Homer, le baron de la bière

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Homer, le baron de la bière
Saison 8
Épisode no 18

Titre original Homer vs. The Eighteenth Amendment
Titre québécois Homer, le baron de la bière
Code de production 4F15
1re diffusion aux É.-U. 16 mars 1997
1re diffusion en France 24 janvier 1998
Tableau noir
Gag du canapé La famille est représentée par des cow-boys et le canapé fait figure de cheval sur lequel ils galopent.
Scénariste John Swartzwelder
Réalisateur Bob Anderson
Chronologie
Précédent À bas la baby-sitter ! L'Amour pédagogique Suivant
Listes
Liste des épisodes de la saison 8
Liste des épisodes des Simpson

Homer, le baron de la bière (Homer vs. The Eighteenth Amendment) est le 18e épisode de la saison 8 de la série télévisée d'animation Les Simpson. Sa première diffusion en version originale a eu lieu le 16 mars 1997 sur la Fox Broadcasting Company[1] et le 24 janvier 1998 en France. L'interdiction de l'alcool entrant en vigueur à Springfield et Homer fournissant illégalement de l'alcool à la ville sont les deux thèmes abordés dans l'intrigue. L'épisode a été écrit par John Swartzwelder, et réalisé par Bob Anderson. Dans la version originale, deux guest stars sont invitées dans l'épisode pour doubler Rex Banner et Gros Tony, il s'agit respectivement de Dave Thomas et Joe Mantegna.

Contenu[modifier | modifier le code]

Synopsis[modifier | modifier le code]

Le jour de la Saint-Patrick, des défilés et parades, avec de la bière Duff qui coule à flot, ont lieu à Springfield. La foule boit et tout le monde devient ivre. C'est au cours des festivités qu'une distribution gratuite d'alcool survient, sous la forme d'une lance à bière. Bart, avec son tuyau géant qui dépasse la foule, aspire une grande quantité de bière et devient saoul à son tour. Les caméras de Channel 6 diffusent la scène ; Bart y est décrit par Ken Brockeman comme un « petit enfant ivre ». Choquées, les femmes de la ville veulent le retour de la prohibition, et en font la demande auprès du maire de Springfield, Joe Quimby, qui se montre tout d'abord plus que réticent. C'est alors que pendant cette réunion à la mairie, un employé municipal redécouvre une vieille loi datant de 200 ans et prévoyant la prohibition sous peine de catapultage, ainsi qu'une autre loi plus anecdotique portant sur l'obligation du port du pantalon pour les canards.

L'annonce officielle de la prohibition est un choc pour certains habitants de la ville  : Homer, Moe, Barney et Bernice n'en reviennent pas et s'évanouissent, les clochards menacent de quitter la ville. Les réserves en bière de la ville sont enfouies à la décharge et les brasseries Duff connaissent très vite la faillite. Néanmoins, dans un premier temps et devant l'incompétence et la corruption du chef Wiggum et de ses hommes, Gros Tony et ses hommes de la mafia inondent Springfield de pleins camions chargés d'alcool provenant de Shelbyville. La consommation municipale d'alcool augmente malgré la prohibition et Wiggum est même surpris par les femmes pro-prohibition en plein nuit en train de danser dans le bar de Moe avec une danseuse peu vêtue. Le lendemain, après des plaintes émises à l’hôtel de ville par Helen LoveJoy et Maude Flanders, Le maire Quimby licencie le chef de la police Clancy Wiggum et le remplace par Rex Banner, un homme précédée d'une réputation d'incorruptible. Homer a alors un plan pour mettre fin à la pénurie frappant Springfield  : cacher la bière Duff enterrée dans la décharge de Springfield et les conditionner dans des boules de bowling, avant de les lancer expressément dans la gouttière de la piste de bowling qui est reliée par un souterrain à la taverne de Moe.

Marge, en compagnie de Lisa, le découvre et bien qu'elle trouve que la prohibition est une loi idiote, Lisa se montre contre la contrebande. Cependant, les réserves s'épuisent et Homer se voit obligé de fabriquer son alcool. Mais, alors qu'il est en pleine préparation, les alambics sautent et Homer se voit contraint d'arrêter. Plus tard, il croise dans la rue le chef Wiggum et lui propose de le dénoncer afin d'humilier Rex Banner. Ce dernier est alors en conférence de presse à l'hôtel de ville de Springfield en train d'expliquer la non-existence du baron de la bière. Il se montre alors fort surpris d’entendre la foule murmurer le nom du responsable. Homer est donc condamné au catapultage mais c'est Banner qui le sera à la place, en voulant par souci de professionnalisme, tester la machine si longtemps inutilisée. On découvre finalement dans les archives de la ville une loi datant de 199 ans abolissant la première, ce qui met fin à la prohibition. Gros Tony n'est que trop heureux d'accepter, avec un délai de cinq minutes, la demande du maire Quimby « d'inonder la ville avec de l'alcool », Springfield salue cette fin en trinquant au bref discours d'Homer[2].

Références culturelles[modifier | modifier le code]

Eliot Ness, qui a inspiré le personnage de Rex Banner

Le personnage de Rex Banner[3], dont cet épisode constitue l'unique apparition dans l'histoire de la série, parodie le célèbre inspecteur de la police de Chicago Eliot Ness[4], qui fit en son temps tomber Al Capone, alors au faîte de sa gloire. Eliot Ness, a également inspiré le film Les Incorruptibles de Brian De Palma. Certains détails de l'épisode font également référence aux années 1930 à Chicago, comme le type d'armes utilisées (sulfateuses) par les policiers lors de la destruction des fûts de bière ou la taverne de Moe transformé en bar clandestin sous une fausse couverture de boutiques d'animaux, pratique courante lors de la prohibition. D'autres références apparaissent dans cet épisode, parmi lesquelles :

  • La technique de la bière "cachée" dans les boules de bowling peut faire référence à la bière caché dans le radiateur dans Il était une fois en Amérique de Sergio Leone ;
  • Au lendemain de l'interdiction de l'alcool, toute la ville, des plus riches aux plus pauvres se retrouve dans le bar de Moe. L'alcool coule à flot en respectant les voeux de chacun, l'ambiance est détendue et la musique résonne. Cette scène peut faire référence aux Années folles (Roaring Twenties) notamment décrites dans Great Gatsby de Fitzgerald.

Citations[modifier | modifier le code]

  • « À l'alcool, la cause et la solution à tous nos problèmes dans la vie ! ». À l'origine, cette réplique dite par Homer devait représenter une ligne de cassure, à la moitié de l'intrigue, mais elle a finalement été déplacée à la fin de l'épisode[5].

Réalisation[modifier | modifier le code]

Production[modifier | modifier le code]

L'intrigue principale de l'épisode est basée sur les lois d'interdiction de l'alcool dans les années 1920, période appelée prohibition pendant laquelle l'alcool a été interdit aux États-Unis, d'abord dans certains États, puis au niveau fédéral[6]. Bien que la série comportaient déjà de nombreux épisodes qui avaient abordés des histoires et des blagues liées à l'alcool, de nombreux observateurs remarquèrent qu'il était étrange qu'un épisode lié à la prohibition n'ai pas encore eu lieu, et trouvèrent que l'idée semblait «parfaite». L'épisode comporte une grande quantité de stéréotypes sur la population irlandaise, surtout lors de la célébration de la Saint-Patrick. Il s'agissait d'un clin-d’œil à Conan O'Brien, qui était à l'époque un écrivain pour le spectacle connu pour son usage des stéréotypes irlandais. Plusieurs auteurs ont été très gênés par la vision de Bart vu en train de se saouler. C'est pourquoi il a été convenu que Bart ingurgite la bière dans une corne géante, pour montrer que ce n'est que de manière fortuite.

Dans la version originale de l'épisode (Homer vs. the Eighteenth Amendment), une seconde version plus édulcorée que le script original écrit par John Swartzwelder a été jugée nécessaire[7]. À l'origine, une réplique du chef Wiggum portait sur la cocaïne, mais cela a été jugée trop cru. La fin de l'épisode est hâtée par la découverte «de quelques lignes supplémentaire sur le parchemin» par l'employé municipal, moyen rapide pour obtenir la libération d'Homer et mettre fin à l'épisode. Juste avant la première arrivée d'Homer dans la nouvelle boutique d'animaux de Moe, un homme le salue furtivement par un mouvement de chapeau. Il s'agit d'un personnage de second plan visible dans les premières saisons. Les images de la foule lors des émeutes de rue au début de l'épisode ont été prises à partir d'images de la fin de l'épisode Le Hockey qui tue, le 8e épisode de la saison 6, et reprises pour mise à jour[8].

Réception[modifier | modifier le code]

Le journal canadien Toronto Star a décrit l'épisode comme étant l'un des «grands classiques» parmi ceux réalisés par Bob Anderson[9]. De surcroît, Le Daily Telegraph a classé l'épisode comme l'un des 10 meilleures épisodes de la série[10]. Robert Canning a donné à cet épisode la note de 9,8/10, et le classe également comme son épisode préféré de la série[11].

La réplique d'Homer : « À l'alcool !!! La cause ... et la solution ... à tous les problèmes dans la vie » a été remarquée par Josh Weinstein comme « l'une des meilleures répliques des Simpson, et la plus véridique jamais prononcée ». En 2008, Entertainment Weekly a inclus cette phrase dans sa liste des « 24 TV Endlessly Quotable Quips »[12].

Les auteurs du livre I Can't Believe It's a Bigger and Better, ouvrage se présentant comme un guide non officiel des Simpsons, Warren et Martyn Adrian Wood, l'ont résumée ainsi : "Un bel épisode dans lequel Homer conçoit effectivement un plan ingénieux pour que la bière continue de couler à flots".

Produits dérivés[modifier | modifier le code]

L'épisode a été inclus dans le coffret DVD de la saison 8 des Simpson, sorti aux États-Unis en 2006[5].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Ray Richmond, Antonia Coffman, The Simpsons: A Complete Guide to Our Favorite Family, London, Harper Collins Publishers,‎ 1997 (ISBN 978-0-00-638898-2, OCLC 43091409), p. 231
  2. « "Homer vs. the Eighteenth Amendment" » (ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?). Consulté le 2013-03-24
  3. « Homer vs. the Eighteenth Amendment » (ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?). Consulté le 2013-03-24
  4. Thomas, Dave. The Simpsons The Complete Eighth Season DVD commentary for the episode "Homer vs. The Eighteenth Amendment" [DVD]. 20th Century Fox.
  5. a et b Weinstein, Josh; Silverman, David. The Simpsons The Complete Eighth Season DVD commentary for the episode "Homer vs. The Eighteenth Amendment" [DVD]. 20th Century Fox.
  6. Weinstein, Josh. The Simpsons The Complete Eighth Season DVD commentary for the episode "Homer vs. The Eighteenth Amendment" [DVD]. 20th Century Fox.
  7. Groening, Matt. The Simpsons The Complete Eighth Season DVD commentary for the episode "Homer vs. The Eighteenth Amendment" [DVD]. 20th Century Fox.
  8. Anderson, Bob. The Simpsons The Complete Eighth Season DVD commentary for the episode "Homer vs. The Eighteenth Amendment" [DVD]. 20th Century Fox.
  9. (en) Ben Rayner, "Offering up the goods on Springfield's finest; The Simpsons have breached the boundaries of animation. Today a director details how they do it, writes Ben Rayner," Toronto Star, October 30, 2005, pg. C.06.
  10. James Walton, « The 10 Best Simpsons TV Episodes (In Chronological Order) », The Daily Telegraph, Telegraph Media Group,‎ 2007-07-21, Page 3
  11. (en) Canning, Robert, « The Simpsons Flashback: "Homer vs. the Eighteenth Amendment" Review », IGN,‎ 2009-08-11 (consulté le 2010-06-01)
  12. (en) « 24 Endlessly Quotable TV Quips », Entertainment Weekly,‎ 2008 (lire en ligne)