Karatepe

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Karatepe est un site archéologique de Turquie, datant de l'Âge du fer et correspondant à l'ancienne cité néo-hittite d'Azatiwataya. Il est localisé en Cilicie, à une centaine de kilomètres au nord-est de la ville actuelle d'Adana, dans la vallée de la rivière Ceyhan. Karatepe a été découvert par H. Bossert en 1946, puis a fait l'objet de fouilles puis de restaurations sous la direction de H. Çambert de l'Institut Archéologique d'Istanbul.

Le site de Karatepe a été construit vers le IXe siècle ou le VIIIe siècle av. J.-C. (la datation est débattue) par Azatiwatas, roi d'Adana qui lui a donné son nom, qui était lui-même un vassal du roi Urikki de Qué, et donc un roitelet qui n'a pas joué un rôle majeur dans l'espace syro-anatolien à cette période. Il s'agit d'un petit site fortifié d'environ 200 sur 400 mètres, situé au sommet d'une colline entourée par une puissante muraille, et sans doute destiné à protéger une des frontières du royaume d'Adana. Cinq inscriptions retrouvées sur des portes, des bas-reliefs et une statue, deux en hiéroglyphes hittites et trois en alphabet phénicien, commémorent sa fondation. De fait, la culture de Karatepe à cette période révèle autant une appartenance à la nébuleuse néo-hittite qu'une forte influence phénicienne. Les éléments les plus notables de ce site à côté de ses inscriptions monumentales sont les nombreux bas-reliefs sur orthostates et des sculptures de lions gardiens de porte, qui sont remarquables du point de vue de la variété des thèmes abordés, et les différentes influences brassées (hittite, phénicienne, assyrienne).