Jean II de Bourbon

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Connétable de Bourbon et Jean II.
Jean II. de Bourbon, détail d'une enluminure par Jean Fouquet, Grandes Chroniques de France, 1470

Jean II, né en 1426, mort à Moulins en 1488, fut comte de Clermont-en-Beauvaisis, puis en 1456 duc de Bourbonnais et d'Auvergne.

Il était fils de Charles Ier, duc de Bourbonnais, et d'Agnès de Bourgogne

Biographie[modifier | modifier le code]

Il commença par participer au siège de Metz en 1444, puis participa à la campagne de Normandie où il se révéla être un capitaine de guerre fameux. En 1450, avec Jean de Dunois, il avait reconquis toute la Normandie. Les années qui suivirent furent consacrées, toujours avec Dunois, à la conquête de la Guyenne, qui se termina en 1453 par la prise de Bordeaux. En récompense, il fut gouverneur de la Guyenne et combattit Jean V, comte d'Armagnac, en révolte contre le roi.

Favori de Charles VII, il dut subir la haine de Louis XI après l'avènement de ce dernier. Louis XI lui retira le gouvernement de la Guyenne, et il rejoignit la Ligue du Bien public dont il devint un ardent participant. Après la paix, Louis XI tenta de revenir sur ses erreurs et lui pardonna, et le chargea de reprendre la Normandie à Charles de France. En récompense, Jean II devint gouverneur du Languedoc. Louis XI le nomma également chevalier de l'Ordre de Saint-Michel, lors de la première promotion de ce nouvel ordre royal, le 1er août 1469[1].

Il fut également, comme son père, grand chambrier de France.

Après la mort de Louis XI, Charles VIII le nomma connétable de France, en 1483. Il mourut quelques années plus tard, en 1488.

Famille[modifier | modifier le code]

Il épousa au Château de Plessis-lès-Tours le 23 décembre 1446[2] Jeanne de France (1430 † 1482), fille de Charles VII, roi de France, et de Marie d'Anjou

Jean II, duc de Bourbonnais et sa femme Jeanne de France

Veuf, il se remaria à Saint-Cloud en 1484 avec Catherine d'Armagnac († 1487) fille de Jacques d'Armagnac, duc de Nemours, et de Louise d'Anjou, et eut :

  • Jean (1487 † 1487), comte de Clermont

Enfin, il épouse en troisièmes noces en 1487 Jeanne de Bourbon Vendôme (1465 † 1511), fille de Jean VIII de Bourbon, comte de Vendôme, et d'Isabelle de Beauvau.

  • Louis (1488 † 1488), comte de Clermont-en-Beauvaisis

Il a eu aussi plusieurs enfants illégitimes :

  • de Marguerite de Brunant, il eut :
    1. Mathieu dit le Grand Bâtard de Bourbon († 1505), baron de Roche-en-Régnier et seigneur de Bouthéon. Il se signala au combat de Béthune en 1487 et fut nommé amiral et gouverneur de Guyenne et de Picardie ;
  • de Jeanne Louise d'Albret, il eut :
    1. Charles († 1502), bâtard de Bourbon, vicomte de Lavedan, auteur de la famille des Bourbon-Lavedan ;
  • de plusieurs femmes, il eut :
    1. Hector († 1502), bâtard de Bourbon, archevêque de Toulouse ;
    2. Pierre, bâtard de Bourbon, mort jeune ;
    3. Marie († 1482), bâtarde de Bourbon, mariée en 1470 à Jacques de Sainte-Colombe ;
    4. Marguerite (1445 † 1483), bâtarde de Bourbon, légitimée en 1464, mariée en 1462 à Jean de Ferrières († 1497).

Ascendance[modifier | modifier le code]

La cour de Jean II[modifier | modifier le code]

Jean II tint une cour brillante à Moulins. Il protégea des écrivains comme Philippe de Commynes et, probablement, François Villon, ainsi que les poètes bourbonnais Jean Robertet et Henri Baude. Il est possible qu'il ait pris modèle sur la cour de Charles d'Orléans à Blois, qu'il fréquenta assidûment. Poète lui-même, il a laissé d'assez nombreuses pièces, dont certaines se trouvent dans les manuscrits de Charles d'Orléans. Les premières pièces ont été composées avant qu'il ne devienne duc de Bourbon et sont signées "Clermondois". Il est entouré de musiciens et joue lui-même du luth[3].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. http://books.google.fr/books?id=OJ-b2-CLz7EC&pg=PA237 Lettres patentes de Louis XI, Amboise, le 1er août 1469
  2. Histoire généalogique et chronologique de la maison royale de Bourbon, par Nicolas-Louis Achaintre, p. 205-206
  3. Françoise Ferrand, « Remarques sur les ducs de Bourbon et la tradition poétique du XVe siècle », in Le Duché de Bourbon des origines au Connétable, suivi d'un extrait du 'Désastre de Pavie' de Jean Giono, Actes du colloque des 5 et 6 octobre 2000 organisé par le musée Anne-de-Beaujeu de Moulins, Saint-Pourçain-sur-Sioule : Bleu autour, 2001, p. 179-187. (ISBN 2-912019-16-8) Voir aussi Marielle Popin, « Un hommage musical à Jean II de Bourbon », ibid., p. 197-200.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Henry de Surirey de Saint Remy, Jean II de Bourbon, comte de Clermont, duc de Bourbonnais et d'Auvergne et connétable de France (1426-1488) (thèse de l'École nationale des Chartes, 1937). Publié sous le titre Jean II de Bourbon, duc de Bourbonnais et d'Auvergne, 1426-1488, Belles lettres, Paris 1944, 285 p., pl.
  • Olivier Mattéoni, Un prince face à Louis XI. Jean II de Bourbon, une politique en procès, Presses Universitaires de France (PUF), Paris juin 2012, 512p., (ISBN 978-2-13-058443-8)

Chronologies[modifier | modifier le code]

Précédé par Jean II de Bourbon
French heraldic crowns - Prince de sang royal et pair.svg
Blason duche fr Bourbon (moderne).svg
Suivi par
Charles Ier de Bourbon
Comte de Clermont-en-Beauvaisis
(et pair de France)
1427-1488
Charles II de Bourbon
Duc de Bourbonnais
(et pair de France)
Duc d’Auvergne
Comte de Forez
(et pair de France)
Baron de Roannais
(et pair de France)
Prince de Dombes
1456-1488