Pablo Aimar

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Aimar.
Pablo Aimar
Aimar and Tiago Pinto.jpg
Biographie
Nom Pablo César Aimar Giordano
Nationalité Drapeau de l’Argentine Argentine
Drapeau de l'Espagne Espagne
Naissance (34 ans)
Lieu Río Cuarto, Argentine
Taille 1,70 m
Poste Meneur de jeu
Parcours professionnel 1
Saisons Club M. (B.)
1995-jan. 2001 Drapeau : Argentine CA River Plate 82 (21)
Jan. 2001-2006 Drapeau : Espagne Valence CF 200 (32)
2006-2008 Drapeau : Espagne Real Saragosse 56 (5)
2008-2013 Drapeau : Portugal Benfica 171 (16)
2013-2014 Drapeau : Malaisie Johor FC 2 (2)
Sélections en équipe nationale 2
Années Équipe M. (B.)
1995 Drapeau : Argentine Argentine -17 ans 6 (2) [1]
1997 Drapeau : Argentine Argentine -20 ans 7 (1)
1999-2009 Drapeau : Argentine Argentine 52 (8)
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
2 Matchs officiels.
Dernière mise à jour : 7 avril 2014

Pablo César Aimar (né le 3 novembre 1979 à Río Cuarto) est un footballeur international argentin qui possède également la nationalité espagnole.

Formé au Club Atlético River Plate où il remporte de nombreux titres argentins, ce meneur de jeu est recruté en janvier 2001 par le Valence CF, avec lequel il est champion d'Espagne à deux reprises. Il est régulièrement sélectionné en équipe d'Argentine dans les années 2000 et participe notamment aux coupes du monde de 2002 et 2006.

Carrière[modifier | modifier le code]

Issu d'une bonne famille de Río Cuarto, dans la Province de Córdoba, le jeune Pablo Aimar suit des études de médecine avant de se tourner vers une carrière de footballeur au sein des équipes de jeunes de Club Atlético River Plate à Buenos Aires.

Il intègre l'équipe première lors de la saison 1996-1997. Vainqueur de la Coupe du monde de football des moins de 20 ans en 1997 (alors qu'il n'a que 17 ans) et des championnats sud-américains de la catégorie (en 1997 et 1999), il est alors considéré comme l'un des meilleurs espoirs argentins. Il s'impose rapidement comme titulaire en tant que meneur de jeu et remporte trois titres de champion d'Argentine (en 1997, 1999 et 2000). Il fête sa première sélection en équipe d'Argentine pour un déplacement au Mexique (2-2) en 1999. Son premier but fut inscrit le 16 août 2000 lors de la réception du équipe du Paraguay au cours d'un match de qualification pour la Coupe du monde de football de 2002. Il a alors seulement 21 ans. Cette saison 1999-2000 sous le maillot de Club Atlético River Plate est très bonne pour le jeune milieu de terrain qui trouve le chemin des filets 13 fois en 32 apparitions.

En janvier 2001, durant le mercato d'hiver, le Valence CF obtient son transfert en échange d'une indemnité de 24 millions d'euros. Le joueur jouit alors d'une réputation de technicien et de dribbleur hors pair. Maradona, avec qui Aimar fut souvent comparé, admiratif dit alors: “Pablo Aimar est le seul joueur pour lequel je paierai pour voir jouer”.Valence FC atteint quelques mois plus tard, en juin 2001, la finale de la Ligue des champions 2000-2001 et s'incline aux tirs au but face au Bayern Munich. Durant cette demi-saison (de janvier 2001 à mai 2001), l'Argentin dispute 10 matches et inscrit 2 buts.

Sa première saison complète voit le club valencian remporter le championnat d'Espagne 2001-2002 31 ans après son dernier succès en Liga. Sous la houlette de Rafael Benitez Pablo Aimar y contribue grandement, jouant 33 matches (pour 4 buts). L'équipe de Valence FC est alors impressionnante avec des joueurs de la valeur de Santiago Cañizares, Gaizka Mendieta, Roberto Ayala, Kily González ou John Carew. À l'issue de cette saison Aimar est désigné troisième meilleur joueur sud-américain du championnat espagnol par l'agence de presse EFE), derrière Javier Saviola et Fabricio Coloccini. Il est logiquement sélectionné pour la coupe du monde de 2002, où il participe aux trois matchs des Argentins qui sont piteusement éliminés au premier Tour.

Deux ans plus tard, il a perdu sa place de titulaire en sélection, à cause notamment de blessures à répétition[2],[3],[4], mais il participe à la conquête du championnat et de la coupe UEFA[5]. Après deux nouvelles saisons pleines (de 2004 à 2006) ou il se distingue (Trophée EFE du meilleur joueur sud-américain du Championnat d'Espagne à la fin de la saison 2005-2006, il est sélectionné pour la Coupe des confédérations 2005 (où il marque le but argentin lors de la finale perdue face au Brésil) puis pour la coupe du monde de 2006.

En 2006, il est transféré au Real Saragosse en échange de 12 millions d'euros[6]. Après une première saison réussie, à l'issue de laquelle il obtient la nationalité espagnole[7], il est sélectionné pour la Copa América 2007, où l'Argentine est de nouveau défaite par le Brésil en finale. L'année suivante est beaucoup plus compliquée : victime de nouvelles blessures, il ne joue que 25 matches, toutes compétitions confondues, sans marquer un seul but. Son club est finalement relégué[8] et lui-même perd sa place en équipe nationale.

Le 17 juillet 2008, Aimar signe un contrat de quatre ans avec le club portugais du Benfica Lisbonne, en échange d'une indemnité de 6,5 millions d'euros[9]. Après des débuts difficiles, il parvient à retrouver une bonne forme et retrouver un bon niveau de performance. Lors de sa deuxième saison, il anime avec brio l'attaque lisboète (composée d'Óscar Cardozo et Javier Saviola) et remporte le championnat.

Il est sélectionné au cours de la saison pour un match éliminatoire de la coupe du monde 2010, ce qui porte à 52 son nombre de sélections (pour 8 buts) en équipe d'Argentine. Malgré tout, Diego Maradona, sélectionneur, ne l'emmène pas dans le groupe des 23 joueurs qui joue la Coupe du monde de football de 2010 en Afrique du Sud.

Le 14 septembre 2013, il signe un contrat pour deux saisons, plus une en option, avec le club malaisien du Johor FC[10]. En avril 2014, il est licencié.

Statistiques[modifier | modifier le code]

En club[modifier | modifier le code]

Saison Club Div. Matches Buts
1996-1997 Drapeau : Argentine CA River Plate I 1 0
1997-1998 Drapeau : Argentine CA River Plate I 16 4
1998-1999 Drapeau : Argentine CA River Plate I 18 2
1999-2000 Drapeau : Argentine CA River Plate I 32 13
2000-janvier 2001 Drapeau : Argentine CA River Plate I 15 2
janvier 2001-2001 Drapeau : Espagne Valence CF I 10 2
2001-2002 Drapeau : Espagne Valence CF I 33 4
2002-2003 Drapeau : Espagne Valence CF I 31 8
2003-2004 Drapeau : Espagne Valence CF I 25 4
2004-2005 Drapeau : Espagne Valence CF I 31 4
2005-2006 Drapeau : Espagne Valence CF I 33 5
2006-2007 Drapeau : Espagne Real Saragosse I 31 5
2007-2008 Drapeau : Espagne Real Saragosse I 22 0
2008-2009 Drapeau : Portugal Benfica Lisbonne I 22 1
2009-2010 Drapeau : Portugal Benfica Lisbonne I 36 12
2010-2011 Drapeau : Portugal Benfica Lisbonne I 19 4
2011-2012 Drapeau : Portugal Benfica Lisbonne I 24 2
2012-2013 Drapeau : Portugal Benfica Lisbonne I 13 0
2014 Drapeau : Malaya Johor FC I 2 2

En sélection[modifier | modifier le code]

Ses buts internationaux[modifier | modifier le code]

Palmarès[modifier | modifier le code]

Avec River Plate
  • Vainqueur de la Copa Libertadores en 1996
  • Vainqueur de la Supercopa Sudamericana en 1997
  • Vainqueur du Tournoi d'ouverture en 1996–1997, 1997-1998 et 1999-2000
  • Vainqueur du Tournoi de clôture en 1999-2000
Avec Valence CF
Avec Benfica
  • Champion du Portugal en 2010
  • Vainqueur de la coupe de la Ligue portugaise en 2008-2009, 2009-2010 et 2010-2011
  • Finaliste de la Ligue Europa en 2013
  • Vice-champion du Portugal en 2013
En sélection
Distinctions personnelles
  • Meilleur joueur sud-américain du championnat espagnol (trophée EFE) pour la saison 2005-2006
  • Troisième meilleur joueur sud-américain du championnat espagnol (trophée EFE) pour la saison 2001-2002

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Aimar en sélection, fifa.com
  2. (en) Aimar agony for Valencia; UEFA.com, 18 nov. 2002
  3. (en) Aimar concern for Valencia; UEFA.com, 20 sept. 2004
  4. (en) Aimar absence vexes Valencia; UEFA.com, 1 nov. 2004
  5. (en) Aimar's divine improvisation; UEFA.com, 23 septembre 2004
  6. (en) Aimar adds zest for Zaragoza; UEFA.com, 29 juillet 2006
  7. (es) Aimar jura la Constitución y será jugador comunitario (Aimar swears the constitution and will play as a non-foreign); El Periódico de Aragón, 14 juin 2007
  8. (en) Zaragoza lose Aimar inspiration; UEFA.com, 30 janv. 2007
  9. (en) Aimar leaves Zaragoza for Benfica; UEFA.com, 17 juillet 2008
  10. Aimar rebondit en Malaisie, www.lequipe.fr, 14 septembre 2013.