Élisabeth de Bohême (1292-1330)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Élisabeth de Bohême.
Eliska.jpg

Élisabeth de Bohême (en tchèque : Eliška Přemyslovna), née le et morte le à Prague, est reine consort de Bohême de 1310 à 1330.

Succession de Bohême[modifier | modifier le code]

Elle est la fille de Wenceslas II Przemyslide (1271-1305), roi de Bohême et de Judith de Habsbourg (1271-1297).

Le frère d'Élisabeth, Wenceslas III de Bohème, succède à leur père en 1305 mais il est assassiné en 1306. Il n’a pas d’héritier, le royaume revient à son beau-frère le duc de Carinthie Henri de Görtz, époux d' Anne de Bohème (1290-1313), sœur ainée de Wenceslas.

Sur l'échiquier politique européen, Élisabeth est, après la mort tragique de son frère, un pion essentiel. Le véritable enjeu de son mariage est le contrôle des riches mines d'argent de Kutná Hora. Sa sœur Anne et son beau-frère Henri songent tout d'abord à la marier au seigneur de Berg, un personnage falot.

Mais en 1310 l’Empereur Henri VII de Luxembourg fait élire roi de Bohème son propre fils, Jean de Luxembourg. Avec l'aide de Conrad de Zbraslav, un coup d'État dynastique est organisé : le mariage d'Élisabeth avec le fils de l'Empereur et la déposition d'Henri de Görtz du trône de Bohême.

Ascendance[modifier | modifier le code]

Mariage et descendance[modifier | modifier le code]

Le 1er septembre 1310, âgée de dix-huit ans, elle apporte le royaume de Bohême en dot à Jean de Luxembourg qui en a quatorze. Le couronnement des époux a lieu le 7 février 1311.

De cette union sont issus :

Elisabeth, reine de Bohême et comtesse de Luxembourg meurt de la tuberculose le 28 septembre 1330, âgée de trente-neuf ans.

Source partielle[modifier | modifier le code]

  • Jiri Louda et Michael MacLagan, Les dynasties d'Europe, Bordas, 1984 et 1995