Lanchy

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Lanchy
Mairie-école
Mairie-école
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Picardie
Département Aisne
Arrondissement Saint-Quentin
Canton Vermand
Intercommunalité Communauté de communes du Pays du Vermandois
Maire
Mandat
Xavier de Romance
2014-2020
Code postal 02590
Code commune 02402
Démographie
Population
municipale
51 hab. (2011)
Densité 14 hab./km2
Géographie
Coordonnées 49° 49′ 38″ N 3° 04′ 35″ E / 49.8272222222, 3.0763888888949° 49′ 38″ Nord 3° 04′ 35″ Est / 49.8272222222, 3.07638888889  
Altitude Min. 84 m – Max. 94 m
Superficie 3,69 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Aisne

Voir sur la carte administrative de l'Aisne
City locator 14.svg
Lanchy

Géolocalisation sur la carte : Aisne

Voir sur la carte topographique de l'Aisne
City locator 14.svg
Lanchy

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Lanchy

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Lanchy

Lanchy est une commune française, située dans le département de l'Aisne en région Picardie.

Géographie[modifier | modifier le code]

Le village de Lanchy est une commune française située dans le département de l’Aisne et de la région de Picardie. Cette commune se localise dans une vaste plaine, à 58 km au NO de Laon et 17 km à l’O de Saint-Quentin.

Entrée de Lanchy

Histoire[modifier | modifier le code]

Lanchy – Lancy – Lanciacum (terra de Lancii) :

Village de l’ancien Vermandois, autrefois de l’intendance d’Amiens, des bailliage et élection de Saint-Quentin, diocèse de Laon, aujourd’hui canton de Vermand (proche de Péronne), arrondissement de Saint-Quentin, diocèse de Soissons.

L’étymologie du nom provient du patronyme romain Lancius (lancier, celui qui porte une lance). Ce patronyme apparaît pour la première fois à Rome au IV° après J.C. (tombes exhumées lors de fouilles archéologiques), puis à Bologne au VIII° (famille de Bologne en Italie), en Bourgogne au X° (don de Jehan de Lancii pour la construction de l’abbaye de Cluny) et, enfin, en Suisse (Albert de Lancii cité dans une convention entre Molesme et Aulp en 1097).

Lanchy (de) - Delanchy – Lancy (de) :

En Picardie, famille noble d’ancienne extraction qui blasonne de gueules à une fasce d’argent accompagnée de trois lances de même posées en pal (la pointe vers le haut).

En 1096, Jehan de Lanchy, écuyer, seigneur de Lanchy, est nommé parmi les seigneurs qui accompagnent Hugues de Vermandois lors de la première croisade. En 1122, Jean de Lanchy reçoit de Raoul Ier, dit le vaillant, les terres de Marquaix. En 1134, Élisabeth, veuve de Vaudin (Vauthier) de Lanchy, apparaît lors du règlement des dîmes de Devise et d’Exelicis. En 1137, Eudes (Odon) de Lanchy, écuyer, est cité comme seigneur de Lanchy. En 1147, Adélaïde confirme le don fait par son père, Baudouin de Lanchy, au bénéfice de l’abbaye de Prémontré. En 1165, Odon de Lanchy, chevalier, seigneur de Falvy, donne une part de la dîme de Lanchy aux abbayes de Prémontré et d’Arrouaise. Vers 1200, Jean de Lanchy, chevalier, épouse Diédle de Coucy. En 1222, le même Jean de Lanchy et sa sœur Helzévide transigent avec l’abbaye de Prémontré. En 1250, Hugues de Lanchy, seigneur de Porquericourt, approuve la vente de terre à Crépigny et à Caillouel effectuée par son épouse. En 1274, Simon de Lanchy, dit le grain, écuyer, seigneur de Lanchy fait donation de 7 setiers à l’abbaye de Prémontré. En 1364, Jean de Lanchy, chevalier, apparait comme seigneur de Lanchy et de Marquaix. Vers 1400, Louis de Lanchy, écuyer, seigneur de Marquaix, est cité dans une vente de terre. En 1467, preuve de noblesse présentée par Jean de Lanchy, écuyer, seigneur de Marquaix.

Alliée aux Acheux, Coucy, Gaudefroy, Haudicquer, Hervilly, Goussencourt, Lemerchier, Montmorency, Montdésir, Sons, etc. Cette famille, dont sont issues plusieurs branches dont les seigneurs de Marquaix, de Roux, de Lihons, du Bois Cabaret, a été maintenue dans sa noblesse lors de la 1re recherche après avoir prouvé depuis Jehan de Lanchy, écuyer, seigneur de Marquaix, vivant en 1467, (jugement par Laisné).

La famille de Lanchy est affiliée, selon les juges d’armes, aux Lancy, dont sont issus les Lancy de Raray, par Pierre de Lanchy (Lancy) qui en constitue la souche.

Sources: « Dictionnaire historique, généalogique et géographique » par Melleville, « Armorial de Picardie » par Haudicquer de Blancourt, « Dict. de la noblesse » par La Chesnaye des Bois, « Nobiliaire Universel » par Saint-Allais, « Armorial de France » par Hozier, « Pouillé des bénéfices du diocèse de Noyon » par Colliette, cartulaire de l’abbaye de Ourscamp, Relevés de l’abbaye de Prémontré et de celle d’Arrouaise, Jugement de noblesse aux Archives Nationales, etc.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
mars 2001 en cours
(au 12 mai 2014)
Xavier de Romance   Réélu pour le mandat 2014-2020[1], [2]

Démographie[modifier | modifier le code]

En 2011, la commune comptait 51 habitants. L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du XXIe siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans, contrairement aux autres communes qui ont une enquête par sondage chaque année[Note 1],[Note 2].

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
150 137 151 173 200 212 196 213 185
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
163 147 157 157 156 149 150 138 158
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
156 136 117 31 52 57 74 48 67
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2005 2006 2010
66 68 60 53 54 63 58 57 52
2011 - - - - - - - -
51 - - - - - - - -
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[3] puis Insee à partir de 2004[4].)
Histogramme de l'évolution démographique


Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Au début du XXIe siècle, les modalités de recensement ont été modifiées par la loi no 2002-276 du 27 février 2002, dite « loi de démocratie de proximité » relative à la démocratie de proximité et notamment le titre V « des opérations de recensement », afin de permettre, après une période transitoire courant de 2004 à 2008, la publication annuelle de la population légale des différentes circonscriptions administratives françaises. Pour les communes dont la population est supérieure à 10 000 habitants, une enquête par sondage est effectuée chaque année, la totalité du territoire de ces communes est prise en compte au terme de la même période de cinq ans. La première population légale postérieure à celle de 1999 et s’inscrivant dans ce nouveau dispositif est entrée en vigueur au 1er janvier 2009 et correspond au recensement de l’année 2006.
  2. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, et afin de permettre une comparaison correcte entre des recensements espacés d’une période de cinq ans, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique que les populations correspondant aux années 2006, 2011, 2016, etc., ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Préfecture de l'Aisne consulté le 7 juillet 2008
  2. « Liste des maires de l'Aisne » [xls], Préfecture de l'Aisne,‎ 12 mai 2014 (consulté le 4 août 2014)
  3. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  4. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2005, 2006, 2010, 2011

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :