KWS Saat

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

KWS SAAT AG

alt=Description de cette image, également commentée ci-après

Logo de KWS SAAT AG

Création 1856
Dates clés 1951, fusion avec RGS
1954, Entrée à la Bourse de Francfort
2006, Répertoriée dans l’indice SDAX
Personnages clés Philip von dem Bussche (PDG), Andreas J. Büchting (président du Conseil de surveillance)
Forme juridique Aktiengesellschaft (Société anonyme)
Slogan « Semer l'avenir depuis 1856 ».
Siège social Einbeck, (Basse-Saxe, Allemagne)
Direction Philip von dem Bussche (Président Directeur Général)
Actionnaires Familles Büchting/Arend Oetker/Giesecke (56,1 %), Tessner Beteiligungs GmbH (14,2 %), Capital flottant (29,7%)
Activité Agro-industrie, Biotechnologie
Produits Semence (agriculture) pour les variétés suivantes : Betterave sucrière, Maïs, Colza, Céréale, Pomme de terre, cultures destinées à la Bioénergie
Filiales

Les filiales les plus importantes sont les suivantes:

Maïs: KWS MAIS GmbH (100%) – (Allemagne) et AgReliant Genetics LLC., (50%) – (États-Unis)
Céréales KWS : LOCHOW GMBH (81%)- (Allemagne)
Pommes de terre: KWS POTATO B.V., (100 %)- (Pays-Bas)
Effectif 4 847 (2013/2014)
Site web www.kws.com www.kws.fr
Fonds propres 637,8 M€ (2013/2014)
Chiffre d’affaires 1178,0 M€ (2013/2014)
Résultat net 80,3 M€ (2013/2014)


KWS SAAT AG (ISO 6166: DE0007074007) est une société familiale allemande indépendante, spécialisée dans la sélection végétale et présente dans environ 70 pays. La gamme de produits comprend des semences de variétés de betterave sucrière, maïs, céréales, colza et pomme de terre. Le sigle « KWS » est l'abréviation de Klein Wanzlebener Saatzucht, qui signifie « sélection végétale de Klein Wanzleben. Le siège de l'entreprise se trouvait à l'origine à Klein Wanzleben, ville Est-allemande proche de Magdebourg. Ses principaux marchés se trouvent dans les régions de climat tempéré d'Europe, d'Amérique du Nord et du Sud ainsi que d'Afrique du Nord et d'Asie. KWS possède un réseau de plus de 30 stations de sélection, 130 stations d'essais et environ 60 filiales. Introduite en 1954 à la bourse de Hambourg-Hanovre, la société est répertoriée depuis juin 2006 dans l'indice SDAX de la bourse de Francfort.

Histoire[modifier | modifier le code]

La société Kleinwanzleben Zuckerfabrik (Sucrerie Kleinwanzleben) a été créée en 1838 sous forme de société par actions. En 1856 la majeure partie des actions est acquise par le betteravier et agriculteur, Matthias Christian Rabbethge, qui fut l'un des pionniers de l'industrie sucrière allemande. Cette même année il fonde avec son futur gendre, Julius Giesecke, un partenariat commercial (OHG). Ce partenariat commercial se dénommera « Rabbethge & Giesecke ». En 1885, « Rabbethge & Giesecke » devient une société par actions (Aktiengesellschaft) qui portera le nom de « Zuckerfabrik Klein Wanzleben » anciennement « Rabbethge & Giesecke Aktiengesellschaft (AG) ». En 1837, la société est renommée « Rabbethge & Giesecke (AG) » en raison des lois édictées sous le Troisième Reich interdisant la présence d’investisseurs anonymes dans le milieu agricole.

L'usine « Zuckerfabrik Klein Wanzleben » en 1923 à Klein Wanzleben (Saxe-Anhalt).

Après la Seconde Guerre mondiale, la société est déplacée dans la ville d’Einbeck en Basse-Saxe, c’est depuis cette date devenu le siège social de l’entreprise. En 1946, la société de sauvetage « Rabbethge & Giesecke Saatzucht GmbH » fut créée afin de permettre à l’entreprise de continuer une activité privative, chose impossible au siège d’origine (Klein Wanzleben) situé en ex-RDA communiste. En 1951, « Rabbethge & Giesecke Saatzucht GmbH » et « Rabbethge & Giesecke (AG) » fusionnent pour former la société « Kleinwanzlebener Saatzucht » anciennement « Rabbethge & Giesecke AG » dont le siège social se trouve à Einbeck. En 1975, l’entreprise est rebaptisée « Kleinwanzlebener Saatzucht anciennement Rabbethge & Giesecke AG » pour finalement devenir « KWS SAAT AG » en 1999.

La première filiale internationale de l’entreprise ouvre ses portes en 1900 dans la ville de Vinnytsia en Ukraine. Cette filiale avait pour but premier de satisfaire la demande toujours grandissante des betteraviers russes. En 1920, KWS étend ses activités à la production de semences de différentes cultures telles que le maïs, la betterave fourragère et enfin la pomme de terre. Dans la suite de son déménagement à Einbeck, KWS décide de se concentrer sur la production de semences de betterave sucrière, de maïs, de colza, de tournesol, de céréales et de pomme de terre. Durant les années d’après-guerre, KWS devint un important fournisseur de semences de betterave sucrière en Allemagne de l’Ouest. Depuis 1963, KWS possède des filiales dans plusieurs pays d'Europe, mais également en Amérique (Sud et Nord), en Asie ainsi que dans le Nord de l’Afrique.

Siège social de KWS SAAT AG à Einbeck.

Expansion et acquisitions[modifier | modifier le code]

Dans les années 1950, KWS commence à intensifier ses activités internationales principalement en Europe occidentale et en Europe du Sud. Durant cette même période, l’entreprise étend ses activités dans la betterave sucrière aux États-Unis. En 1956, l’entreprise s’établit au Chili sous le nom de « Segenta » mais également en Turquie sous le nom de « Pan Tohum Islah ve Üretme A.S ». En 1967/68, l’entreprise commence une fusion de sa production céréalière avec les entreprises « Heine-Peragis » et « Lochow-Petkus GmbH ». En 1978 la filiale ouvre une filiale aux États-Unis dénommée « KWS Seeds Inc. » dans le but de gérer les activités nord-américaines. KWS acquiert la compagnie argentine « Trebol Sur » renommée « KWS Argentina » en 1997.

Filiale française de KWS SAAT AG à Roye (Somme).

En 2000, la société française Limagrain et KWS fusionnent leurs activités céréalières (maïs) nord-américaines en formant la coentreprise « AgReliant ». En 2003, la société ouvre une filiale en Turquie dénommée « KWS Türk » ; cette filiale a pour but de renforcer la distribution de semences au Maghreb (Maroc, Tunisie, Libye et Égypte) ainsi qu’au Moyen-Orient (Iran, Irak et Liban). En 2008, la société « Lochow-Petkus GmbH » est rachetée par KWS et renommée « KWS LOCHOW GMBH », cette même année KWS et l’entreprise néerlandaise « Van Rijn Group » fondent une coentreprise de semences de pomme de terre ; en 2011, KWS acquiert la société qui est par la suite renommée « KWS POTATO B.V. ». En septembre 2011, une coentreprise est fondée avec la société chinoise « Kenfeng », le but premier de cette entreprise est de gérer la production et la distribution de semence de mais en Chine. En octobre de cette même année, une collaboration nait entre KWS et la société de production de semences française « Vilmorin » sous forme de coentreprise, chaque entité détenant 50 % du capital de celle-ci. Le but de cette collaboration est la recherche concernant les semences de maïs OGM. En juin 2012, KWS acquiert les sociétés brésiliennes « SEMÍLIA » et « DELTA » situées dans l’État Brésilien du Paraná, possédant à elles deux quatre stations de production au Brésil. Les deux compagnies fusionnent pour former « KWS BRASIL PESQUISA & SEMENTES LTDA » le 1er juillet 2012. À cette même date, KWS SAAT AG devient actionnaire majoritaire de l’entreprise « RIBER », l’entreprise est renommée « RIBER – KWS SEMENTES S.A. ». Cette entreprise basée dans l’État Brésilien du Minas Gerais continuera à se concentrer sur le marché brésilien en proposant des semences de maïs transgénique, ainsi que des semences de différentes variétés de soja.

Développement durable[modifier | modifier le code]

KWS accorde depuis toujours une place importante au développement durable. Les différentes lois et régulations ont poussé l’entreprise à de nombreux changements en termes d’infrastructure et de management. L’entreprise promeut la recherche scientifique et la responsabilité environnementale grâce à divers évènements promotionnels tel que la visite du siège social ou des salons présentant les innovations et les nouveaux produits de l’entreprise. L’entreprise possède ca propre unité de recyclage, celle-ci est chargée de transformer les déchets issus du processus de production en électricité.

Presque 87% des déchets produits durant l’année fiscale 2011/12 étaient recyclables, et 87% de ces mêmes déchets étaient biodégradables. 51% des carburants destinés au processus de production achetés durant l’année fiscale 2011/12 étaient issus des Biocarburants. L’entreprise a entrepris le lancement d’une politique permettant la réduction de sa consommation d’eau. Cette politique est bénéfique pour l’entreprise puisque celle-ci a réduit sa consommation d’eau de 12,3% durant l’année fiscale 2011/12. KWS possède également une politique sociale quant au bien-être de ses employés, ceux-ci peuvent en effet bénéficier d’un suivi psychologique, en 2012, 82% des employés se disaient plus que satisfaits de leur rôle au sein de l’entreprise.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Betina Meißner, Planting Seeds for Success,Wallstein Publishing House, Göttingen, 2007, pp. 90–91.
  • (en) Detlef Diestel, Sugar Refinery Klein Wanzleben from Foundation to 1917/18, in Landwirtschaft und Kapitalismus, Bd. 1, Teil 2, Berlin 1979, p. 63–90.
  • (en) KWS Sustainability report for business year 2011/12

Liens externes[modifier | modifier le code]