Anna Tibaijuka

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Anna Tibaijuka

Anna Kajumulo Tibaijuka, née le 12 octobre 1950 à Kagabiro, est une femme politique tanzanienne.

Biographie[modifier | modifier le code]

Née à Kagabiro en Tanzanie, Anna Tibaijuka étudie l'économie agricole à l'université d'Uppsala en Suède. Elle parle anglais, français, haya, suédois et swahili.

Entre 1993 et 1998, elle est professeur associé en sciences économiques à l'université de Dar es Salaam et aussi membre de plusieurs délégations du gouvernement de la Tanzanie auprès des sommets Nations unies tels en 1995, le sommet mondial pour le développement social à Copenhague et la quatrième conférence mondiale sur les femmes à Pékin, puis l'année suivante, la conférence des Nations unies sur les établissements humains à Istanbul et le sommet mondial de l'alimentation à Rome, où elle est désignée coordinatrice pour l'Afrique orientale dans le réseau de sécurité alimentaire, commerce et développement durable. Elle est aussi membre du conseil d'administration de l'Unesco à partir de 1997.

En 1998, elle est nommée coordinatrice spéciale pour les pays les moins avancés, les pays en développement sans littoral et les petits États insulaires en développement à la Conférence des Nations unies sur le commerce et le développement.

En septembre 2000, elle est nommée par Kofi Annan directrice exécutive du Centre des Nations unies pour les établissements humains qui devient sous sa direction le Programme des Nations unies pour les établissements humains (ONU-HABITAT ou PNUEH). Elle est élue par l'Assemblée générale de l'ONU comme directrice en juillet 2002, avec le titre de sous-secrétaire générale. Elle est alors la femme africaine occupant le rang le plus élevé dans le système des Nations unies après la vice-secrétaire générale de l'ONU, Asha-Rose Migiro, elle aussi tanzanienne. Réélue en 2006, elle continue d'assurer la direction de l'ONU-HABITAT jusqu'en 2010, date à laquelle lui succède Joan Clos.

De retour en Tanzanie, elle est élue députée à l'Assemblée nationale le 31 octobre 2010. Le mois suivant, elle devient ministre des territoires, du logement et du développement des établissements humains.

Vie privée[modifier | modifier le code]

Elle est veuve de Wilson Tibaijuka, un ancien ambassadeur, décédé en 2000.