La Bombonera

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Estadio Alberto J. Armando
{{#if:
Labombonerapan.jpg
Généralités
Surnom(s) La Bombonera
Adresse Brandsen 805 CP 1161,
Buenos Aires, Argentine
Coordonnées 34° 38′ 07″ S 58° 21′ 52″ O / -34.6353, -58.364534° 38′ 07″ Sud 58° 21′ 52″ Ouest / -34.6353, -58.3645  
Construction et ouverture
Début construction 1938
Ouverture 25 mai 1940
Architecte José Luis Delpini
Utilisation
Clubs résidents Club Atlético Boca Juniors
Propriétaire Club Atlético Boca Juniors
Équipement
Capacité 49 000 personnes[1]
Dimensions 105 × 68 m

Géolocalisation sur la carte : Argentine

(Voir situation sur carte : Argentine)
Estadio Alberto J. Armando

Géolocalisation sur la carte : Buenos Aires

(Voir situation sur carte : Buenos Aires)
Estadio Alberto J. Armando

L'Estadio Alberto J. Armando, communément surnommé la Bombonera ("bonbonnière"), est un stade de football situé dans le quartier de La Boca à Buenos Aires (Argentine). C'est le domicile de l'équipe argentine du CA Boca Juniors, l'une des équipes les plus titrées en Argentine et dans le monde.

Construction et inauguration[modifier | modifier le code]

La construction de la Bombonera fut entamée en 1938 dans le quartier de La Boca, à l'initiative du président du club Camilo Cichero pour répondre à ses besoins. Entre cette année et le 25 mai 1940, date d'inauguration, Boca Juniors recevait ses adversaires dans l'Estadio Ricardo Etcheverry, stade appartenant à l'équipe de Ferrocarril Oeste. La Bombonera comprenait alors deux étages de gradins.

Le stade fut inauguré sous la présidence du club de Eduardo Sánchez Terrero, lors d'un match amical de Boca Juniors contre San Lorenzo, une autre équipe de Buenos Aires. Boca Juniors s'imposa 2 à 0, deux buts de Ricardo Alarcón. Le match suivant, comptant cette fois pour la compétition officielle, opposa le 2 juin Boca Juniors aux rosarinos de Newell's Old Boys. Boca Juniors s'imposa à nouveau 2 à 0, avec des buts de Ricardo Alarcón et Bernardo Gandulla.

Rénovations[modifier | modifier le code]

Entre 1949 et 1953, des travaux ont été engagés pour ajouter un troisième étage de gradins et finaliser la construction du stade. L'éclairage électrique fut aussi inauguré en 1953.

Des modifications importantes étaient planifiées pour 1975 par le président Alberto J. Armando, mais durent être abandonnées notamment à cause de la situation politique et économique difficile en Argentine durant cette période.

Jusque dans les années 1990, le stade ne reçut donc aucune modification majeure. En 1996, sous la présidence de Mauricio Macri, sa capacité fut élevée à 57 395 places : 2 780 places en loges, 37 538 places assises et 17 077 places debout. Pour cela, les anciennes loges qui donnaient sur la rue Del Valle Iberlucea furent démolies, remplacées par une petite tribune. Au-dessus de cette tribune furent construites les nouvelles loges, cette fois construites avec une structure métallique. Pour les premiers matchs joués dans cette nouvelle Bombonera, Boca Juniors connut d'abord une déroute 0-6 face au Gimnasia La Plata, puis une victoire 4-1 face à River Plate et une autre 3-1 contre l'Universidad de Chile.

Changements de nom[modifier | modifier le code]

C'est la forme rectangulaire caractéristique du stade, avec des gradins élevés, qui lui a rapidement valu son surnom de Bombonera : la « bonbonière  ». Il aurait été donné par José Luis Delpini, l'ingénieur ayant conçu le stade. Le stade fut officiellement nommé Camilo Cichero en 1986, d'après le nom du président qui initia sa construction en 1938. Il fut renommé officiellement Alberto J. Armando en 2002.

Autour du stade[modifier | modifier le code]

Aussi bien l'intérieur que l'extérieur du stade sont décorés de peintures murales de l'artiste Pérez Célis, représentant de nombreux joueurs célèbres du club et différents aspects de la culture du quartier. Le stade abrite également depuis 2001 un musée célébrant l'histoire du club.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]