Moutnedjemet

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Moutnedjemet (homonymie).
Moutnedjemet
G15
t
M29 t Aa29 B1
{{{trans}}}
Moutnedjemet dans une tombe d'Amarna

Moutnedjemet ou Mutnedjmet ou Mutnodjmet (Mwt-nDmt Mout la douce), dame de la noblesse égyptienne, est l'épouse d'Horemheb, dernier souverain de la XVIIIe dynastie.

Généalogie[modifier | modifier le code]

Moutnedjemet
Naissance Date inconnue Décès Date inconnue
Père Aÿ (incertain) Grands-parents paternels
Grand-père paternel inconnu
Grand-mère paternelle inconnue
Mère Tiyi II (incertain) Grands-parents maternels
Grand-père maternel inconnu
Grand-mère maternelle inconnue
Fratrie Nakhtmin (incertain)
Néfertiti (incertain)
1re épouse inconnue Enfant(s) pas d'enfant connu
2e épouse inconnue Enfant(s) pas d'enfant connu
3e épouse inconnue Enfant(s) pas d'enfant connu
4e épouse inconnue Enfant(s) pas d'enfant connu
5e épouse inconnue Enfant(s) pas d'enfant connu
6e épouse inconnue Enfant(s) pas d'enfant connu
7e épouse inconnue Enfant(s) pas d'enfant connu
8e épouse inconnue Enfant(s) pas d'enfant connu
Mari Horemheb Enfant(s) Plusieurs enfants morts-nés (incertain)
2e mari inconnu Enfant(s) pas d'enfant connu
3e mari inconnu Enfant(s) pas d'enfant connu
4e mari inconnu Enfant(s) pas d'enfant connu

Certains historiens, dont Walter Wolf, Erik Hornung, Robert Hari et James Henry Breasted, pensent qu'elle est la sœur de la reine Néfertiti, l'épouse d'Akhénaton. La théorie avançant que son mariage avec le général Horemheb donna une légitimité à ce dernier lors de son accession au trône est une assertion douteuse, puisque ni Néfertiti, ni Moutnedjemet ne possédaient de sang royal. Elles seraient cependant, en apparence, les filles du « Divin Père » Aÿ, qui occupa le trône d'Égypte pendant quatre ans. En revanche, beaucoup d'autres spécialistes, dont Hans Wolfgang Helck, Rolf Krauss, Jürgen Von Beckerath et Geoffrey Martin, pensent au contraire que ces deux reines n'étaient pas sœurs (ou demi-sœurs). Pour eux, il s'agit d'une erreur de lecture du nom de la véritable sœur de Néfertiti qui se nommait Moutbelet.

Elle est représentée dans certaines tombes d'Akhétaton (Amarna), notamment dans celle de son père présumé, Aÿ, où elle est dépeinte en jeune fille. Ses titres incluent Sœur de la Grande Épouse Royale (impliquant un rapport direct avec Néfertiti), ainsi que Chanteuse d'Hathor, Chanteuse d'Amon. Puis, en tant que femme d'Horemheb, elle est Grande Épouse Royale, Dame du Nord et du Sud, Maîtresse des Deux Terres.

Moutnedjemet est occasionnellement montrée en compagnie des trois premières filles de Néfertiti (Mérytaton, Mékhetaton, et Ânkhésenpaaton) sur des reliefs.

Selon certaines découvertes dans la chambre funéraire d'Horemheb, Moutnedjemet mourut peu après l'an 13 du règne de son mari, et devait alors être âgée d'au moins quarante ans. Sa momie fut découverte dans la première tombe que se destinait Horemheb, à Memphis. Son étude a permis de démontrer qu'elle avait enfanté à plusieurs reprises. La présence de la momie d'un enfant prématuré, mort-né, à ses côtés pourrait signifier une mort en couche.