Jumper (film, 2008)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Jumper.

Jumper

Titre québécois Jumper - Franchir le temps
Titre original Jumper
Réalisation Doug Liman
Scénario David S. Goyer
Jim Uhls
Simon Kinberg
d'après le roman de
Steven Gould
Acteurs principaux
Sociétés de production Twentieth Century Fox
Regency Enterprises
New Regency Pictures
Pays d’origine États-Unis, Canada
Genre Fantastique
Sortie 2008
Durée 88 minutes

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Jumper, ou Jumper - Franchir le temps au Québec, est un film fantastique canado-américain réalisé par Doug Liman sur le scénario de David S. Goyer, Jim Uhls et Simon Kinberg d'après le roman homonyme de Steven Gould, mettant en scène Hayden Christensen dans le rôle de David Rice, un Jumper débutant, qui est recherché par son ennemi Roland, un Paladin, interprété par Samuel L. Jackson, mais fuit avec sa petite amie, Millie (Rachel Bilson) dans le but de retrouver un autre Jumper, (Jamie Bell). Produit et distribué par Twentieth Century Fox, ce film est sorti le 11 février 2008 en avant-première à New York et le 14 février dans tous les États-Unis.

Pour les pays francophones, ce long-métrage est distribué au Canada par Twentieth Century Fox, le 14 février 2008. En Belgique, le 20 février 2008 de même qu'en France par Twentieth Century Fox France et en Suisse par Rialto Film AG.

Seule Rachel Bilson est récompensée par le Prix de la Meilleure actrice dans un film d'action-aventure lors du Teen Choice Awards 2008.

Synopsis[modifier | modifier le code]

David Rice est un étudiant de quinze ans vivant à Ann Arbor, dans le Michigan. Un jour, en tombant par accident dans une rivière gelée, il découvre, en se retrouvant subitement dans une bibliothèque, qu'il a la capacité de se déplacer instantanément dans n'importe quel endroit qu'il a déjà visité. Il utilise son talent pour pénétrer dans l'enceinte d'une banque, y effectuer un vol, et commencer une nouvelle vie à New York, loin de sa famille.

Huit ans plus tard, ce vol commis lorsqu'il avait quinze ans permet à Roland Cox de le retrouver et de l'attaquer. Il tente de tuer David avec des bracelets électrifiés capables de l'empêcher de se concentrer assez pour se téléporter. Mais David leur échappe, et retourne dans sa ville natale où il retrouve son amie d'enfance, Millie. Ensemble, ils partent en voyage à Rome, et David fait usage de son talent pour séduire Millie et leur permettre d'accéder au Colisée. Il y rencontre Griffin, un autre Jumper ayant les mêmes capacités que lui. Ils sont agressés par des individus que Griffin décrit comme des Paladins, membres d'une société secrète disposant des moyens de repérer les sauts des jumpers, pour les éliminer car pour eux "Dieu seul devrait pouvoir être partout à la fois".

Fiche technique[modifier | modifier le code]

  • Titre original : Jumper
  • Titre français : Jumper
  • Titre québécois : Jumper - Franchir le temps
  • Réalisation : Doug Liman
    • Assistante réalisation : Jennifer Haufler
    • Première assistante réalisation : Chukon Minami (Tokyo), Bojana Sutic (Rome), Kim H. Winther, Mark Taylor (Prague)
    • Seconde assistante réalisation : Joel Hay, Murphy Occhino (New York), Andrew M. Robinson, Simonetta Valentini (Rome), Heather Wusterbarth, Eric Yellin (Ann Arbor), Alessandra Balestra (Rome)
    • Troisième assistante réalisation : Adam Bocknek
  • Scénario : David S. Goyer, Jim Uhls et Simon Kinberg d'après le roman éponyme de Steven Gould
  • Sociétés de production : Twentieth Century Fox Film Corporation, Regency Enterprises, New Regency Pictures, Hypnotic, Dune Entertainment, Epsilon Motion Pictures et Jumper Productions
    • Productions : Lucas Foster, Simon Kinberg, Arnon Milchan et Jay Sanders
    • Productions exécutives : Vince Gerardis, Stacy Maes, Ralph Vicinanza, Kim H. Winther et Scott Gardenhour
    • Coproductions : Joe Hartwick Jr. et Georgina Pope
    • Productions associées : Simon Crane et Jeffrey Harlacker
  • Sociétés de distribution :
  • Société des effets spéciaux : XYZ-RGB et RotoFactory
    • Superviseurs des effets spéciaux : Yves De Bono, Renato Agostini (Rome), Yasuji Iwata (Tokyo) et Kamil Jaffar (Prague)
  • Société des effets visuels : Weta Digital, Hydraulx, Cinema Production Services, Inc., Digiscope, Pixel Playground, Soho vfx, Sandbox F/X et Lola Visual Effects
    • Superviseurs des effets visuels : Kevin Elam, Mark O. Forker, Dion Hatch, Rob Hodgson, Joel Hynek, Michael Joyce, Don Lee, Dan Lemmon, Allan Magled, John P. Nugent, Colin Strause, Greg Strause, Andy Williams, Edson Williams et Erik Winquist
  • Directions artistiques : Elinor Rose Galbraith, Peter Grundy, Tamara Marini et Thomas Valentine
  • Chef casting : Joseph Middleton
  • Chef décorateur : Oliver Scholl
  • Chef costumière : Magali Guidasci
  • Chef de la photographie : Barry Peterson
  • Chef sonore : Craig Henighan
  • Chefs monteurs : Saar Klein, Dean Zimmerman et Don Zimmerman
  • Musique : John Powell
  • Budget : 85 millions de dollars
  • Format : Couleur2.35 : 135mmDolby DigitalDTS
  • Genre : Fantastique
  • Durée : 88 minutes
  • Langue d'origine : anglais
  • Pays d'origine : États-Unis
  • Dates de sortie[1] :

Distribution[modifier | modifier le code]

Rachel Bilson et Hayden Christensen en plein tournage à Rome en novembre 2006.

Production[modifier | modifier le code]

Développement[modifier | modifier le code]

Steven Gould, l'auteur de Jumper (1992) et Reflex (2004), a sorti Jumper : L'Histoire de Griffin (Jumper: Griffin's Story), en août 2007 aux États-Unis, qui offre un contexte sur ce personnage créé par le scénariste David S. Goyer pour les besoins du film.

Casting[modifier | modifier le code]

À l'origine, Tom Sturridge et le rappeur Eminem devaient interpréter David Rice tandis qu'Evan Rachel Wood a refusé le rôle de Millie que Teresa Palmer avait obtenu mais qui fût remplacée à la toute dernière minute.

Tournage[modifier | modifier le code]

Le budget étant 85 millions de dollars, le tournage a débuté le 28 août 2006[2] dans quatre coins de la planète en raison des nombreuses téléportations du personnage principal, c'est-à-dire à Toronto, Tokyo, New York, Mexico, Ann Arbor, Londres, Paris, Égypte, Australie et Rome, ce qui fait, en tout, vingt villes dans quatorze pays.

Les scènes de Toronto au Canada ont été filmés entre décembre 2006 et janvier 2007, d'où le décorateur, David Ritchie, est mort dans un accident dû aux conditions hivernales très dures lors du démontage d'un décor. Un autre employé a été gravement blessé et a dû être hospitalisé avec de sérieuses blessures à la tête et à l'épaule.

Après Toronto, les acteurs et toute l'équipe sont partis à Tokyo. Une scène a été particulièrement difficile à filmer à cause du changement régulier des feux de circulations. Pour cette raison, le réalisateur a demandé à Hayden Christensen de réaliser ses propres cascades, ce qui lui a causé de sérieuses blessures exigeant des soins médicaux.

En février 2007, le tournage s'est poursuivi au Gallup Park à Ann Arbor dans le Sud-est du Michigan des États-Unis, où soixante étudiants du lycée y ont participé comme figurants ainsi que vingt autres étudiants pendant une journée de tournage supplémentaire en septembre.

Le gouvernement italien, qui refusait depuis de longues années les tournages cinématographiques dans le célèbre monument, a donné carte blanche au producteur Lucas Foster ainsi qu'au chef décorateur, Olliver Scholl, pour filmer à l’intérieur du Colisée et dans le labyrinthe de couloirs de l’amphithéâtre, alors interdits au public. C'était « le projet le plus fou de tous, parce que personne n'avait été autorisé à y tourner depuis des décennies. Nous avions quarante-cinq minutes pour entrer dans le Colisée et y tourner » seulement trois jours, entre 6h30 et 8h30 et entre 15h30 et 17h30 afin de ne pas gêner les touristes, aucun équipement ne devait être posé au sol et seule la lumière naturelle était permise.

Musique[modifier | modifier le code]

Jumper: Original Motion Picture Soundtrack

Bande originale de John Powell
Sortie 19 février 2008
Durée 44:19
Genre Musique de film
Label Lakeshore Records
Critique

Cette bande originale du film, sortie à la veille de la sortie nationale française du film, est entièrement écrite par John Powell et dirigée par Brett Weymark, le chef d'orchestre de Sydney Scoring Orchestra.

  1. My Day So Far
  2. Splash
  3. First Jumps
  4. Bridges, Rules, Banking
  5. Surf's Up
  6. 1000 Volts
  7. Roland Snoops
  8. You Hear Me Laughing?
  9. Coliseum Tour
  10. Coliseum Fight
  11. Echo of Mom
  12. Airport Departure
  13. In Hospital
  14. It's Sayonara
  15. Race to Millie
  16. David Comes Clean
  17. Roland at the Lair
  18. Jumper vs. Jumper
  19. Sacrifice
  20. Head Start

Titres non disponibles dans les CD :

  1. What Now -[No Standing
  2. We Does That - C.M.D.
  3. Tick Tick Boom - Hives
  4. Stompbox - Qemists
  5. Sexy Boy - Soyokaze ni Yorisotte - Morning Musume
  6. Rabbit Hole - Eastern Conference Champions
  7. Piu Forte Delle Bombe - Colle Der Fomento
  8. Move it Around - X5
  9. Mercury - Peter Oldroyd and Gary Scargill
  10. Lucky Girl - Black Summer Crush
  11. Look After You - Fray
  12. Lil' King Kong - Simple Kid
  13. Lay Down the Law - Switches
  14. Ladies and Gentlemen - Saliva
  15. I Know You Want It - No Standing
  16. Happy Summer Wedding - Morning Musume
  17. Blackened Blue Eyes - Charlatans UK
  18. Ahead by a Century - Tragically Hip

Sorties[modifier | modifier le code]

Réception[modifier | modifier le code]

Jumper a dans l'ensemble obtenu des critiques mitigées ou négatives, obtenant un pourcentage de 16 % et une note moyenne de 4/10 sur le site Rotten Tomatoes[4] et une moyenne de 35/100 sur le site Metacritic[5].

Box Office[modifier | modifier le code]

En France, le film totalise 1 154 065 entrées[6], se classant 39e du box-office français en 2008.

En septembre 2008, le film a rapporté 222 231 186 de dollars, dont 80 172 128 de dollars sur le marché américain et 141 836 027 de dollars à l'étranger[7].

Suite[modifier | modifier le code]

Le producteur Lucas Foster a expliqué, dans une entrevue, que « Les idées sont devenues si grandes, qu'elles ne pouvaient pas tenir dans, vous savez, un ou deux films, elles avaient besoin d'au moins trois films pour être développées. Nous avons donc pensé l'histoire sur trois films et nous l'avons alors découpée de manière à avoir assez de matière pour les deux autres films. ».

Bien avant le lancement final du film, Hayden Christensen a envisagé d'autres suites : « Ceci certainement a été établi d'une manière dont tiendra compte plus de films, et Doug a tout fait pour s'assurer qu'il a créé des personnages qui auront cette capacité de se développer ». En conséquence des résultats du film au box office, Doug Liman a livré quelques-unes de ses idées pour une suite, dont le fait que les Jumpers peuvent atteindre d'autres planètes et voyager dans le temps, mais aussi l'usage de leurs capacités dans l'espionnage. Il a également déclaré que le personnage de Millie Harris apprendra comment sauter, comme dans le roman Reflex, la suite de Jumper qui sera écrit par le réalisateur.

Adaptations[modifier | modifier le code]

Bande dessinée[modifier | modifier le code]

Oni Press a édité un roman graphique Jumpers : Jumpscars écrit par Nunzio DeFilippis et Christina Weir et illustré par Brian Hurtt, qui dépeint plusieurs histoires liées au film, publié en février 2008, la veille de la sortie du film. L'éditeur de ceci a commenté les liens entre le roman Jumper: L'histoire de Griffin et le film : « Le monde qui était établi autour de ces personnages était tellement bien-réalisé et la mythologie si intéressante que d'autres abondantes histoires pourraient s'ajouter à ce que les réalisateurs du film élaborent ».

Jeu vidéo[modifier | modifier le code]

Ce film a été adapté en jeu vidéo portant le nom Jumper: Griffin's Story, sur Xbox 360, PlayStation 2 et Wii.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]