Groupe du tableau périodique

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Un groupe du tableau périodique est une colonne verticale du tableau périodique des éléments. Il y a 18 groupes dans la table standard.

Plusieurs de ces groupes correspondent directement à une série chimique, car le tableau a été conçu pour organiser les séries chimiques connues dans un schéma cohérent.

L'explication moderne des motifs dans le tableau périodique provient du fait que les éléments d'un même groupe possèdent la même configuration électronique de leur couche la plus extérieure. Comme le comportement chimique est principalement dicté par les interactions de ces électrons, cela tend à donner aux éléments d'un même groupe les mêmes propriétés chimiques et physiques.

Numérotation des groupes[modifier | modifier le code]

Il y a trois manières de numéroter les groupes dans le tableau périodique.L'une utilisant les chiffres arabes, et les deux autres utilisant les chiffres romains.

Les numérotations par nombres romains est la manière historique de nommer les groupes. L'utilisation des nombres arabes est maintenant recommandée par l'UICPA pour la remplacer[1].

Il y a une grande confusion autour de deux vieux systèmes utilisés, (vieux UICPA et CAS) qui combinent l'utilisation de nombres romains avec des lettres. Dans le vieux système UICPA, la lettre A était utilisée pour la partie droite et la lettre B pour la partie gauche, alors que dans le système CAS les lettres A et B étaient utilisées pour les éléments du groupe principal (A), et pour les éléments de transition (B). Le système UICPA était plus utilisé en Europe, alors que l'autre l'était principalement aux États-Unis. Le nouveau système UICPA a été introduit pour remplacer ces deux systèmes.

Les groupes de la table périodique sont les suivants (entre parenthèses les vieilles numérotations : européenne et américaine) :

Également, les actinides et les lanthanides n'ont pas de numéro de groupe et sont alors regroupés dans un groupe sans numéro.

Références[modifier | modifier le code]

  1. E. Fluck, New Notations in the Periodic Table, Pure & Appl. Cherm., Vol. 60, No. 3, pp. 431-436, 1988, http://www.iupac.org/objID/Article/pac6003x0431