Patrick Leigh Fermor

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Sir Patrick Michael « Paddy » Leigh Fermor, DSO, OBE né le à Londres et mort le [1] dans le Worcestershire, est un écrivain voyageur, scénariste et ancien officier du SOE en Grèce durant la Seconde Guerre mondiale.

À l’occasion de son anoblissement en 2004, pour services rendus à la littérature et aux relations entre le Royaume-Uni et la Grèce, on pouvait lire : « Sir Patrick Leigh Fermor est un croisement entre Indiana Jones, James Bond et Graham Greene[2]. »

Biographie[modifier | modifier le code]

Fils d’un géologue distingué installé en Inde, Sir Lewis Leigh Fermor (en) (1898-1950), après avoir été mis à la porte de nombreux établissements scolaires dont la King's School de Canterbury, échoue à l’examen d’entrée au Collège Militaire Royal de Sandhurst. Il entame alors, en décembre 1933, un voyage à travers l’Europe, jusqu’à Istanbul. Il atteint en quelques semaines la cité turque puis parcourt l’archipel grec, fêtant son 21e anniversaire au Mont Athos[3].

Après avoir suivi une formation dans un peloton d’élève-officier (Officer Cadet Training Unit, 168th OCTU), il est nommé sous-lieutenant sans spécialité (General List) le 17 août 1940[4].

Sa connaissance de l’Europe et ses dons pour les langues étrangères en font une recrue idéale pour le Special Operations Executive. Il participe à la retraite des Britanniques des Balkans et de Grèce en avril 1941.

En 1942 il est parachuté en Crète occupée et organise pendant deux ans et demi la résistance armée aux troupes allemandes qui occupent l'île. Le 14 octobre 1943, lieutenant (capitaine à titre temporaire), il est nommé Officier de l'Ordre de l'Empire britannique[5].

L'enlèvement du général allemand Karl Kreipe (1895-1976), le 26 avril 1944, vaut au capitaine (commandant à titre temporaire) Leigh Fermor le Distinguished Service Order et au lieutenant (capitaine à titre temporaire) W. Stanley Moss la Military Cross, le 13 juillet 1944[6]. Le commando réussit à traverser toute la Crète avec leur otage, poursuivi par les troupes allemandes avant de l'embarquer à destination d'Alexandrie. Une des principales conséquences fut l'ordre donné aux troupes allemandes d'exécuter tout commando ennemi capturé. Cette opération inspire en 1957 le film Ill met by moonlight (Intelligence Service aux États-Unis) aux réalisateurs britanniques Michael Powell et Emeric Pressburger. Dirk Bogarde joue le rôle du commandant « Paddy » Leigh Fermor et David Oxley (en) celui du capitaine William « Billy » Stanley Moss. En 1972, la télévision grecque réunit les principaux protagonistes de l'opération. À cette occasion, Karl Kreipe déclara n'avoir aucune rancune à l'encontre de ses ravisseurs[3].

Patrick Leigh Fermor est nommé commandant honoraire à la fin des hostilités.

Leigh Fermor devient scénariste à Hollywood après la guerre. On lui doit le scénario du film de John Huston Les Racines du ciel (1958), tiré du roman de Romain Gary, avec Trevor Howard, Errol Flynn, Orson Welles et Juliette Gréco.

Patrick « Mikalis » Leigh Fermor vivait la plus grande partie de l'année en Grèce, à Kardamyli. Ami de Bruce Chatwin dont les cendres ont été enterrées près de l'église de Kardamyli, il est comme lui un célèbre écrivain-voyageur dont les livres sont considérés Outre-Manche comme des chefs-d’œuvre du genre. Il était à ce titre l'invité du festival Étonnants voyageurs qui s'est tenu à Saint-Malo, en Bretagne, en mai 1991.

Il fut anobli par Elizabeth II en 2004 (il avait refusé cet honneur en 1991). En février 2007, il a été fait Commandeur de l’Ordre du Phœnix par le gouvernement grec[3].

Son épouse, avec qui il n'avait pas eu d'enfants, Joan Leigh Fermor, est décédée en 2003.

Les obsèques de Patrick Leigh Fermor ont eu lieu à Dumbleton près de Cheltenham où il avait une maison et où il est enterré, aux côtés de sa femme[3].

Distinctions[modifier | modifier le code]

La succession[modifier | modifier le code]

Parmi les auteurs-voyageurs directement inspirés par Patrick Leigh Fermor, on peut mentionner Jason Goodwin, qui dans son ouvrage On Foot to Golden Horn[7] raconte un voyage à pied de Gdańsk (Pologne) à Istanbul (Turquie) en 1990, après la chute du Mur de Berlin.

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • (en) The Traveller's Tree, 1950
  • (en) The Violins of Saint-Jacques, 1953
  • (en) A Time to Keep Silence, 1957
  • (en) Mani - Travels in the Southern Peloponnese, 1958. (fr) Traduction en français : Mani, voyages dans le sud du Péloponnèse, Payot, 1999
  • (en) Roumeli, 1966, Ed. John Murray ; rééd. 2004 (ISBN 978-0719566929)
  • (en) A Time of Gifts (en), 1977. (fr) Traduction en français : Le Temps des Offrandes, Payot, 2003 (ISBN 978-2228897396)
  • (en) Between the Woods and the Water, 1986. (fr) Traduction en français : Entre fleuve et forêt, Payot, 2003 (ISBN 978-2228885157)
  • (en) Three Letters from the Andes, 1991 (ISBN 978-0719566851)
  • (en) Words of Mercury (2003), Artemis Cooper, 2003 (ISBN 978-0719561061)
  • (en) Traduction et préface de The Cretan Runner: His Story of the German Occupation de George Psychoundakis, Penguin Books (2e édition, 1998) consacré aux missions de Leigh Fermor en Crète
  • (en) Préface de Albanian Assignment du colonel David Smiley, Chatto & Windus, Londres, 1984, consacré aux missions du SOE en Grèce et en Albanie

Liens externes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Mort de l'écrivain voyageur Patrick Leigh Fermor sur Le Monde.fr
  2. Site BBC le 13 février 2004
  3. a, b, c et d (en) Nécrologie dans e-Kathimeriní, 11/06/2011
  4. London Gazette du 23 août 1940
  5. London Gazette du 12 octobre 1943
  6. London Gazette du 11 juillet 1944. Photographie des deux officiers sur Site BBC le 13 février 2004
  7. Édition originale : On Foot to the Golden Horn : A Walk to Istanbul, Chatto & Windus, 1993 (ISBN 978-0701136680). Version française : Jason Goodwin, Chemins de traverse (trad. Isabelle Delord-Philippe), Phébus, 1995 (ISBN 2-85940-394-9)