North London derby

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Rivalité entre
Arsenal et Tottenham
Arsenal - Tottenham, 20 novembre 2010.
Arsenal - Tottenham, 20 novembre 2010.
Généralités
Sport football
Pays Drapeau : Angleterre Angleterre
Villes ou région Londres
Derby North London derby
Statistiques
Ars nul Tot Total
Premier League 64 43 49 156
FA Cup 3 0 2 5
League Cup 7 3 3 13
Charity/Community Shield 0 1 0 1

Total 74 47 54 175
Légende : Ars : Arsenal Football Club
Tot : Tottenham Hotspur Football Club
Situation actuelle
Premier League Arsenal FC, Tottenham Hotspur
Localisation des clubs
Géolocalisation sur la carte : Grand Londres

Le North London Derby est le nom donné au derby entre les clubs de football du nord de Londres : Arsenal et Tottenham Hotspur.

Il se rapporte spécifiquement aux différents matches entre les deux équipes, mais peut également être employé pour décrire la rivalité continue entre les Spurs (surnom des joueurs de Tottenham) et les Gunners (surnom des joueurs d'Arsenal).

Les origines de la rivalité[modifier | modifier le code]

La première rencontre entre les deux clubs eut lieu lors d'un match amical disputé le 11 novembre 1887, alors qu'Arsenal FC portait encore le nom de Royal Arsenal. Le match fut interrompu quinze minutes avant la fin (à cause de l'obscurité), les Spurs menant au score 2-1. Le premier affrontement en championnat remonte au 4 décembre 1909, Arsenal l'emportant 1-0.

Cependant, la féroce rivalité entre les deux clubs ne commença pas avant la Première Guerre mondiale. Tout d'abord en 1913, Arsenal déménagea du site de Woolwich vers Highbury, à proximité du stade de Tottenham, White Hart Lane. Cette proximité géographique constitua la première source de malaise entre les deux clubs.

Le sentiment de défiance fut renforcé lorsque le championnat d'Angleterre reprit son cours après la grande guerre. Lors de la dernière saison d'avant guerre les clubs de Derby County et Preston North End terminèrent premier et second du championnat de seconde division (Football League Second Division), assurant leur promotion en première division. Malgré tout la première division, alors baptisée Football League First Division, devait être étendue de 20 à 22 clubs en 1919. Ne disposant pas d'un règlement précis sur ce point, la fédération eut recours à un vote afin d'attribuer les places restantes en première division.

La procédure fut compliquée par un scandale ayant entaché la saison 1915 durant laquelle certains matchs furent arrangés. L'équipe de Chelsea se retrouva 19e au classement de première division, et donc en position de relégable, à la suite de l'arrangement passé entre Liverpool et Manchester United. Il fut donc décidé que ce club, directement victime de l'affaire de corruption, conserverait sa place en First Division malgré son classement. Tottenham, classé 20e de première division, aurait pu échapper lui aussi à la relégation. Barnsley FC, 3e de seconde division pouvait également espérer occuper la dernière place disponible, mais le vote en décida autrement. Le président d'Arsenal Henry Norris réussit à rassembler une majorité de votants afin de promouvoir son club, qui s'était pourtant classé à la 5e place du championnat de seconde division[1]. Il fut accusé d'avoir versé des dessous de table, mais aucune malversation n'a jamais été prouvée.

Tottenham remonta en First Division la saison suivante, et depuis lors la rivalité entre les deux clubs voisins ne fit que s'amplifier. Comme dans toute rivalité sportive les supporters des deux équipes, qui vivent et travaillent souvent dans les mêmes quartiers, aiment à rappeler les malheurs du club adverse. Les joueurs transférés d'un club à l'autre, comme le défenseur Sol Campbell, doivent également subir la bronca des supporters de leur ancienne équipe : Campbell étant surnommé « Judas » par les supporters de Tottenham, après son passage chez les Gunners.

Les 'North London Derby' les plus mémorables[modifier | modifier le code]

Gilberto Silva (à gauche) et Ledley King (à droite), les capitaines.

Quelques matchs sont restés gravés dans la mémoire des supporters de Tottenham et d'Arsenal...

  • Tottenham 0-1 Arsenal (3 mai 1971) – Lors du match final du Championnat d'Angleterre 1970-1971, sur le terrain de Tottenham, Arsenal a besoin d'une victoire ou d'un 0-0 pour remporter le titre de Champion d'Angleterre (un match nul avec des buts marqués aurait été synonyme de titre de Champion pour Leeds United à la différence de but). Le match est serré avec peu de vraies occasions de but. Il ne reste que 3 minutes à jouer lorsque Ray Kennedy propulse le ballon au fond des filets des Spurs pour offrir le titre de Champion d'Angleterre aux Gunners. Cinq jours plus tard, Arsenal affronte Liverpool et remporte la FA Cup 1971. C'est le premier doublé Coupe-Championnat pour Arsenal !
  • Tottenham 3-1 Arsenal (14 avril 1991 au stade de Wembley) – Il s'agit de la première demi-finale de FA Cup entre les deux clubs. Arsenal est sur la route du deuxième doublé Coupe-Championnat de son histoire mais le joueur de Tottenham Paul Gascoigne marque après seulement 5 minutes de jeu, d'un coup franc lointain. Gary Lineker creuse l'écart pour les Spurs et bien que Alan Smith réduit l'écart pour les Gunners juste avant la mi-temps, Lineker marque encore en seconde période pour sécuriser la victoire pour Tottenham. Les rêves de doublé Coupe-Championnat d'Arsenal sont achevés, bien que les Gunners gagnent tout de même le Championnat lors cette saison ; quant aux Spurs, ils soulèvent la FA Cup un mois plus tard.
  • Arsenal 1-0 Tottenham (4 avril 1993 au stade de Wembley) – Arsenal ne rêve que de revanche sur leurs ennemis du Nord de Londres après la défaite 3-1 en demi-finale de FA Cup deux ans auparavant. La tactique d'Arsenal a alors changé, l'équipe devenant plus défensive : c'est la grande époque du « Boring Boring Arsenal » (« Arsenal ennuyeux »). C'est chose faite grâce à un but de la tête de Tony Adams qui offre une courte victoire pour les Gunners. Arsenal remporte la compétition contre Sheffield United un mois plus tard.
  • Tottenham 2-2 Arsenal (25 avril 2004) – Peut-être le match le plus mémorable de tous. Arsenal est à ce moment-là invaincu en FA Premierleague et n'a besoin que d'un point pour garantir le titre de Champion... sur le terrain des Spurs. Les Gunners mènent 2-0 après 35 minutes grâce à des buts de Patrick Vieira et Robert Pirès. Une victoire semble se profiler mais les Spurs sont piqués dans leur orgueil : ainsi, l'écart est réduit grâce à Jamie Redknapp, avant que l'arbitre n'accorde un pénalty contestable à Robbie Keane qu'il se charge de convertir à la 90e minute. Quoi qu'il en soit Arsenal vient de réaliser l'exploit qu'aucune autre équipe n'a réalisé auparavant : être Champion d'Angleterre sans perdre un seul match... et en plus sur le terrain de leurs ennemis jurés[2].
  • Tottenham 4-5 Arsenal (13 novembre 2004) - Ce match constitue le record de buts au cours d'un North London Derby. Les Spurs avaient pourtant ouvert le score par Nourredine Naybet mais Thierry Henry puis Lauren et Patrick Vieira vont donner un avantage conséquent aux Gunners. Le chassé-croisé commence : Jermaine Defoe réduit l'écart (2-3), Freddie Ljunberg redonne deux buts d'avance aux cannoniers (2-4), Ledley King redonne espoir aux Spurs (3-4), Robert Pirès refait le break puis Frédéric Kanouté sauve l'honneur pour Tottenham.
  • Tottenham 1-4 Arsenal (21 septembre 2010) – Au troisième tour de la Carling Cup Tottenham et Arsenal n'arrivent pas à se départager à la fin du temps réglementaire (1-1). Aux prolongations Arsenal marque deux fois sur pénalty par Samir Nasri avant qu'Andrei Archavine ne scelle le sort de Tottenham.
  • Arsenal 2-3 Tottenham (20 novembre 2010) – Menés 2-0 à la mi-temps et complètement dépassés par les Gunners, les Spurs renversent totalement la vapeur et remportent leur premier derby du nord sur le terrain de son ennemi depuis 1993.
  • Arsenal 5-2 Tottenham (26 février 2012) - Après une terrible défaite 4-0 face à l'AC Milan en Ligue des champions, quasi synonyme de fin de parcours, et une élimination en FA Cup à Sunderland, 2-0, les Gunners étaient obligé de réagir face aux Spurs pour reprendre la 4e place de championnat. Menés 2-0 par Tottenham après un but de Louis Saha et un pénalty transformé par l'ancien Gunner, Emmanuel Adebayor, Arsenal semble sombrer. Pourtant grâce à Bacary Sagna et l'incontournable Robin van Persie les Gunners rejoignent le vestiaire à la mi-temps avec le score de 2-2. Après 49 matchs de disette Tomáš Rosický offre le troisième but. Theo Walcott à qui on reproche son manque de lucidité dans le dernier geste inscrit son doublé. L'entraîneur d'Arsenal Arsène Wenger dont les choix étaient encore très contestés lors de ce derby a réussi l'exploit de battre le rival qui était pourtant au-dessus cette année.
  • Arsenal 5-2 Tottenham (17 novembre 2012) - Encore une victoire d'Arsenal sur le même score deux fois dans la même année mais pas dans la même saison. Tout commence pourtant mal pour Arsenal quand Emmanuel Adebayor ouvre le score pour Tottenham avant de se faire expulser. C'est alors que le match change de perspective et Arsenal déroule par Per Mertesacker à la 23e, Lukas Podolski à la 42e, Olivier Giroud à la 45e, Santi Cazorla à la 60 e et enfin Theo Walcott à la 90e. La maigre consolation vient de Gareth Bale qui réduit l'écart à 4-2 à la 71e.

Statistiques et records[modifier | modifier le code]

Au 18 décembre 2010, les deux équipes se sont rencontrées 163 fois depuis le premier North London Derby en 1909[3]. Le match remporté 5-4 par Arsenal à White Hart Lane le 13 novembre 2004 constitue le record du plus grand nombre de buts inscrits. La victoire la plus large est aussi à l'actif d'Arsenal, 6-0 le 6 mars 1935. Tottenham s'est néanmoins imposé deux fois sur le score de 5-0.

Entre le 7 novembre 1999 (victoire des Spurs sur les Gunners 2-1 à White Hart Lane) et le 22 janvier 2008 (victoire des Spurs lors des demi-finales retour de la League Cup sur le large score de 5-1), les Gunners restent invaincus durant dix-huit North London derbies (14 en Premier League, 1 en FA Cup, 2 en League Cup).

Victoires d'Arsenal Matchs nuls Victoires des Spurs Buts d'Arsenal Buts de Tottenham
Championnat 61 43 48 240 210
FA Cup 3 0 2 7 5
League Cup 7 3 3 19 16
Charity Shield 0 1 0 0 0
Total 71 47 53 266 231

D'un club à l'autre ...[modifier | modifier le code]

En raison de l'intense rivalité entre les deux clubs, il est évident que peu de joueurs ont osé jouer à la fois pour Arsenal et Tottenham au cours de leur carrière. Les joueurs qui ont été Spurs et Gunners sont listés ci-dessous[4].

Arsenal, puis Tottenham[modifier | modifier le code]

Nom Poste Arsenal Tottenham
Carrière Apps Buts Carrière Apps Buts
Jimmy Brain Attaquant 1924–32 232 139 1931–35 34 10
Laurie Brown Défenseur 1961–64 109 2 1964–66 65 3
David Jenkins Milieu 1966–68 25 9 1968–70 17 2
Rohan Ricketts Milieu 2001–02 1 0 2002–05 36 2
Jamie O'Hara Milieu 2001-03 0 0 2003-11 53 6
David Bentley Milieu 2001-06 10 1 2008-2013 62 5
William Gallas Défenseur 2006-10 143 17 2010-2013 79 1
Emmanuel Adebayor Attaquant 2005-09 142 62 2011-.... 71 26

Tottenham, puis Arsenal[modifier | modifier le code]

Nom Poste Tottenham Arsenal
Carrière Apps Buts Carrière Apps Buts
George Hunt Attaquant 1930–37 198 137 1937–38 21 3
Freddie Cox Ailier 1938–49 105 18 1949–53 94 16
Vic Groves Milieu 1952–53 4 3 1955–64 201 37
Jimmy Robertson Ailier 1964–68 181 31 1968–70 59 8
Steve Walford Défenseur 1975–77 1 1 1977–81 98 4
Willie Young Défenseur 1975–77 64 4 1977–81 237 19
Pat Jennings Gardien 1964–77 590 1 1977–85 327 0
Kevin Stead Défenseur 1976–78 14 0 1978–79 2 0
Sol Campbell Défenseur 1992–2001 315 15 2001–06 197 11

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Maxime Dupuis, « Deux derbies, deux réalités », sur eurosport.fr,‎ 30 septembre 2011 (consulté le 1er octobre 2011)
  2. Les supporters d'Arsenal fêtant le titre en chantant We won the league at White Hart Lane !
  3. (en) Arsenal vs Tottenham Hotspur sur soccerbase.com
  4. « Arsenal vs. Tottenham », Arseweb (consulté en March 12)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Vidéographie[modifier | modifier le code]

  • (en) DVD Classic victories against Spurs, éditions Granada Ventures, 2003.