Joan Clos

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Clos.
Joan Clos
Joan Clos, le 27 juin 2007.
Joan Clos, le .
Fonctions
Directeur exécutif du Programme des Nations unies pour les établissements humains
En fonction depuis le
Prédécesseur Anna Tibaijuka
Ministre de l'Industrie, du Tourisme
et du Commerce d'Espagne
Président du gouvernement José Luis Rodríguez Zapatero
Prédécesseur José Montilla
Successeur Miguel Sebastián
Maire de Barcelone
Prédécesseur Pasqual Maragall
Successeur Jordi Hereu
Biographie
Nom de naissance Joan Clos i Matheu
Date de naissance (64 ans)
Lieu de naissance Parets, Espagne
Parti politique PSC-PSOE
Diplômé de Université autonome de Barcelone
Profession Médecin

Joan Clos Joan Clos
Ministres espagnols de l'Industrie

Joan Clos i Matheu est un homme politique espagnol, né le à Parets del Vallès, membre du Parti socialiste catalan.

Vie professionnelle[modifier | modifier le code]

Débuts[modifier | modifier le code]

Titulaire d'une licence en médecine, il a suivi ses cours à l'hôpital Santa Creu i Sant Pau et a fait partie de la première promotion de l'université autonome de Barcelone. Il a travaillé un temps au Centre d'analyses et des programmes sanitaires (CAPS), puis est devenu anesthésiste.

Spécialisation[modifier | modifier le code]

Au bout de quelques années, il décide de se spécialiser en épidémiologie, médecine communautaire et gestion des ressources sanitaires. Il effectue sa spécialisation à l'université d'Édimbourg et aux États-Unis, puis suit des cours d'épidémiologie et de santé publique à l'université de Barcelone en 1977.

Médecin engagé[modifier | modifier le code]

Il a présidé la société espagnole d'épidémiologie et la société espagnole de santé publique et d'administration sanitaire (SESPAS) de 1981 à 1991. Par ailleurs, il a été directeur des services sanitaires de la mairie de Barcelone entre 1979 et 1981.

Politique[modifier | modifier le code]

Conseiller municipal de Barcelone[modifier | modifier le code]

Il est élu au conseil municipal de Barcelone le et est nommé conseiller à la Santé publique dans l'exécutif municipal. Réélu le , il est désigné conseiller pour le district de Ciutat Vella.

Il conserve son mandat suite au scrutin du et devient deuxième adjoint au maire et conseiller à l'Organisation, à l'Économie et aux Finances de la capitale catalane. Il est réélu le .

Maire de la capitale catalane[modifier | modifier le code]

Le , Joan Clos remplace Pasqual Maragall, démissionnaire, comme maire de Barcelone[1] et se voit reconduit pour un mandat de quatre ans suite aux élections du .

En tant que maire de Barcelone, il a assuré l'organisation du Forum universel des cultures, entraînant la rénovation urbaine de toute la zone Besós y Diagonal Mar. Il a également mis en marche le projet 22@, qui prévoit la transformation du vieux quartier d'El Poblenou en espace technologique ultra-moderne, et a décidé de la rénovation du quartier de La Sagrera, du fait de l'arrivée du train à grande vitesse.

Ministre de l'Industrie[modifier | modifier le code]

Il est élu une nouvelle fois le , mais démissionne de son mandat le , suite à sa nomination comme ministre de l'Industrie, du Tourisme et du Commerce du gouvernement espagnol dirigé par le socialiste José Luis Rodríguez Zapatero[2].

Une nouvelle carrière diplomatique[modifier | modifier le code]

Candidat aux législatives du dans la province de Barcelone, placé en seconde position sur la liste socialiste conduite par Carme Chacón, il est logiquement élu au Congrès des députés. Il renonce à son mandat peu après, ayant été nommé ambassadeur d'Espagne en Turquie le [3].

Il est également ambassadeur d'Espagne en Azerbaïdjan depuis le [4]. Le , il est élu à l'unanimité directeur exécutif de l'ONU-Habitat avec prise de fonction au 18 octobre[5].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]