Eliot Ness

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Ness.

Eliot Ness

alt=Description de cette image, également commentée ci-après

Photographie d'Eliot Ness, lorsqu'il travaillait au département du Trésor.

Naissance 19 avril 1903
Chicago (États-Unis)
Décès 16 mai 1957 (à 54 ans)
Coudersport (États-Unis)
Nationalité Drapeau des États-Unis Américain
Pays de résidence États-Unis
Diplôme
Profession Policier fédéral du département du Trésor des États-Unis

Eliot Ness, né le 19 avril 1903 à Chicago et mort le 16 mai 1957 à Coudersport, est un agent du trésor américain.

Sa grande détermination à faire respecter la prohibition à Chicago l’a placé à la tête de l’équipe des Incorruptibles, qui livra une guerre sans merci à Al Capone, parrain de la mafia de Chicago (Chicago Outfit), de 1925 à 1932.

Biographie[modifier | modifier le code]

Jeunesse[modifier | modifier le code]

Né de parents protestants norvégiens, Peter et Emma Ness, installés aux États-Unis depuis la fin des années 1880, il fait ses études à l’université de Chicago, dont il sort en 1925 diplômé de droit et d’économie. Ness commence sa carrière comme enquêteur pour la Retail Credit Co. (compagnie de crédit) d’Atlanta. Nommé dans le secteur de Chicago, il est chargé d’un travail de second plan. Il retourne alors à l’université, où il se consacre à la criminologie.

En 1926, son beau-frère, Alexander Jamie, agent du Bureau d'Investigation (qui deviendra en 1935 le FBI), réussit à le convaincre d’entrer dans les forces de l’ordre. En 1927, Eliot Ness rejoint donc le département du Trésor, travaillant conjointement avec le bureau de la prohibition de Chicago. À la suite de l’élection de Herbert Hoover comme président, Andrew Mellon est chargé de faire tomber Al Capone. Le gouvernement fédéral envisageait le problème sous deux angles : la lutte contre l’évasion fiscale, et le respect du Volstead Act (interdiction de vendre de l’alcool). Ness est chargé de ce dernier aspect, en devant démanteler les distilleries clandestines et les routes d’approvisionnement de Capone.

La lutte contre Al Capone[modifier | modifier le code]

Permis d’Eliot Ness.

Face à la corruption des forces de l’ordre, Ness monte un groupe d’hommes de confiance issu des services du Trésor. D’abord de cinquante, celui-ci est réduit à quinze, puis à neuf membres. Les raids contre les distilleries et les brasseries commencent immédiatement ; en six mois, Ness déclare avoir détruit pour 1 million de dollars de produits illégaux. Une tentative de Capone pour acheter les agents de Ness est utilisée par celui-ci à des fins de publicité, la presse faisant ses titres de ces Untouchables (incorruptibles). Il est alors la cible de nombreuses tentatives de meurtre, l’un de ses amis étant même abattu.

Les efforts de son équipe ont eu une sérieuse influence sur le déclin des affaires de Capone, mais ce sont ses fraudes fiscales qui le trahirent. Dans un certain nombre de grands procès fédéraux en 1931, Capone est accusé de vingt-deux cas de fraudes fiscales et d’environ 5 000 violations du Volstead Act. Le 17 octobre 1931, il est condamné à onze années de prison, qu’il purge dès 1932, à la suite de son appel.

Carrière à Cleveland[modifier | modifier le code]

Publicité peinte annonçant la candidature d’Eliot Ness à la mairie de Cleveland, en 1938. Photo prise en 1972.

Ness est promu chef du bureau de la prohibition de l’Ohio en 1934. En 1935, avec la fin de la prohibition, il devient directeur de la sécurité publique de Cleveland. Il y mène une campagne de lutte contre la corruption dans les services de police et de secours, ainsi que contre le jeu. Il échoue cependant à arrêter le Cleveland Torso Murderer, tueur en série qui fit trembler la région au milieu des années trente, ce qui lui est vivement reproché par le député Martin L. Sweeney (en), adversaire du maire de Cleveland (Ness suspecte fortement le cousin de ce député, le Dr. Francis E. Sweeney, d’être le tueur en série mais ne réussit pas à réunir les preuves nécessaires) et contribue à la fin d’une carrière honorable à Cleveland. Il doit quitter ses fonctions en 1942, à la suite d’un accident de circulation dû à l’alcool[1].

Ness part alors pour Washington, D.C. où il travaille pour le gouvernement fédéral. Il démissionne en 1944 pour devenir président d’une société de sécurité, Diebold Corporation, basée dans l’Ohio. Il tente sans succès de devenir maire de Cleveland en 1947, et doit quitter ses fonctions à Diebold la même année. Il en vient finalement à travailler pour la North Ridge Industrial, à Coudersport en Pennsylvanie. Son livre, The Untouchables[2], est publié en 1957, peu après sa mort, due à une crise cardiaque. Ses cendres ont été dispersées au cimetière de Lakeview à Cleveland.

Vie familiale[modifier | modifier le code]

Eliot Ness fut marié trois fois, mais divorça à deux reprises. Il eut également un enfant, par adoption.

Eliot Ness dans la culture populaire[modifier | modifier le code]

Portrait avec autographe d’Eliot Ness.

De nombreuses adaptations de sa vie ont fleuri, tant au cinéma qu’à la télévision, centrées sur ses activités durant la prohibition. La première célèbre fut la série télévisée Les incorruptibles avec Robert Stack. Le film de Brian De Palma, Les Incorruptibles, avec Kevin Costner dans le rôle de Ness, fut même oscarisé. Eliot Ness fut également le personnage du Torso de Brian Michael Bendis. Il a aussi inspiré le personnage de Rex Banner dans l’épisode Homer, le baron de la bière (saison 8) des Simpson. Ness est le sujet d’une série de nouvelles par Max Allan Collins et apparaît également comme petit rôle dans la nouvelle de Collins « La route de la perdition »

Dr. Dre évoque Eliot Ness dans la chanson California Love avec 2Pac, ainsi que Lil' Wayne dans son rap Too comfortable, Lauryn Hill des Fugees le souligne également dans le morceau Ready or not, Eric B & Rakim dans leur rap Juice et Mc Solaar dans le morceau Gangster moderne ainsi que les Svinkels dans la chanson « Prohibition » et Fitzroy dans « En Manque de héros ». Le groupe de rap Ministère A.M.E.R. et notamment Stomy Bugsy le cite dans le titre Les rates aiment les lascars dans les années 1990. Rohff le cite aussi dans son titre « nouveau rap » en fin du premier couplet.

Il y a également un magasin de sandwich dans le Fort Collins, Colorado, juste en dehors du campus de l’université du Colorado nommé Eliot Mess en son honneur. Un jeu vidéo édité par Nintendo basé sur le film Les Incorruptibles a été commercialisé en 1990 sous le même nom. Il fait également une apparition comme personnage non jouable dans le jeu vidéo Shadow Hearts : From the New World. Nicholas Lea prend les traits d’Eliot Ness dans l’épisode 12 de la saison 7 de Supernatural, lorsque Dean se retrouve en 1944 et fait sa rencontre. Dans cet épisode, Eliot Ness est un chasseur, tout comme les frères Winchester. Il aide ensuite Dean à tuer Cronos, le dieu du Temps.


Notes et références[modifier | modifier le code]

(en) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé « Eliot Ness » (voir la liste des auteurs)

  1. Hélène Harter, Les Incorruptibles contre Al Capone, Larousse, 2010, 240 p.
  2. Mémoires romancés dont s’inspire la série télévisée Les Incorruptibles

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]