Meitnérium

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Mt.
Meitnérium
HassiumMeitnériumDarmstadtium
Ir
   
 
109
Mt
 
               
               
                                   
                                   
                                                               
                                                               
                                                               
                                   
Mt
Upe
Tableau completTableau étendu
Informations générales
Nom, symbole, numéro Meitnérium, Mt, 109
Série chimique métaux de transition
Groupe, période, bloc 9, 7, d
No CAS 54038-01-6
Propriétés atomiques
Masse atomique 268 u
Configuration électronique probablement
[Rn] 5f14 6d7 7s2
 
Électrons par niveau d’énergie 2, 8, 18, 32, 32, 15, 2
Propriétés physiques
État ordinaire Présumé solide
Isotopes les plus stables
Iso AN Période MD Ed PD
MeV
266Mt {syn.} 1,7 ms α 11,00 262Bh
268Mt {syn.} 42 ms α 10,26
10,10
264Bh
270Mt {syn.} 5 ms α 10,03 266Bh
270mMt {syn.} 1,1 s α 266Bh
274Mt {syn.} 0,44 s α 9,76 270Bh
275Mt {syn.} 9,7 ms α 10,33 271Bh
276Mt {syn.} 0,72 s α 9,71 272Bh
277Mt {syn.} 1 min ?
278Mt {syn.} 7,6 s
279Mt {syn.} 6 min ?
Précautions
Élément radioactif
Élément radioactif
Unités du SI & CNTP, sauf indication contraire.

Le meitnérium, également orthographié meitnerium[1], est un élément chimique, de symbole Mt et de numéro atomique 109. C'est un élément synthétique dont la période radioactive de l'isotope le plus stable, 278Mt, est de 7,6 secondes.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le meitnérium fut synthétisé pour la première fois le par une équipe de chercheurs allemands dirigée par Peter Armbruster et Gottfried Münzenberg au GSI (Centre de recherche sur les ions lourds) de Darmstadt. Cette équipe parvint à ce résultat en bombardant une cible de bismuth 209 avec des noyaux de fer 58. La création de cet élément a démontré que les techniques de fusion nucléaire pouvaient être utilisées pour synthétiser des noyaux superlourds.

Le nom meitnérium fut suggéré en hommage à la physicienne et mathématicienne austro-suédoise Lise Meitner, mais il y eut une controverse d'appellation au sujet des éléments 101 à 109 ; aussi l'UICPA adopta-t-elle l'unnilennium (Une) comme dénomination systématique de cet élément, fondée sur son numéro atomique. La controverse fut résolue en 1997 et le nom actuel fut adopté.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Les dictionnaires, tels que le Larousse, maintiennent la graphie sans accent, tandis que l'usage tend globalement à privilégier la forme francisée — avec accent — des néologismes.

Sur les autres projets Wikimedia :

  s1 s2 g f1 f2 f3 f4 f5 f6 f7 f8 f9 f10 f11 f12 f13 f14 d1 d2 d3 d4 d5 d6 d7 d8 d9 d10 p1 p2 p3 p4 p5 p6
1 H He
2 Li Be B C N O F Ne
3 Na Mg Al Si P S Cl Ar
4 K Ca Sc Ti V Cr Mn Fe Co Ni Cu Zn Ga Ge As Se Br Kr
5 Rb Sr Y Zr Nb Mo Tc Ru Rh Pd Ag Cd In Sn Sb Te I Xe
6 Cs Ba   La Ce Pr Nd Pm Sm Eu Gd Tb Dy Ho Er Tm Yb Lu Hf Ta W Re Os Ir Pt Au Hg Tl Pb Bi Po At Rn
7 Fr Ra   Ac Th Pa U Np Pu Am Cm Bk Cf Es Fm Md No Lr Rf Db Sg Bh Hs Mt Ds Rg Cn Uut Fl Uup Lv Uus Uuo
8 Uue Ubn * Ute Uqn Uqu Uqb Uqt Uqq Uqp Uqh Uqs Uqo Uqe Upn Upu Upb Upt Upq Upp Uph Ups Upo Upe Uhn Uhu Uhb Uht Uhq Uhp Uhh Uhs Uho
   
  g1 g2 g3 g4 g5 g6 g7 g8 g9 g10 g11 g12 g13 g14 g15 g16 g17 g18  
  * Ubu Ubb Ubt Ubq Ubp Ubh Ubs Ubo Ube Utn Utu Utb Utt Utq Utp Uth Uts Uto  


Métalloïdes Non-métaux Halogènes Gaz rares
Métaux alcalins  Métaux alcalino-terreux  Métaux de transition Métaux pauvres
Lanthanides Actinides Superactinides Éléments non classés