Rudolf Seiters

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Rudolf Seiters
Rudolf Seiters au congrès fédéral de la CDU à Brême en septembre 1989
Rudolf Seiters au congrès fédéral de la CDU à Brême en
Fonctions
Ministre fédéral de l'Intérieur d'Allemagne
13e ministre fédéral de l'Intérieur depuis 1949
Chancelier Helmut Kohl
Prédécesseur Wolfgang Schäuble
Successeur Manfred Kanther
Ministre fédéral avec attributions spéciales
Directeur de la chancellerie fédérale
Chancelier Helmut Kohl
Prédécesseur Wolfgang Schäuble
Successeur Friedrich Bohl
Biographie
Date de naissance (76 ans)
Lieu de naissance Osnabrück (Allemagne)
Parti politique CDU
Profession Juriste

Rudolf Seiters

Rudolf Seiters, né à Osnabrück le , est un homme politique allemand qui appartient à l'Union chrétienne-démocrate d'Allemagne (CDU).

Il est actuellement président de la Croix-Rouge allemande.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il obtient son Abitur en 1959 et entre à l'Université de Münster pour y étudier le droit. En 1963, il passe son premier examen juridique d'État, puis effectue un stage dans un tribunal. Il obtient son second examen en 1967.

En 1968, il devient conseiller juridique pendant un an. Il préside la Croix-Rouge allemande depuis 2003, et est docteur honoraire de l'Université de la Bundeswehr à Munich depuis 2009.

Marié et père de trois filles, Rudolf Seiters vit aujourd'hui à Papenburg.

Activité politique[modifier | modifier le code]

Comme membre de la CDU[modifier | modifier le code]

Il adhère à l'Union chrétienne-démocrate d'Allemagne (CDU) et à son organisation de jeunesse, la Junge Union (JU), en 1958.

En 1963, il est élu président de la JU dans la région Osnabrück-Pays de l'Ems. Il doit renoncer à ce poste deux ans plus tard pour devenir président régional de la JU en Basse-Saxe jusqu'en 1970.

Il est désigné Vice-président régional de la CDU en 1972, et intègre la présidence fédérale du parti en 1992. Il abandonne ces deux mandats en 1998.

Au sein des institutions[modifier | modifier le code]

Le , il est élu député fédéral au Bundestag. Il devient coordinateur parlementaire du groupe CDU/CSU en 1971 pour cinq ans, puis retrouve cette fonction entre 1982 et 1984. Cette année-là, il est choisi pour être premier coordinateur parlementaire.

Il renonce à cette fonction le , lorsqu'il est nommé directeur de la chancellerie fédérale avec le rang de ministre fédéral avec attributions spéciales par Helmut Kohl. Quelques mois plus tard, il a participé aux négociations sur le sort des est-allemands réfugiés à Prague et finalement autorisés à émigrer en Allemagne de l'Ouest[1].

Environ deux ans et demi plus tard, le , Rudolf Seiters devient ministre fédéral de l'Intérieur. Il démissionne le , dix jours après une opération policière ayant causé la mort d'un policier membre de l'unité d'élite GSG 9 et d'un terroriste de Fraction armée rouge (RAF) et dont il assume la responsabilité.

Après les élections législatives du , il est désigné Vice-président du groupe CDU/CSU. Il est élu Vice-président de l'assemblée suite au scrutin du .

Annexe[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]