Lien web}} : paramètre « url » manquant « Amical 2014 = http://www.vendeelesherbiersfootball.fr/pages/amical.php?no=4 », sur vendeelesherbiersfootball.fr
  27. « CFA - J04 », sur vendeelesherbiersfootball.fr
  28. « CFA - J18 », sur vendeelesherbiersfootball.fr
  29. a et b « Les équipes du VHF », sur fff.fr