Medjaÿ

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Medjaÿ
G17
D36
U28 M17 M17 T14 A1
Z2
mḏȝy

Les Medjaÿ (également Medjai, Mazoi, de l'égyptien mḏȝy) sont les habitants de Medja (mḏȝ), une région du nord du Soudan. Ce peuple a fourni au cours des siècles de nombreux auxiliaires à l'armée égyptienne, si bien que le terme Medjaÿ deviendra un nom commun.

La première mention des Medjaÿ remonte à l'Ancien Empire, quand ils ont été enrôlés parmi d'autres peuples de Nubie sous Pépi Ier.

Au cours du Moyen Empire, certains Medjaÿ sont incorporés dans l'armée égyptienne, faisant partie des garnisons des fortifications de la Nubie égyptienne et patrouillant dans les déserts comme une sorte de gendarmerie.

Au début du Nouvel Empire, d'autres Medjaÿ rejoignent les forces de police égyptienne. De ces unités nubiennes dérive une nouvelle signification au terme Medjaÿ, référant à la police en général. Le titre « Medjaÿ » a été donné par les Égyptiens à la fin du Nouvel Empire.

Un Medjaÿ moderne surveille les alentours

Dans leurs rôles d'ennemis ou de partisans de l'État égyptien, les Medjaÿ ont influencé la culture égyptienne pendant plus de mille ans. Certaines tâches très importantes ont été supervisées par des officiers Medjaÿ[1]. Ils ont joué un rôle dans la protection de Thèbes et du village des artisans de Deir el-Médineh. Ils ont également pris part à la campagne de Kamosé contre les Hyksôs.

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Un certain Amenhotep / Penra, chef des Medjaÿ, gardien du quartier des femmes au palais de la divine adoratrice du dieu occupe la tombe TT346 à Cheikh Abd el-Gournah dans la vallée des nobles

Bibliographie[modifier | modifier le code]