Grande épouse royale

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Grande épouse royale
M23 N41
X1
wr
t
ḥmt nswt wrt

Contrairement aux Égyptiens du peuple, Pharaon peut avoir plusieurs épouses. À partir de la XIIe dynastie, l'une d'entre elles est dotée du titre particulier de grande épouse royale (hemet nesout ouret). C'est elle qui doit mettre au monde les héritiers du trône. En effet, la théogamie, mythe selon lequel, lors de la conception royale, Amon s'unit à la reine afin de transmettre le sang divin, permet d'accréditer l'hérédité du futur pharaon. Ainsi, la grande épouse véhicule la divine substance à l'enfant royal.

Bien que la théogamie soit un des fondements de la légitimité dynastique, il semble qu'il ne s'agisse que d'une doctrine. Pourtant, certains chercheurs expliquent l'inceste royal, c'est-à-dire le mariage consanguin entre frère et sœur ou père et fille, comme l'application idéale de ce principe. L'inceste royal peut aussi être expliqué par la mythologie, où les dieux se marient entre frères et sœurs : Shou et Tefnout, Geb et Nout, Osiris et Isis, Seth et Nephtys.

Il est vrai par exemple que, sous la XVIIIe dynastie, une pratique régulière veut que la grande épouse soit la sœur de Pharaon. C'est le cas d'Ahmôsis Ier, qui, en épousant sa sœur Ahmès-Néfertary, inaugure le principe au sein de la dynastie. Mais auparavant, Djédefrê, roi de la IVe dynastie, avait déjà épousé sa demi-sœur Hétep-Hérès.

De même, le mariage entre père et fille est effectif : Akhénaton, Ramsès II et Ramsès III ont eu pour épouse(s) une ou plusieurs de leurs filles. Ces unions entre père et fille sont généralement considérées comme symboliques.

Mais cette règle souffre de nombreuses exceptions connues, tendant à prouver que la grande épouse, censée transmettre le sang divin, n'est pas forcément la fille de Pharaon. En outre, des mariages diplomatiques ou politiques sont attestés avec des princesses de souche étrangère, comme celui de Ramsès II avec Maâthornéferourê, princesse hittite, et plus tard avec sa jeune sœur.

Rôle de la grande épouse royale[modifier | modifier le code]

Quelle que soit son origine, la grande épouse joue un rôle de premier plan dans la monarchie. Elle est souvent conseillère du roi. Les reines sont par ailleurs les seules à partager certains ornements de Pharaon (uræus) et des divinités (plumes, vautour, cornes hathoriques). Elles disposent de leur propre résidence et participent à la gestion des grands harems de Pharaon. En outre, leur rôle est primordial dans l'éducation des héritiers du trône. Enfin, certaines ont pu devenir pharaon elles-mêmes, comme ce fut le cas pour Hatchepsout.