Tiâa

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Tiâa
ti O29V B7
{{{trans}}}

Tiâa (ou Tia'a) est une reine d'Égypte de la XVIIIe dynastie, grande épouse royale du roi Amenhotep II dont elle est la seule épouse attestée. Ses origines sont encore aujourd'hui obscures et très discutées, car elle porte le titre de Mère du roi (mwt-nswt), mais pas celui de Fille du roi (sȝt-nswt). Il est possible qu'elle soit la sœur d'Amenhotep II, ou sa demi-sœur, mais c'est loin d'être certain. Beaucoup d'égyptologues, dont Christian Leblanc, pensent qu'elle n'était pas d'origine royale et qu'il faut abandonner l'idée proposée par William Christopher Hayes qui voyait en elle une demi-sœur de ce roi, car cette hypothèse ne repose sur aucune preuve.

Elle est la dernière reine de la XVIIIe dynastie à porter le titre d'Épouse du dieu, héritée par les femmes de la famille royale depuis sa création par Ahmès-Néfertary. Elle bénéficiait aussi de l'appellation de Main du dieu[1].

La lignée ne reprendra qu'avec Satrê, épouse de Ramsès Ier (XIXe dynastie).

Sa tombe (KV 32) se trouve dans la vallée des rois.

Généalogie[modifier | modifier le code]

Tiâa
Naissance Date inconnue Décès Date inconnue
Père Père inconnu Grands-parents paternels
Grand-père paternel inconnu
Grand-mère paternelle inconnue
Mère Mère inconnue Grands-parents maternels
Grand-père maternel inconnu
Grand-mère maternelle inconnue
Fratrie Fratrie inconnue
1re épouse inconnue Enfant(s) pas d'enfant connu
2e épouse inconnue Enfant(s) pas d'enfant connu
3e épouse inconnue Enfant(s) pas d'enfant connu
4e épouse inconnue Enfant(s) pas d'enfant connu
5e épouse inconnue Enfant(s) pas d'enfant connu
6e épouse inconnue Enfant(s) pas d'enfant connu
7e épouse inconnue Enfant(s) pas d'enfant connu
8e épouse inconnue Enfant(s) pas d'enfant connu
Mari Amenhotep II Enfant(s) Thoutmôsis IV
Iaret ?
2e mari inconnu Enfant(s) pas d'enfant connu
3e mari inconnu Enfant(s) pas d'enfant connu
4e mari inconnu Enfant(s) pas d'enfant connu

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Christiane Desroches Noblecourt, La femme au temps des pharaons, page 84 (format poche)

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Michel Gitton, Les divines épouses de la 18e dynastie, Belles-Lettres,‎ 1989 ;
  • Christiane Desroches Noblecourt, La femme au temps des pharaons, Paris, Stock,‎ 1986, 2001 ;