Engrenages (série télévisée)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Engrenages.

Engrenages

alt=Description de cette image, également commentée ci-après

Logo saison 5

Titre original Engrenages
Genre Policier
Création Alexandra Clert
Guy-Patrick Sainderichin
Production Son et Lumière
Canal+
Jimmy
BBC Four (saisons 2 et 4)
Ciné+ (saisons 3 et 4)
Acteurs principaux Caroline Proust
Grégory Fitoussi (2005-2014)
Philippe Duclos
Fred Bianconi
Thierry Godard
Audrey Fleurot
Musique Stéphane Zidi
Pays d'origine Drapeau de la France France
Chaîne d'origine Canal+
Nb. de saisons 5
Nb. d'épisodes 52
Durée 52 minutes
Diff. originale 13 décembre 2005 – en production
Site web http://engrenages.canalplus.fr

Engrenages est une série télévisée française créée par Alexandra Clert et Guy-Patrick Sainderichin, produite par Son et Lumière, avec la participation de Canal+, Jimmy et avec Ciné+ depuis sa saison 3. La chaine britannique BBC Four s'est également associée à la production des saisons 2,4 et 5. Elle a été diffusée à partir du 13 décembre 2005 sur Canal+, et c'est la toute première série de fiction française à avoir été présentée sur son antenne.

Engrenages est l'une des rares séries françaises à s'exporter à l'étranger et a été vendue dans près de 70 pays. En Suisse, la série est diffusée depuis le 15 avril 2008 sur SF1 en version originale sous-titrée en allemand et depuis le 9 mai 2008 sur TSR1. Au Québec, elle est disponible depuis mars 2014 sur la plateforme TOU.TV de Radio-Canada[1].

Au Royaume-Uni, la série est diffusée sur BBC Four sous le titre Spiral, c’est la première fois que la BBC acquiert une série française depuis Belle et Sébastien. Aux États-Unis, la série a été achetée par la plateforme Netflix où les quatre saisons sont présentées à partir de la rentrée 2012[2], puis à partir de novembre 2012 en version originale sous-titrée sur MHz WorldView de PBS[3].

Synopsis général[modifier | modifier le code]

Au travers d'un jeune procureur, d’un capitaine de police, d’un juge d'instruction et d'une avocate pénaliste, cette série décrit la vie du palais de justice de Paris, ses rouages, ses acteurs, ses petites combines.

La série est censée montrer de la façon la plus réaliste possible la procédure pénale française[4],[5],[6], à partir de la saison 5, de nouveaux experts travaillent sur la série afin de la rendre la plus réaliste possible [7].

Production[modifier | modifier le code]

Saison 1

Guy-Patrick Sainderichin, qui est crédité de cocréateur de la série pour ses deux premières saisons, embarque à bord d’Engrenages et réécrit le premier épisode. Il est par la suite entouré de quelques scénaristes pour écrire les 7 autres épisodes qui constituent la première saison. Philippe Triboit et Pascal Chaumeil se partagent la réalisation des huit épisodes. Guy-Patrick Sainderichin est remercié[précision nécessaire] quelques mois après la diffusion de la première saison.[réf. nécessaire]

Saison 2

Virginie Brac écrit la deuxième saison. Elle se base sur l'histoire d'un vrai policier, Éric de Barahir (qui participe à l'écriture des saisons 2, 3 et 4)[8]. Gérard Carré et Lionel Olenga cosignent les épisodes 4 et 5. Didier Le Pêcheur de même que le réalisateur Philippe Triboit sont associés au scénario de l’épisode 8.

Saisons 3 et 4

Anne Landois reprend à son tour la série pour les deux saisons suivantes, à nouveau épaulée par Éric de Barahir.

Saison 5

La cinquième saison est diffusée entre novembre et décembre 2014. Les auteurs ont commencé à travailler sur la saison alors que le tournage de la saison 4 était en cours[9].

La saison 5 parle « d'indics, de tontons », selon Thierry Godard. L'intrigue est dans la veine de l'affaire Neyret. Anne Landois a par ailleurs précisé qu'il avait été décidé « de faire une histoire qui regroupe tous les personnages autour d’une même affaire, alors que dans la saison 4, ils suivaient plutôt des trajectoires personnelles ». Le coscénariste Eric de Barahir, commissaire au civil, a décidé de quitter l’aventure pour reprendre du service. Son remplaçant est Simon Jablonka, déjà auteur de plusieurs épisodes ainsi que de la saison 2 de Flics, la série d’Olivier Marchal. Quant à l’équipe des consultants, elle s’étoffe avec, outre le juge Thiel (par ailleurs acteur), un autre juge d’instruction, deux avocats pénalistes et trois policiers[10]. Quant à Jean-Pierre Colombi, ancien commandant de la Brigade de répression du banditisme (retraité depuis quatre ans), il n'est plus seulement conseiller technique mais intègre le tournage. À noter qu'il apparaissait déjà dans le dernier épisode de la saison 4.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Police[modifier | modifier le code]

Personnages principaux[modifier | modifier le code]

Thierry Godard, interprète du Lieutenant Escoffier.
  • Caroline Proust : Capitaine Laure Berthaud, capitaine de police aux méthodes parfois un peu musclées, membre de la DPJ. (52 épisodes)
  • Thierry Godard : Lieutenant Gilles « Gilou » Escoffier, policier usé par la drogue et par la vie, membre de la DPJ. (51 épisodes)
  • Fred Bianconi : Lieutenant Luc « Tintin » Fromentin, policier droit et honnête, père de famille, membre de la DPJ.(51 épisodes)

Personnages secondaires[modifier | modifier le code]

  • Bruno Debrandt : Commissaire Vincent Brémont, commissaire à la Brigade criminelle, en compétition avec Laure Berthaud sur l'enquête du « boucher de la Villette ». Ils deviennent amant à partir de la saison 4 (Saisons 3, 4 & 5).
  • Swann Arlaud : Lieutenant stagiaire Steph, jeune officier stagiaire affecté dans l'équipe du capitaine Berthaud. (Saison 2) (7 épisodes)
  • Samir Boitard : Sami / Jamal Haroun, officier de police du SIAT détaché à la DPJ pour infiltrer le gang des frères Larbi. (Saison 2). Capitaine dans l'équipe du capitaine Berthaud. (Saison 4 (4 épisodes).
  • Stéphan Wojtowicz : Commissaire Marc Aubert, commissaire à la DPJ, supérieur hiérarchique de Laure Berthaud. (Saisons 2 & 3) (14 épisodes)
  • Shemss Audat : Nadia « Nana », jeune officier de police sous les ordres du capitaine Berthaud. (Saisons 2 et 3) (12 épisodes)
  • Anissa Allali : Amina, jeune officier de police. (Saison 4).
  • Nicolas Briançon : Commissaire Herville, nouveau commissaire à la DPJ, supérieur hiérarchique de Laure Berthaud. (Saisons 4 & 5)

Palais de Justice[modifier | modifier le code]

Personnages principaux[modifier | modifier le code]

Audrey Fleurot, interprète de l'avocate Joséphine Karlsson.
Grégory Fitoussi, interprète de Pierre Clément, le substitut du procureur.
  • Philippe Duclos : François Roban, juge d'instruction froid et compétent, qui connaît toutes les ficelles de son métier. (50 épisodes)
  • Grégory Fitoussi : Pierre Clément, substitut du procureur intègre et honnête, mais auquel son amour pour la Justice va jouer des tours ; il devient avocat à partir de la saison 3 et s'associe à Joséphine Karlsson.
  • Audrey Fleurot : Joséphine Karlsson, jeune avocate intelligente et très douée mais ambitieuse et sans états d'âme ; la haine viscérale qu'elle porte à la police va la pousser à commettre des actes répréhensibles. (51 épisodes)

Personnages secondaires[modifier | modifier le code]

  • Elisabeth Macocco : Marianne Ledoux, greffière du juge Roban. (Saisons 3, 4 & 5 - 22 épisodes)
  • Dominique Daguier : Procureur Machard, fonctionnant avec une justice à deux vitesses, il cherche à tout prix à se débarrasser de Pierre Clément, trop idéaliste, et du juge Roban, trop indépendant. (Saisons 2, 3, 4 & 5) (13 épisodes)
  • Johan Leysen : Maître Atalay, avocat de la famille Ozbek. (Saison 4)
  • Daniel Duval : Szabo, avocat pénaliste réputé et sans scrupules, associé avec Joséphine Karlsson jusqu'à la saison 3. (Saisons 2 & 3) (14 épisodes)
  • Xavier Robic : Arnaud Ledoré, magistrat stagiaire auprès du juge Roban, tout juste sorti de l'école nationale de la magistrature. (Saison 3) (8 épisodes)
  • Vincent Winterhalter : Vincent Leroy, ancien avocat, radié du barreau à la suite d'une condamnation pour viol, qui emploie Joséphine Karlsson pour continuer à exercer secrètement son métier. (Saison 1 - 8 épisodes)

Civils[modifier | modifier le code]

  • Anne Caillon : Marianne Clément, ex-épouse de Pierre Clément. (Saison 1)
  • Guillaume Cramoisan : Benoît Faye, homme d'affaires, ami d'enfance de Pierre Clément. (Saison 1)
  • Scali Delpeyrat : Arnaud Laborde, tout puissant conseiller ministériel. (Saison 1)
  • Brigitte Roüan : Karine Fontaine, journaliste, chroniqueuse judiciaire au Monde. (Saison 2)
  • Mehdi Nebbou : Mustapha Larbi, frère de Farouk Larbi, trafiquant de drogues. (Saison 2)
  • Samir Guesmi : Farouk Larbi, frère de Mustapha Larbi, trafiquant de drogues. (Saison 2)
  • Reda Kateb : Aziz, rappeur et trafiquant, issu des cités. (Saison 2)
  • Gilles Cohen : Martin Roban, chef d'entreprise et frère cadet du juge Roban, proche du maire de Villedieu. (Saison 3)
  • Nicolas Moreau : Didier Courcelles, maire de Villedieu, mandat auquel il a succédé au président de la République dont il est un proche. (Saison 3)
  • Misha Arias de la Cantolla : Ronaldo Fuentes, Mexicain immigré en France, soupçonné d'être le « boucher de la Villette ». (Saison 3)
  • Anne Alvaro : Isabelle Ledoré, amour de jeunesse de François Roban, mère d'Arnaud Ledoré. (Saison 3)
  • Corinne Masiero : Patricia, prostituée et indicatrice de Gilou. (Saison 3)
  • Jérôme Huguet : Thomas Riffaut, membre d'un collectif de défense des sans-papiers guidé par sa haine de la police. (Saison 4)
  • Judith Chemla : Sophie Mazerat, étudiante brillante qui va suivre Thomas Riffaut dans sa dérive destructrice. (Saison 4)
  • Jean-Quentin Châtelain : Johnny Jorkal, figure du grand banditisme, client de Pierre Clément. (Saison 4)
  • Florence Thomassin : Madame Jorkal, épouse d'un client de Pierre Clément. (Saison 4)
  • Abdelhafid Metalsi : Bachir Saraoui, un des frères Saraoui, tenanciers louches de boite de nuit. (Saison 4)

Épisodes[modifier | modifier le code]

Audiences et dates de sortie[modifier | modifier le code]

Saison Horaire Période Audience PdA[11]
1 Mardi 20 h 50 Décembre 2005 / janvier 2006 720 000 13,2 %
2 Lundi 20 h 50 Mai / juin 2008 600 000 9,6 %
3 Lundi 20 h 50 Mai / juin 2010 871 000 15,2 %
4 Lundi 20 h 50 Septembre / octobre 2012 960 000 15,6 %[12]
5 Lundi 20 h 50 Novembre / décembre 2014

Première saison (2005)[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Saison 1 d'Engrenages.

La première saison comprend huit épisodes.

Diffusions originales[modifier | modifier le code]

Synopsis[modifier | modifier le code]

Le cadavre d'une jeune fille est retrouvé dans une benne à ordures, à proximité d'entrepôts abandonnés. Son corps dénudé a été livré aux chiens et son visage réduit en bouillie. Une autopsie révèle que ce corps est celui d'une Roumaine. Benoît Faye, le meilleur ami de Pierre Clément, substitut du procureur chargé de l'enquête, la connaissait bien. Il va être impliqué dans cette sale affaire agrémentée d'argent sale, de sexe et de politique.

Deuxième saison (2008)[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Saison 2 d'Engrenages.

La deuxième saison comprend huit épisodes.

Diffusions originales[modifier | modifier le code]

Synopsis[modifier | modifier le code]

Un cadavre est retrouvé calciné dans le coffre d'une voiture. Au même moment, une jeune fille des beaux quartiers de Paris fait une overdose d'héroïne. En liant les 2 affaires, Laure Berthaud et son équipe parviennent à remonter un puissant réseau de stupéfiants, dirigé par deux hommes très influents, Mustafa et Farouk Larbi. Avec l'aide d'un policier du SIAT, la DPJ de Paris va monter une dangereuse opération d'infiltration, pour démanteler le réseau.

Troisième saison (2010)[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Saison 3 d'Engrenages.

La troisième saison comprend douze épisodes.

Diffusions originales[modifier | modifier le code]

Synopsis[modifier | modifier le code]

Le cadavre mutilé d'une jeune femme est retrouvé. L'équipe du capitaine Berthaud se met alors à la recherche du « boucher de la Villette ». Parallèlement, le juge Roban instruit une affaire mettant au jour un financement occulte organisé par un maire proche du Président de la République.

Quatrième saison (2012)[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Saison 4 d'Engrenages.

La quatrième saison comprend douze épisodes[13].

Elle a été tournée à Paris et en région parisienne, du 22 août au 9 décembre 2011 (épisodes 1 à 6) et de janvier à avril 2012 (épisodes 7 à 12)[14].

Diffusion originale[modifier | modifier le code]

Synopsis[modifier | modifier le code]

Le groupe DPJ de la capitaine Laure Berthaud est chargé d’élucider l’affaire d’un étudiant déchiqueté par la bombe artisanale qu’il fabriquait. Bientôt il se trouve face à quelques activistes d’une ultra gauche très radicale qui prônent la guérilla urbaine et ont pour cible directe la police.

Josephine Karlsson entraînée par sa haine de la police et des institutions accepte de déborder de son rôle d’avocate et se fait piéger par la DCRI qui surveille les activistes d’ultra gauche.

Pierre Clément, qui rêve de plus grandes affaires, se voit désigner par une figure du grand banditisme, Johnny Jorkal, pour le défendre.

Quant au juge Roban, de retour au palais après une longue absence, il est désormais placardisé.

Cinquième saison (2014)[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Saison 5 d'Engrenages.

La cinquième saison a été écrite par Anne Landois et Simon Jablonka, ainsi que par les scénaristes Kristel Mudry, Sébastien Vitoux, Mathieu Missoffe, Yann Brion, Yann Le Nivet, Anne Rambach, Marine Rambach, et Olivier Fox. Elle comprend douze épisodes réalisés par Frédéric Jardin (épisodes 1 à 6), Frédéric Balekdjian (épisodes 7 à 10) et Nicolas Guicheteau (épisodes 11 et 12).

Le tournage s'est déroulé à Paris et en région parisienne dès le 2 décembre 2013 et pour une durée de huit mois[15].

Diffusion originale[modifier | modifier le code]

Synopsis[modifier | modifier le code]

La capitaine Laure Berthaud est chargée d'enquêter sur un double homicide particulièrement éprouvant pour son groupe d'enquêteurs : un jeune enfant est impliqué.

Les policiers, avocats et juges travaillent sur cette même affaire qui les plongera dans les quartiers nord de Paris, dans les milieux du grand banditisme, des indics et des gangs de filles.

La brutalité de l'affaire va resserrer les liens entre les personnages, révélant des affinités inattendues, des remises en causes personnelles, mais peut-être aussi provoquer des ruptures définitives. 

Personne ne ressortira indemne de cette nouvelle enquête...

Chaînes internationales[modifier | modifier le code]

La série est diffusée dans 60 pays.

Pays Chaînes
Drapeau de l'Australie Australie SBS
Drapeau du Danemark Danemark DR2
Drapeau de la France France Canal+
Drapeau de la Finlande Finlande JIM (fi)
Drapeau de l'Italie Italie Fox Crime
Drapeau de la Suisse Suisse SF1 et TSR1
Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni BBC Four
Drapeau du Mexique Mexique Once TV
Drapeau du Japon Japon AXN Mystery (ja)
Drapeau des États-Unis États-Unis Netflix

Accueil[modifier | modifier le code]

Prix[modifier | modifier le code]

2010 : Prix Polar de la meilleure série française de télévision au Festival « Polar » de Cognac

Nominations[modifier | modifier le code]

2011 : Meilleure série dramatique au 39e International Emmy Awards

Public[modifier | modifier le code]

La Saison 1 est notée 3,8 sur 5 pour 29 notes dont 3 critiques sur allocine[16]

La Saison 2 est notée 3,8 sur 5 pour 29 notes dont 1 critique sur allocine[17]

La Saison 3 est notée 3,9 sur 5 pour 35 notes dont 5 critiques sur allocine[18]

La Saison 4 est notée 3,6 sur 5 pour 25 notes dont 8 critiques sur allocine[19]

DVD et Blu-Ray[modifier | modifier le code]

DVD[modifier | modifier le code]

  • Engrenages : Saison 1 (1er octobre 2007) ASIN B000FG5Q58
  • Engrenages : Saison 2 (22 juillet 2008) ASIN B0018KW46Y
  • Engrenages : Saison 3 (15 juin 2010) ASIN B003BQROH2
  • Engrenages : Coffret Intégrale Saisons 1 à 3 (12 octobre 2010) ASIN B003VKTOA8
  • Engrenages : Saison 4 (11 octobre 2012) ASIN B008JELN78
  • Engrenages : Coffret Intégrale Saisons 1 à 4 (9 octobre 2013) ASIN B00DWB8DHG
  • Engrenages : Saison 5 (17 décembre 2014) ASIN B00NVYV2U4

Blu-Ray[modifier | modifier le code]

  • Engrenages : Saison 1 (4 septembre 2012) ASIN B008B2G3VY
  • Engrenages : Saison 2 (4 septembre 2012) ASIN B008B2G3SC
  • Engrenages : Saison 3 (4 septembre 2012) ASIN B008B2G3PK
  • Engrenages : Saison 4 (11 octobre 2012) ASIN B008JELMY2
  • Engrenages : Saison 5 (17 décembre 2014) ASIN B00NVYV33K

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « ICI Tou.tv lance une offre enrichie grâce à un nouveau modèle d’affaires en partenariat avec TELUS et Rogers », consulté le 6 mars 2014
  2. (en) Engrenages (Spiral) - Netflix acquires the show, consulté le 26 juillet 2012
  3. (en) « Global Hit Spiral Acquired by MHz Networks- Premieres Nationally in November », consulté le 24 octobre 2012
  4. Pauline Moullot, « Pourquoi les officiers de la PJ ne sont pas des «Experts» à la française », sur Slate,‎ 5 septembre 2012
  5. Pauline Moullot, « Engrenages: en France, la police ne règle pas ses problèmes qu'en interne », sur Slate,‎ 13 septembre 2012
  6. Pauline Moullot, « Engrenages: Pourquoi il n’existe pas seulement un procureur, mais aussi un juge d’instruction », sur Slate,‎ 20 septembre 2012
  7. http://www.leparisien.fr/magazine/week-end/television-les-rouages-d-engrenages-27-02-2014-3628499.php
  8. Igor Hansen-Love, « Engrenages saison 4: "Les flics ne sont pas des héros freelance!" », sur L'Express,‎ 3 septembre 2012 (consulté le 3 septembre 2012)
  9. François Léger, « Engrenages saison 5 : la suite en préparation après la fin de la saison 4 », sur Reviewer.fr,‎ 8 octobre 2012
  10. Flore de Bodmanl, « La saison 5 d’« Engrenages » ne se fera pas attendre », sur Le Nouvel Observateur,‎ 17 octobre 2012
  11. Part d'audience Abonnés Canal+
  12. http://www.toutelatele.com/engrenages-la-saison-4-s-acheve-avec-succes-sur-canal-43598
  13. Sandra Benedetti, « Sur le tournage d'Engrenages saison 4 », sur L'Express,‎ 15 juin 2012 (consulté le 3 septembre 2012)
  14. http://www.canalplus.fr/c-series/c-l-actu-des-series/cid503702-engrenages-en-tournage.html
  15. Erreur de référence : Balise <ref> incorrecte ; aucun texte n’a été fourni pour les références nommées GXYb.
  16. [1]
  17. [2]
  18. [3]
  19. [4]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]