Thagaste

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Thagaste est une ancienne ville numide sur les ruines de laquelle fut édifiée la ville actuelle Souk Ahras, en Algérie. Elle est principalement connue pour être la ville natale de saint Augustin[1]. Elle est située à 100 km au sud-est d'Annaba, ancienne Hippone, ville dont il fut évêque.

Histoire[modifier | modifier le code]

La ville est déjà mentionnée par Pline l'Ancien[2]. Thagaste était alors une ville libre ; plus tard, elle devint municipe, et elle l'était encore à l'époque d'Augustin[3] où elle est également le siège épiscopal de la Numidie.

Dans les années 370-385, la vie municipale fut dominée par Romanianus, ami et correspondant de saint Augustin. Il nous est connu par une inscription et par les écrits d'Augustin, notamment le Contra Academicos, qui décrit de façon évocatrice sa vie fastueuse, les jeux qu'il offrait à ses concitoyens, et son évergétisme dans la grande tradition des siècles précédents.

Crispine de Thagare y fut décapitée en 304[4],[5] et une basilique lui est consacrée[6].

Trois évêques de Thagaste nous sont connus :

Le siège épiscopal existe encore au VIIe siècle et est aujourd'hui un siège titulaire[7].

Les adeptes de la doctrine augustinienne viennent du monde entier se recueillir auprès d'un olivier séculaire, au pied duquel le saint, selon la tradition, passait plusieurs heures (à l'aube et au crépuscule) à méditer.

L'olivier est situé sur une colline dominant la cité antique, aujourd'hui disparue. On en retrouve quelques statues taillées dans le marbre ou un calcaire grossier ainsi que quelques pierres pourvues d'inscriptions latines. Les restes d'une basilique ont également été mis au jour.

Notes[modifier | modifier le code]

  1. « Berbère, né en 354 à Tagaste, en Africa, il mourra évêque d'Hippone en 430, alors que les Vandales assiègent la ville », Fernand Braudel, Grammaire des civilisations (1963), Flammarion, 2008, chap. II-Christianisme, humanisme, pensée scientifique, p. 453
  2. Pline l'Ancien, Histoire naturelle, V,4,4
  3. « Alypius ex eodem, quo ego, ortus erat municipio, parenlibus primatibus municipalibus. » Saint Augustin, Confession, VI,7,11
  4. Sainte Crispine de Thagare
  5. [1]
  6. TebessaL'ensemble basilical est très bien conservé. L'édifice, consacré à une sainte locale, sainte Crispine, date de la fin du IVe siècle.
  7. Siège titulaire de Thagaste sur (en) Catholic Hierarchy

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Nacéra Benseddik, Thagaste. Souk Ahras, ville natale de saint Augustin, Ed. Inas, Alger, 2005.

Lien(s) externe(s)[modifier | modifier le code]