Malcolm Williamson

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Malcolm Williamson est un compositeur australien, né Malcolm Benjamin Graham Christopher Williamson à Sydney (Australie) le 21 novembre 1931, décédé à Cambridge (Angleterre) le 2 mars 2003.

Biographie[modifier | modifier le code]

D'abord élève au Conservatoire de musique de Sidney (en) (où il étudie le piano, le violon, le cor, ainsi que la composition avec Eugène Goossens) jusqu'en 1950, il s'établit définitivement cette année-là en Angleterre, où il reçoit l'enseignement d'Elisabeth Lutyens (à partir de 1953) et d'Erwin Stein (en).

En 1975, à la mort d'Arthur Bliss, il lui succède au poste de Maître de musique de la reine Elizabeth II, ce qui l'amène à écrire un certain nombre de compositions "officielles" dédiées à la famille royale, durant la période où il occupe ce poste, jusqu'à son décès en 2003.

On lui doit notamment des pièces pour piano (dont quatre sonates) et pour orgue, de la musique de chambre, des œuvres pour orchestre (parmi elles, plusieurs concertos — dont quatre pour piano — et sept symphonies[1]), des œuvres pour voix soliste(s) (dont plusieurs cycles de Songs) et/ou chorales (dont des messes), des musiques pour la scène (dont des ballets et opéras), ainsi que quelques musiques de films et pour la télévision.

Sa musique est influencée dans un premier temps par Arnold Schönberg et la musique sérielle — au contact, en particulier, d'Elisabeth Lutyens —. Mais surtout, avec sa conversion au catholicisme en 1952 (il est né d'un père prêtre de l'Église anglicane), il est ensuite très marqué par l'œuvre d'Olivier Messiaen. Dans une moindre mesure, l'écriture de Benjamin Britten aura également une incidence sur ses propres partitions.

Compositions[2] (sélection)[modifier | modifier le code]

Œuvres pour instrument solo[modifier | modifier le code]

Pièces pour piano
Pièces pour orgue
Autres instruments

Musique de chambre[modifier | modifier le code]

Œuvres pour orchestre[modifier | modifier le code]

Concertos

no 1 pour piano (1958) ; no 2 pour piano et orchestre à cordes (1960) ; pour orgue (1961) ; no 3 pour piano (1962) ; pour violon (1965) ; pour deux pianos et orchestre à cordes (1972) ; pour harpe et orchestre à cordes Au tombeau du martyr juif inconnu (titre original) (1976) ; pour saxophone et orchestre à vents Concertino for Charles (1987) ; no 4 pour piano (1994).

Symphonies

n° 1 Elevamini (1957) ; n° 2 Pilgrim på havet (1968) ; n° 3 The Icy Mirror, avec soprano, mezzo-soprano, deux barytons et chœurs (1972) ; n° 4 Jubilee (1977) ; n° 5 Aquerò (1980) ; n° 6 Liturgy of Homage to the Australian Broadcasting Commission in its Fiftieth Year as University to the Australian Nation (1982) ; n° 7, pour orchestre à cordes (1984).

Autres œuvres
  • 1956 : Ouverture Santiago de Espeda ;
  • 1962 : Sinfonia concertante pour trois trompettes, piano et orchestre à cordes ;
  • 1965 : Sinfonietta ; Symphonic Variations ; Concerto grosso ;
  • 1972 : Epitaths for Edith Sitwell pour orchestre à cordes (orchestration de la pièce éponyme pour orgue de 1966 sus-visée) ;
  • 1980 : Ode for Queen Elizabeth pour trio à cordes et orchestre à cordes ; Lament in Memory of Lord Mountbatten of Burma pour violon et orchestre à cordes ;
  • 1984 : Cortege for a Warrior ;
  • 1988 : Bicentennial Anthem ;
  • 1995 : With Proud Thanksgiving.

Œuvres pour voix soliste(s)[modifier | modifier le code]

  • 1958 : A Vision of Beasts and Gods, cycle pour voix haute et piano ;
  • 1963 : Celebration of Divine Love, cycle pour voix haute et piano ;
  • 1968 : From a Child's Garden, cycle pour voix haute et piano ;
  • 1972 : The Musicians of Bremen pour six voix d'hommes ;
  • 1974 : Hammarskjöld Portrait, cycle pour soprano et orchestre à cordes ;
  • 1976 : Les Olympiques (titre original), cycle pour mezzo-soprano et orchestre à cordes ;
  • 1981 : A Tribute to a Hero, cycle pour voix et piano (+ version pour baryton et orchestre) ;
  • 1985 : Songs for a Royal Baby pour soprano, alto, ténor, basse et piano (ou orchestre à cordes) ; Next Year in Jerusalem, cycle pour soprano et orchestre ;
  • 1986 : White Dawns, cycle pour baryton et piano ;
  • 1993 : New Work pour voix et harpe ;
  • 1995 : A Year of Birds, cycle pour soprano et orchestre.

Œuvres chorales[modifier | modifier le code]

  • 1956 : Mass (messe) pour chœurs a cappella ;
  • 1961 : Procession of Psalms pour chœurs et orgue ;
  • 1962 : Symphony for Voices pour chœurs a cappella (avec contralto solo) ;
  • 1963 : Te Deum pour chœurs et orgue ;
  • 1964 : Mass of Saint Andrew pour chœurs et orgue (ou piano) ;
  • 1965 : North Country Songs pour voix basse, chœurs et piano ;
  • 1967 : Six English Lyrics pour chœurs et orchestre à cordes ;
  • 1970 : Cantate Domino pour chœurs et orgue ;
  • 1971 : Te Deum Laudamus pour chœurs, ensemble de cuivres et orgue ;
  • 1973 : Ode to Music pour deux chœurs (dont un en écho) et orchestre ;
  • 1975 : Mass of St. James pour chœurs et orgue (ou piano) ;
  • 1977 : Jubilee Hymn pour deux chœurs et orchestre ;
  • 1978 : Mass of Christ the King pour soprano lyrique, soprano dramatique, ténor, baryton, deux chœurs (dont un en écho) et orchestre ;
  • 1980 : Mass of the People of God pour chœurs et orgue ;
  • 1982 : Mass of Saint Margaret of Scotland pour deux chœurs et orgue (ou piano) ;
  • 1984 : A Pilgrim Liturgy pour mezzo-soprano, baryton, chœurs et orchestre ;
  • 1988 : The True Endeavour pour récitant, chœurs et orchestre ;
  • 1990 : Mass of Saint Etheldreda pour chœurs et orgue ; Beyond the Sun and the Moon pour récitant, chœur d'enfants et orchestre ;
  • 1992 : Requiem for a Tribe Brother pour chœurs a cappella.

Musique pour la scène[modifier | modifier le code]

Opéras
  • 1963 : Our Man in Havanna, opéra en trois actes d'après Graham Greene, livret de Sidney Gilliat ;
  • 1964 : English Eccentrics, opéra de chambre en deux actes d'après Edith Sitwell, livret de Geoffrey Dunn ;
  • 1966 : The Violons of Saint Jacques, opéra en trois actes d'après Patrick Leigh Fermor, livret de William Chappell ;
  • 1968 : The Growning Castle, opéra en deux actes d'après August Strindberg, livret du compositeur ;
  • 1972 : The Red Sea, opéra en un acte, livret du compositeur.
Ballets
  • 1963 : The Display ;
  • 1966 : Sun into Darkness ;
  • 1974 : Perisynthion ;
  • 1985 : Heritage.

Musiques de films[modifier | modifier le code]

Musiques pour la télévision[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Une huitième symphonie titrée Agamemnon et un cinquième concerto pour piano resteront inachevés (ainsi que d'autres œuvres) à son décès.
  2. Voir également la liste des compositions de Malcolm Williamson (en) (article détaillé sur la Wikipedia anglophone).