Jordi Hereu

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Jordi Hereu
Image illustrative de l'article Jordi Hereu
Fonctions
116e maire de Barcelone
8 septembre 20061er juillet 2011
Prédécesseur Joan Clos
Successeur Xavier Trias
Biographie
Date de naissance 14 juin 1965 (49 ans)
Lieu de naissance Barcelone, Catalogne
(Espagne)
Parti politique Parti socialiste catalan
Diplômé de Escuela superior de administración y dirección de empresas
Profession Personnalité politique

Jordi Hereu
Maires de Barcelone

Jordi Hereu i Boher, né le 14 juin 1965 à Barcelone, est un homme politique de Catalogne, maire de sa ville natale de 2006 à 2011.

Biographie[modifier | modifier le code]

Titulaire d'un master en administration et direction des entreprises, il travaille dans le secteur privé, avant de rejoindre la mairie de Barcelone en 1997, où il est administrateur du district de Les Corts. Deux ans plus tard, il est élu conseiller de ce district lors des élections municipales. En 2003, il est réélu au conseil municipal de Barcelone comme conseiller du district de Sant Andreu, chargé de la sécurité et de la mobilité.

Membre depuis 1987 du Parti socialiste catalan, proche du Parti socialiste ouvrier espagnol, il devient en avril 2006, cinquième adjoint au maire et président du conseil du district de Gràcia. Enfin, le 8 septembre suivant, il est élu maire de Barcelone, succédant à Joan Clos, nommé ministre de l'Industrie dans le nouveau gouvernement espagnol de José Luis Rodríguez Zapatero. Il est réélu maire à l'issue des élections municipales de mai 2007.

En sa qualité de maire, Jordi Hereu est à l'origine d'un projet de candidature de la ville aux jeux olympiques d'hiver de 2022, abandonné en 2013.

Les élections municipales du 22 mai 2011 sont marquées par la victoire du parti Convergence et Union (Convergència i Unió - CiU). Le 1er juillet suivant, Xavier Trias succède à Jordi Hereu à la tête de la ville de Barcelone.

Lien externe[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :