Richard Jaeger

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Richard Jaeger
Richard Jaeger (gauche) en 1988
Richard Jaeger (gauche) en 1988
Fonctions
Ministre fédéral de la Justice d'Allemagne
8e ministre fédéral de la Justice depuis 1949
26 octobre 196530 novembre 1966
Chancelier Ludwig Erhard
Prédécesseur Karl Weber
Successeur Gustav Heinemann
Biographie
Date de naissance 16 février 1913
Lieu de naissance Berlin, Empire allemand
Date de décès 15 mai 1998 (à 85 ans)
Lieu de décès Munich, Allemagne
Parti politique Union chrétienne-sociale
en Bavière
Diplômé de Université de Munich
Profession Juge
Fonctionnaire

Richard Jaeger
Ministres fédéraux allemands de la Justice

Richard Jaeger, né le 16 février 1913 à Berlin et décédé le 15 mai 1998 à Munich, était un homme politique allemand membre de l'Union chrétienne-sociale en Bavière (CSU).

De 1965 à 1966, il a été ministre fédéral de la Justice d'Allemagne de l'Ouest dans la coalition noire-jaune du chancelier fédéral Ludwig Erhard.

Biographie[modifier | modifier le code]

Fils d'un fonctionnaire bavarois, il est né à Berlin en 1913 mais a déménagé trois mois plus tard à Munich, où il passe son Abitur en 1933, et étudie le droit jusqu'à l'obtention de son premier diplôme juridique d'État en 1936. Il réussit l'examen du second trois ans plus tard et est aussitôt enrôlé dans la Wehrmacht afin d'y accomplir son service militaire.

En 1940, il devient juge stagiaire à Weilheim in Oberbayern, ce qui interrompt son service militaire. Il est nommé juge trois ans plus tard, puis fonctionnaire du ministère régional de l'Éducation en 1947.

Richard Jaeger, décédé le 15 mai 1998, à l'âge de 85 ans, était de confession catholique romaine, marié et père de six enfants.

Parcours politique[modifier | modifier le code]

Il adhère à l'Union chrétienne-sociale en Bavière (CSU) en 1946, et est élu au Bundestag en 1949. En 1952, il intègre le comité directeur de son parti, et prend la présidence de la commission parlementaire de protection de la Loi fondamentale pour un an. Cette même année, il signe, avec 33 députés de la CDU/CSU, une proposition de loi prévoyant l'élection des députés fédéraux au scrutin uninominal majoritaire à un tour.

En 1953, il est élu à la fois vice-président du Bundestag, président de la sous-commission du budget du bureau de l'assemblée, président de la commission de la Défense, et membre de l'Assemblée commune de la CECA. Il renonce peu à peu à ces postes au cours des huit années qui suivent.

Richard Jaeger est nommé ministre fédéral de la Justice d'Allemagne de l'Ouest le 26 octobre 1965 dans la seconde coalition noire-jaune de Ludwig Erhard. Il est contraint de se retirer le 30 novembre 1966, un mois après l'éclatement de la coalition et la veille de l'investiture d'un gouvernement de grande coalition.

Ayant retrouvé son siège de député fédéral, il est de nouveau élu vice-président du Bundestag en 1967. Il y renonce après les élections de 1976, et quitte l'assemblée quatre ans plus tard. En 1981, il quitte également le comité directeur de la CSU et se retire complètement de la vie politique.

Par ailleurs, il s'est fait connaître dans les années 1960 pour son combat visant à l'abolition de l'article 102 de la Loi fondamentale, qui abolit la peine de mort.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :