Krones

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

KRONES

Description de l'image  Logo Krones AG.png.
Création 1951
Fondateurs Hermann Kronseder
Forme juridique Société Anonyme
Siège social Drapeau d'Allemagne Neutraubling (Allemagne)
Direction Volker Kronseder, Président
Activité industrie alimentaire
Produits production de systèmes, machines et solutions pour l'industrie alimentaire/boissons ainsi que pour les domaines de l'embouteillage et de l'emballage des produits chimiques, cosmétiques et pharmaceutiques.
Effectif 11 963 (2012)[1]
Site web www.krones.com, www.krones.fr
Chiffre d’affaires 2,66 Mrds € (2012)[1]

Krones AG est le producteur leader[2] dans le monde entier de lignes pour l'embouteillage (soutirage) et le conditionnement d'aliments liquides et boissons, produits pharmaceutiques, cosmétiques et chimiques dans des bouteilles plastiques (en PET), en verre et en canettes. L'entreprise fabrique des machines d'étirage-soufflage pour la fabrication de bouteilles PET, des lignes d'embouteillage, des étiqueteuses, des laveuses de bouteilles, des pasteurisateurs, des dispositifs de contrôle, des machines à emballer et des palettiseurs. Ceci est complété par un système de flux de matières (logistique) et de processus pour la production de boissons (brasseries, laiteries et siroperies). Par ailleurs, des projets complets de fabrication d'usine ont été réalisés dans l'industrie des boissons. De plus, Krones est le seul fabricant distributeur de boissons à posséder une procédure de recyclage des bouteilles PET « bouteille à bouteilles », afin qu’ils soient réutilisés en tant que rPET (PET recyclé) dans l'industrie alimentaire.

L'entreprise fait particulièrement attention à économiser le PET pendant la fabrication de ses bouteilles. Avec sa bouteille PET pour eau plate la plus légère jusqu'à présent (6,6 g), Krones a gagné le prix allemand de l'emballage en 2008 dans la catégorie « Emballage de vente »[3]. Cette entreprise allemande fait partie du MDAX.

Par ailleurs, l'entreprise a développé sa propre norme environnementale Enviro pour améliorer l’efficacité énergétique de ses machines et systèmes [4].

Historique[modifier | modifier le code]

Le développement de l'entreprise Krones est étroitement lié à l'ambiance de renouveau en Allemagne après la Seconde Guerre mondiale. Hermann Kronseder, le père de l'actuel Président, commença à fabriquer des étiqueteuses semi-automatiques d'après sa propre conception. Avec le succès continu de ses machines, la gamme a été élargie avec les machines d'ensachage et les systèmes de soutirage à partir des années 1960. En 1980, l'entreprise s'est convertie en Krones AG, société anonyme. Les achats supplémentaires d'autres entreprises ont formé les modules de l'offre actuelle pour l'industrie des boissons :

  • 1983 : Anton Steinecker Maschinenfabrik (fabrication de salles de brassage), à Freising, en Allemagne
  • 1988 : Zierk Maschinenbau GmbH (laveuses de bouteilles), à Flensburg, en Allemagne
  • 1998 : Max Kettner GmbH (machines d'empaquetage), à Rosenheim, en Allemagne
  • 2000 : Sander Hansen A/S (systèmes de pasteurisation), à Bröndby, au Danemark

Données institutionnelles[modifier | modifier le code]

Le siège principal du groupe se situe à Neutraubling près de Ratisbonne. Parmi les 11963 employés, la majorité (9076) est employée en Allemagne[1]. Les nouvelles machines et lignes sont exclusivement fabriquées sur les lieux de production allemands (Neutraubling, Nittenau, Flensburg, Freising et Rosenheim). L'entreprise internationale réalise plus de 80 % du chiffre d'affaires à l'étranger et est représentée par 40 filiales dans le monde entier [5]

Locaux de Krones AG à Neutraubling
Locaux de Krones AG à Neutraubling, Allemagne

Les filiales :

  • La société KIC Krones (colles de technologie de pointe pour étiquettes et emballages en carton tout comme les fluides de production), à Neutraubling,
  • la société KOSME S.R.L. (machines de soutirage et d'empaquetage pour les moyennes entreprises), à Roverbelle, en Italie couvrent des segments de marché supplémentaires pour tout ce qui concerne l'embouteillage de boissons[6],[7].

En 2011, l'entreprise a comptabilisé 2 200 brevets et certificats d'utilité[5].


Structure de l'entreprise[modifier | modifier le code]

Technologie plastique Les produits principaux de cette gamme sont les machines d’étirage-soufflage avec une capacité de production de 12 800 à 80 000 bouteilles PET par heure. Le système de recyclage du PET repose sur un processus de lavage des paillettes avec contrôle progressif de température et décontamination.

Technologies de conditionnement et emballage

Ligne de remplissage pour bouteilles en PET
Une machine d'étirage-soufflage (à droite) et une machine de remplissage (à gauche) dans un alignement de bloc sans bandes transporteuses intermédiaires

L’attention est mise sur les lignes de machines de rinçage, remplissage et bouchage avec une notion de concentricité (concept rotatif). C'est là que l'entreprise se distingue de la construction en ligne, puisque seules les lignes rotatives sont adaptées pour des tâches à haute vitesse allant jusqu'à 60 000 bouteilles/heure, soit environ 100 000 cannettes/heure, y compris pour des systèmes de remplissage aseptique pour les boissons avec un pH élevé(>4,5). Pour la désinfection des conteneurs et des fermetures, du PES ou de l’H2O2 est utilisé. Les autres étapes dans la production de boissons, comme les machines à laver les bouteilles, d'inspection et de contrôle des bouteilles, ainsi que des machines pour l'étiquetage à colle froide ou chaude, ou étiquetage auto-adhésif, complètent les produits. Des machines d’emballage pour le conditionnement jetable ou réutilisable, le tri et le regroupement des produits ainsi que des systèmes de palettisation existent également.

Processus

Usine de brassage

Krones AG équipe également les brasseries : salles de brassage, de fermentation, équipements divers, y compris salle de stockage et les installations d’alimentation. Par ailleurs, la société fournit des zones où faire les sirops, les mélanges et tout l’équipement pour la carbonisation pour les usines de fabrication de boissons non-alcoolisées. Pour la préservation des boissons, les systèmes de chauffage UHT ou pasteurisation flash sont disponibles.

Ingénierie et logistique Krones a créé ses propres systèmes logistiques afin de couvrir à la fois la production et la livraison. La planification est améliorée pendant les processus de chargement et de déchargement[8].

Avancées importantes depuis 1997[modifier | modifier le code]

  • 1997 : début de la production des machines d'étirage-soufflage pour la fabrication des bouteilles PET
  • 2000 : livraison de la première ligne de soutirage aseptique de boissons rafraîchissantes fragiles[9]
  • 2002 : réalisation de la première ligne de recyclage PET pour la préparation de bouteilles PET et pour l'emploi à nouveau sous forme de matière première avec contact alimentaire
  • 2005 : extension de la technologie de soutirage aseptique par process de stérilisation humide avec H2O2 ; Krones proposait dans sa gamme jusque-là une stérilisation avec acide peracétique ; Krones est ainsi la seule entreprise à proposer ces deux techniques dans sa gamme de produits.
  • 2008 : Krones crée son propre programme de développement durable. La nouvelle marque « enviro »[4] permet de voir et de connaître les efforts de l’entreprise.
  • 2010 : Introduction sur le marché de ProShape, une méthode de production des contenants de plastique ovales et asymétriques[10].
  • 2010 : Présentation du nouveau système de chauffage pour les préformes FlexWave basé sur la technologie micro-ondes pour économiser l'énergie de production de bouteilles PET [11]
  • 2011 Introduction de LitePac, un modèle entièrement nouveau pour les emballages de boissons: les bouteilles en PET sont fournis uniquement avec une dragonne et une poignée de transport : les déchets d'emballage sont réduits de 75 %[12].

Données chiffrées[modifier | modifier le code]

Chiffre d'affaires de l'entreprise [1],[13] :

  • 1 695 millions d'euros (2005)
  • 1 911 millions d'euros (2006)
  • 2 156 millions d'euros (2007)
  • 2 381 millions d'euros (2008)
  • 1 865 millions d'euros (2009)
  • 2 173 millions d’euro (2010)
  • 2 480 millions d’euro (2011)
  • 2 660 millions d’euro (2012)

Chiffre d'affaires par branches (2012)

  • Boissons alcoolisées 39,4 %
  • Boissons non alcoolisées 54,8 %
  • Produits alimentaires, substances chimiques, pharmaceutiques, produits cosmétiques 5,8 %

Direction

  • Volker Kronseder, président,
  • Rainulf Diepold
  • Werner Frischholz
  • Christoph Klenk
  • Thomas Ricker

Président du comité de surveillance : Ernst Baumann

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]