Dido

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Dido (homonymie).

Dido

alt=Description de cette image, également commentée ci-après

Dido, au Live 8, Londres.

Informations générales
Nom de naissance Dido Florian Cloud de Bounevialle O'Malley Armstrong
Naissance 25 décembre 1971 (42 ans)
Islington, Londres, Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni
Activité principale Chanteuse, musicienne, productrice
Genre musical Pop
Instruments Voix, piano, guitare, synthétiseur, flûte, batterie, omnichord
Années actives Depuis 1995
Labels RCA Records[1]
Cheeky, Arista Records, Sony BMG
Site officiel Didomusic

Dido Florian Cloud De Bounevialle O'Malley Armstrong, connue sous le nom de scène Dido (née à Londres le 25 décembre 1971), est une chanteuse pop rock britannique. Elle est également auteur, musicienne et productrice. En 2004, elle entre dans le classement des dix artistes les plus riches du monde avec des revenus estimés à 15,8 millions de livres sterling[2]. Le 4 mars 2013 sort son quatrième album studio, intitulé Girl Who Got Away[3].

Biographie[modifier | modifier le code]

Dido est née Dido Florian Cloud de Bounevialle O'Malley Armstrong le 25 décembre 1971 à l'hôpital de Kensington à Londres, au Royaume-Uni[4]. Son prénom de la forme latine de Didon, fondatrice légendaire de Carthage). Elle baigne dans le milieu de la culture, avec un père qui travaille en tant qu'agent littéraire pour une maison d'édition et une mère française[réf. nécessaire] qui consacre sa vie à l'écriture poétique. Elle grandit dans un quartier nord de Londres en compagnie de son frère Rollo, et tous deux se passionnent déjà pour la musique. À cinq ans, elle aurait dérobé une flûte à bec. Cette flûte sera le révélateur de son talent précoce[5]. En effet, il faut croire qu'elle s'y est adonnée avec une certaine passion, malgré son jeune âge, puisqu'elle est admise un an plus tard, à l'âge de six ans à la très prestigieuse Guildhall School of Music de Londres. Peu à peu, elle s'initie à de nombreux instruments, dont la flûte, le piano et le violon, trois instruments qu'elle maîtrise à l'âge de 10 ans. Elle joue surtout de la musique classique, et aime particulièrement les compositeurs classiques actuels. À l'heure de l'adolescence, elle connaît déjà la scène avec un ensemble de musique classique qui organise quelques tournées au Royaume-Uni. Cependant, malgré ses efforts, elle est persuadée qu'elle ne pourra jamais réaliser son premier rêve, à savoir devenir une grande pianiste classique[5]. À 16 ans, elle découvre la mythique chanteuse de jazz Ella Fitzgerald qui la fascine et suscite son admiration. C'est apparemment une période assez difficile pour la jeune Dido qui se cherche, hésitant entre la musique classique, les études, et le nouveau groupe d'electro de son frère Rollo, Faithless[5].

À 17 ans, elle abandonne la musique classique, quelque peu désenchantée. Après avoir terminé ses études secondaires, elle s'inscrit à l'université et étudie le droit, dans l'espoir de devenir juriste. Elle y nouera de profondes relations, et il est un temps où l'on parla même de mariage avec un petit ami devenu avocat. Ce temps est révolu, et aujourd'hui la vie privée de Dido défraye bien peu la chronique, sauf lorsqu'il s'agit de ses opinions plutôt « libres » (certains diront « progressistes ») sur la sexualité[6]. Elle commence à effectuer des tournées avec Faithless, et prête sa voix à plusieurs de leurs chansons. Peu à peu, le nom de Dido trouve écho dans les milieux musicaux. Cependant, son frère s'inquiète et lui conseille de se consacrer à ses études universitaires. « J'étais juste la petite sœur de Rollo, donc la dernière que l'on aurait regardée ». Or, justement, du côté des labels, on commence à la regarder de près. En effet, après une de ses démos, Dido est invitée à rencontrer Clive Davis, le fondateur d'Arista Records. La rencontre se déroule en 1997, dans un grand hôtel londonien. « Ce qui m'a réellement fait comprendre que cet homme était étonnant, c'est que j'avais déjà rencontré beaucoup de personnes de l'industrie musicale, et c'est le seul qui se soit réellement assis pour me parler de ma musique, tout le contraire de ce qu'ils font d'habitude ! »[réf. nécessaire]. Autre chose l'a séduite, quelque chose de plus subtil. Elle n'avait aucune limite, aucune barrière à ne pas franchir, sa création était totalement libre, « parce qu'on ne se préoccupait pas vraiment de ce que je faisais, ils étaient occupés ailleurs… »[réf. nécessaire]. Et c'est ainsi qu'en 1999 sort The Highbury Fields EP, l'album comprenant les quatre premiers morceaux de No Angel, plus un titre plus électronique, empreint des sonorités de Faithless, et que Dido compose elle-même : Worthless, ce qui veut dire « sans valeur », vient de prouver l'inestimable talent de la chanteuse. Le contrat signé avec Arista concerne les États-Unis, et c'est pour cette raison que No Angel, le premier album complet, va d'abord être distribué dans ce pays[5].

En avril 2000, Dido est à New York et enchaîne les concerts autour de No Angel qui, dans un premier temps, n'a été disponible qu'aux États-Unis. Un jour, elle reçoit une lettre accompagnée d'un CD, celui d'Eminem et son titre Stan, pour lequel il a repris Thank You (« Nous avons aimé votre album et avons repris la chanson Thank You. Écoutez et dites-nous ce que vous en pensez »). « Lorsque j'ai écouté le CD, je me suis sentie emportée, envolée. J'aimais déjà ce qu'il faisait, mais là il y avait quelque chose d'un peu différent, plus beau ». Cependant, il faut se garder d'attribuer le succès de l'enfant de Londres à ce seul coup de chance. Avant même la sortie de Stan, Dido, qui n'a pas ménagé ses efforts de scène sur le sol américain, avait déjà vendu un million d'albums, également grâce au choix de Here with Me en tant que générique de la série Roswell. Paradoxalement, c'est peut-être au Royaume-Uni que « l'effet Eminem » a été le plus favorable : c'est bien souvent grâce à Stan que les Britanniques ont découvert l'artiste compositrice expatriée. Beaucoup ont accusé Dido de plagier le style de Sinead O'Connor ou Sarah McLachlan. Mais Dido, si elle se dit flattée d'être comparée à de telles artistes, explique bien autrement son succès : par la liberté de création, si rare, dans laquelle elle se trouvait étant donné que son style n'était a priori pas très à la mode. Quand le vent a tourné, et qu'il a fallu songer à un second album, elle n'a pas eu besoin de demander cette liberté. « Va vers l'avant, plus loin, sans te soucier de faire comme la dernière fois » lui dit Arista. « Dis-nous simplement quand tu penses avoir fini ». Dido, elle, est aux anges : « Dans mon esprit, je serai toujours celle qui arrive de l'arrière, de l'inconnu, et il semble que cela me porte chance ». C'est ainsi que le 29 septembre 2003, Life for Rent est dans les bacs. Fortement empreint du style de No Angel, ce second opus n'a pas souffert du Syndrome du Difficile Deuxième Album. Si on y reconnaît immédiatement la voix cristalline et envoûtante de Dido, il est néanmoins plus travaillé musicalement, les arrangements se fondent, l'atmosphère est plus intimiste et chaleureuse. Les influences sont troublantes, depuis Ella Fitzgerald jusqu'aux rockers The Clash. Les titres sont sortis un à un en singles, White Flag le premier extrait contient une chanson inédite Paris. Puis les singles s'enchaînent, viendra ensuite le morceau Life for Rent (qui reprend justement le titre phare de l'album), Don't Leave Home (chanson que Dido a composé après avoir sorti No Angel mais avant que l'album ne gagne en succès ; ici le morceau reçoit une instrumentation beaucoup plus riche et plus rapide que l'ancienne version que Dido chantait en bonus sur scène en 2001) et jusqu'au très estival Sand in My Shoes en août 2004, histoire de rappeler les souvenirs des vacances. Durant plus d'un an, elle va enchaîner les concerts, se découvrir des fans insoupçonnés au Japon, en Europe de l'Est, bref dans la quasi-totalité du monde. Les prix pleuvent de toute part, les airs déferlent sur les radios du monde entier. White Flag sera même le titre le plus diffusé sur les radios françaises en 2003 avec 15554 diffusions[7]. En février 2005 les chiffres des ventes d'albums tombent, Life for Rent s'est pour le moment vendu à plus de 8 millions d'exemplaires à travers le monde[réf. nécessaire]. Soit plus de 20 millions avec No Angel[5].

Carrière[modifier | modifier le code]

Premiers enregistrements et débuts avec Faithless (1995–1999)[modifier | modifier le code]

En 1995, alors âgée de 23 ans, Dido commence l'enregistrement de quelques morceaux sous forme de démos (en parallèle de sa collaboration avec Faithless) qui seront finalement regroupés sur une compilation nommée Odds & Ends et est envoyée à la maison d'édition musicale canadienne Nettwerk. Retenant l'attention de par ces morceaux et sa présence en tant que vocaliste dans le collectif Faithless, Nettwerk décide de signer un contrat avec Dido, plusieurs morceaux terminés de Odds & Ends feront finalement partie de son futur premier album. La maison de disques Arista alors intéressée par les morceaux de Odds & Ends propose de signer un contrat avec Dido pour premier album. Rollo Armstrong alors encore propriétaire de son label Cheeky Records cosigne avec Dido[8]. Ainsi va démarrer la réalisation d'un premier disque solo pour Dido.

No Angel et succès (1999–2002)[modifier | modifier le code]

No Angel sort le 1er juin uniquement aux États-Unis pour des raisons juridiques. Les critiques de la presse lui sont favorables et certains prédisent même un joli succès[réf. nécessaire]. C'est au Lilith Fair, un festival féministe créé par Sarah McLachlan, que Dido fait ses premiers pas sur scène en tant qu'artiste solo, elle entame ensuite une tournée nord-américaine. No Angel ne décolle pas des classements, Here with Me, premier titre extrait ne passe pas à la radio et sa vidéo jugée trop austère ne passe pas sur les chaînes musicales. Arista, sa maison de disques, mise alors cinq cent mille dollars en promotion : une nouvelle vidéo pour Here with Me est alors tournée, on y retrouve une Dido plus souriante dans un clip plus commercial ; mais une fois encore le succès n'est pas au rendez-vous, les ventes progressent peu. Dido, quant à elle, loin d'être découragée, continue les concerts parfois devant quelques dizaines de personnes seulement et la promotion dans toutes sortes de stations de radios. C'est alors que le vent tourne et plusieurs coups de chances vont arriver. Le premier s'appelle Roswell, une nouvelle série américaine de science-fiction lancée cette année-là. Les producteurs, alors intéressés par le morceau Here with Me, demandent à Dido le droit d'utiliser sa chanson pour le générique de la série, ce qu'elle accepte tout en reconnaissant ne pas être vraiment fan d'histoires d'extraterrestres. Le second arrivera l'année suivante.

Début 2000, Mark 45 King, un producteur d'Eminem, repère le titre Thank You sur une compilation, il sample le morceau et le fait ensuite écouter à Eminem, ce dernier emballé en construit aussitôt une chanson différente de son travail habituel. Stan raconte l'histoire d'un fan nommé Stanley totalement obsédé, les couplets sont une succession de ses lettres et le refrain est le premier couplet de Thank You. Voulant sortir l'album quelques mois plus tard, Eminem envoie à Dido le CD contenant Stan en lui demandant son accord pour commercialiser la chanson. En concert à New York à ce moment-là, Dido découvre l'œuvre d'Eminem et est à son tour conquise par ce morceau. Elle accepte la proposition et apparaîtra même dans la vidéo un peu plus tard dans l'année. Elle obtient alors une exposition au public américain puis au monde entier. No Angel remonte dans les classements et atteint le top 10 aux États-Unis et dépasse le million d'exemplaires en peu de temps. C'est finalement en janvier 2001 que sortira No Angel en France et un peu partout dans le monde, Here with Me, le premier single est un succès, il entre directement à la quatrième place du top 50 français tandis que l'album se hisse à la première place du top album au mois d'avril. Trois autres singles suivront, Thank You qui rencontrera un succès considérable auprès des radios (notamment aux États-Unis), Hunter et All You Want, faisant de No Angel l'album le plus vendu dans le monde en 2001[9], il a été estimé à 21 millions d'exemplaires vendus[10] en 2005. Après sa tournée mondiale de 2001, Dido rentre aux studios pour donner un successeur à No Angel. Elle apparaît également aux côtés de Faithless dans la vidéo de One Step Too Far et collabore avec Carlos Santana sur le morceau Feels Like Fire de l'album Shaman.

Life for Rent et Live 8 (2003–2005)[modifier | modifier le code]

Le 29 septembre 2003 sort le deuxième album, Life for Rent ; il se classe en première place des hits parade dans 26 pays la semaine de sa sortie. Au Royaume-Uni il devient l'album le plus rapidement vendu par une chanteuse avec 152 000 copies le premier jour et 400 351 vendues la première semaine[11], il y restera 10 semaines consécutives à la première place et 52 semaines dans la classement. Avec cela, Dido a réussi à réitérer le succès de son premier album No Angel. L'album est lancé en grandes pompes, la promotion y est intense ; le jour de la sortie Dido donne un concert acoustique tôt le matin au Virgin Megastore de Londres avant de prendre l'un des deux avions loués par la maison de disques BMG et de donner un second concert dans la même journée au Virgin Megastore de New York ; une centaine de fans ont pu assister à cet événement en gagnant leurs places sur diverses radios et la chaîne musicale MTV, partenaire de l'événement.

Life for Rent comprend 11 titres plus une piste cachée, Closer. Il réunit à peu près le même groupe de travail que pour No Angel mais la production se limitera à Dido, son frère Rollo et Rick Nowels. Le premier extrait White Flag est un succès. La première écoute exclusive sur AOL a lieu dès fin juin 2003, le titre inédit Paris sur le single est disponible dès le mois d'août. La chanson sera même la plus diffusée en France en 2003 avec 15 554 diffusions[7]. S'ensuivront trois autres extraits : Life for Rent, Don't Leave Home, chanson que Dido a composé après avoir sorti No Angel mais avant que l'album ne gagne en succès, ici le morceau reçoit une instrumentation beaucoup plus riche et plus rapide que l'ancienne version que Dido chantait en bonus sur scène en 2001. Et enfin le très estival Sand in My Shoes. Tout cela donne lieu à une tournée mondiale très attendue pour les fans (notamment n'ayant pas pu assister à celle de 2001) : The Life for Rent Tour.

À la suite de sa collaboration au titre Do They Know It's Christmas? en décembre 2004, Dido va ainsi participer à trois concerts du Live 8 qui a pour but d'attirer l'attention sur la situation actuelle en Afrique. C'est le 2 juillet 2005 à Hyde Park - Londres qu'elle débutera en début d'après-midi accompagnée de son groupe pour chanter White Flag avant d'inviter le chanteur sénégalais Youssou N'Dour la rejoindre sur scène. Ils interpréteront Thank You et reprendront Seven Seconds, célèbre titre de Youssou et Neneh Cherry. Le duo se rendra ensuite à l'Eden Project de Cornouailles puis à Paris - Versailles clôturer le concert et y interpréter une troisième fois Seven Seconds. Ils sont les deux seuls artistes à participer à trois des neuf concerts.

Pause et création du troisième album (2006–2008)[modifier | modifier le code]

Après avoir rencontré Jon Brion fin 2005 à Londres, Dido déménage temporairement pour Los Angeles, c'est là-bas que va démarrer la création du troisième album. Le concept part d'une idée de Dido, qui va ensuite devenir importante dans la réalisation du CD : remplacer les sons électroniques (habituels chez les Armstrong) par de vrais sons organiques. Et c'est Jon Brion, multi-instrumentiste qui va l'aider (Brian Eno, ?uestlove, Mick Fleetwood, Rollo Armstrong et Matt Chamberlain interviendront également).

Pour la première fois depuis plusieurs années, une interview in-the-studio est donnée au magazine Q de l'édition de novembre 2007 ; on y apprend que l'opus est terminé et qu'il ne reste plus qu'à l'intituler. Cinq nouveaux titres qui apparaîtront sur l'album ont pu y être trouvés (les 4 premiers sont signés Dido et Jon Brion) : It Comes and It Goes, Look No Further, Never Want To Say It's love, The Day Before The Day et Grafton Street (Dido et Brian Eno)[12], et Never Far From Home selon le site officiel de l'orchestrateur britannique Matt Dunkley[13] (ce titre ne fait finalement pas partie de la sélection finale). Le frère de Dido, Rollo, qui était très présent sur les deux premiers albums a également collaboré à ce nouveau projet. « On a enregistré ma voix à côté de l'aspirateur dans le placard à balais de Jon. C'était tellement petit ici, il n'y avait même pas la place pour une guitare, j'en suis devenue dépendante[12]. » Début de l'année 2008, Dido retourne à Londres pour apporter la touche finale à l'album avec l'aide de son frère Rollo qui a toujours été aux côtés de sa sœur pour ses créations musicales.

Safe Trip Home et retour aux studios (2008–2010)[modifier | modifier le code]

C'est finalement le 17 novembre 2008 que sortit ce troisième album, intitulé Safe Trip Home (alors qu'il était annoncé pour le 3 du même mois mais repoussé pour des soucis de fabrication)[14]. Il est salué par la critique. Dès le 22 août, le titre Look No Further est offert à tous en téléchargement via le nouveau site officiel de Dido durant trois jours[15]. Le premier single, Don't Believe in Love est lancé quelques jours plus tard[16]. Différent de ses précédents singles il possède l'empreinte musicale de Jon Brion. Safe Trip Home gagnera le haut des charts mondiaux la semaine de sa sortie mais chutera fortement les semaines suivantes à cause de la promotion quasi inexistante. Il s'agit du quarante-quatrième album le plus vendu dans le monde en 2008 (selon IFPI)[17]. Don't Believe in Love restera l'unique réel single de l'album. La maison de disques décidera également de sortir le titre Grafton Street en parallèle avec le premier single (le titre ne sortira finalement qu'en téléchargement légal). On apprendra plus tard que Dido n'a pas voulu d'une promotion habituelle pour cet album[18] (probablement dû au caractère très personnel de ce dernier). Plusieurs mini-concerts acoustiques privés ont tout de même été organisés à Londres, à Paris et à Los Angeles.

En décembre 2008, les paroles du pont de Let's Do The Things We Normally Do soulèvent une polémique en Irlande. Gregory Campbell, ministre de la Culture accuse Dido d'avoir utilisé le refrain de la chanson The Men Behind the Wire associé historiquement à l'IRA (Irish Republican Army) et associé aujourd'hui à d'autres organisations indépendantistes armées irlandaises. Selon lui : « Étant donné ses racines, il est inconcevable qu'elle ne connaisse pas la signification de ce qu'elle chante. Elle doit savoir qu'elle parle de meurtriers, d'incendiaires et de terroristes. Elle devrait clarifier la situation et expliquer à ses fans comment elle se situe par rapport à ces faits[19]. » Bien que Dido ne se soit pas expliquée (publiquement) sur ce sujet, ce passage n'est en aucun cas subjectif mais découle simplement du thème principal de la chanson. Safe Trip Home est nommé pour un Grammy Award dans la catégorie meilleure production (non classique)[20]. En septembre 2010, Bruce McCandless II porte plainte pour l'utilisation, sans son accord, de la photo prise à bord de la navette spatiale Challenger comme pochette officielle de l'album (voir chapitre 2010). Début 2009, Dido laisse savoir par son site officiel qu'elle travaillait déjà sur un nouvel album et espère partir en tournée mondiale après la sortie de ce dernier. Le 18 juillet 2009 elle ajoutera qu'elle apprécie son retour aux sons électroniques pour la création de ce quatrième album, contrairement à l'enregistrement de sons organiques pour Safe Trip Home[21],[22],[23]. Rollo Armstrong est une nouvelle fois annoncé pour la production[23]. Une tournée est prévue pour accompagner la sortie du CD[24]. Le 11 novembre 2010, en réponse à une question d'un fan sur Twitter, 2011 est avancée comme année de sortie « définitive[25]. »

En avril 2010, des producteurs du film Sex and the City 2 ont écouté, à travers un CD gravé par Dido, quelques démos du prochain album, et ont décidé d'incorporer un titre nommé Everything To Lose dans le film. Ce titre est décrit comme une véritable chanson d'amour très gaie. Toujours avec l'aide de Rollo Armstrong et Sister Bliss, Dido a produit la version définitive en quelques jours pour pouvoir l'inclure à la bande originale[26]. Face aux bonnes critiques et l'engouement autour de Everything To Lose, la maison de disques a décidé de sortir le morceau en téléchargement légal accompagné de différents remix. Il est sorti le 30 août 2010 et devrait faire partie du prochain album[27].

A.R Rahman et Dido collaborent sur la bande originale du nouveau film de Danny Boyle, 127 heures, notamment en duo sur le morceau If I Rise accompagnant le point culminant du film. Il est sorti le 5 novembre 2010 dans les salles américaines et est attendu pour février 2011 en Europe[28],[29],[30],[31],[32].

En 2010, Dido apparaît une fois de plus aux côtés de Faithless, sur The Dance, leur sixième album studio pour les titres Feelin' Good et North Star ; il est sorti le 17 mai 2010[33]. Le 30 septembre 2010, Bruce McCandless II poursuit en justice Sony Music, Getty Images et Dido pour la couverture de son dernier album Safe Trip Home qui utilise une photo de la NASA de février 1984 montrant l'ancien astronaute réalisant la première sortie extravéhiculaire libre, c'est-à-dire sans aucun lien physique le rattachant au vaisseau spatial. McCandless ne proteste pas pour une utilisation frauduleuse de la photo, puisque les photos de la NASA sont désormais du domaine public, mais reproche à la chanteuse d'avoir utilisé son image pour illustrer l'album Safe Trip Home sans son autorisation[34],[35],[36]. Le plaignant réclame des dommages et intérêts d’un montant qui n’a pas été dévoilé ; d’après lui, Sony était au courant depuis l’année dernière de l’utilisation non autorisée de cette image. Aucun des accusés n'a souhaité faire de déclaration. Jason Mraz a déclaré avoir eu la chance de collaborer avec Dido pour son prochain album qu'il espère être « le début d'une série de plusieurs sessions d'enregistrements… »[37]. Sa sortie est attendue pour le premier semestre 2012[38],[39].

If I Rise, Girl Who Got Away et Greatest Hits (depuis 2011)[modifier | modifier le code]

Dido avait affirmé via son compte Twitter qu'elle sortirait son quatrième album courant 2011[40],[41] après être entrée en studio en novembre 2010[42]. Cependant, la sortie a été repoussée suite à sa grossesse annoncée dans un message sur son site officiel le dimanche 6 février 2011[43]. En juillet 2011, son mari, Gavin Rohan et elle, accueillent leur premier enfant, un petit garçon prénommé Stanley. Les producteurs Rick Nowels, Greg Kurstin, Jeff Bhasker et Brian Eno ont également participé[43],[44]. Une collaboration avec A.R. Rahman est également annoncée[43]. Les titres End of Night, NYC, Happy New Year composés avec Greg Kurstin[45], Loved You Yesterday et également The Girl Who Got Away avec la participation d'Ash Soan à la batterie[46] pourraient faire partie de l'album.

Le 25 janvier 2011, son duo avec A.R. Rahman, If I Rise est nommé aux Oscars dans la catégorie « Meilleure chanson »[41],[47],[48], tout comme la bande originale de 127 heures. La cérémonie a eu lieu le 27 février 2011 au Kodak Theater de Los Angeles. C'est Florence Welch qui a remplacé Dido alors enceinte, aux côtés d'A.R. Rahman pour interpréter If I Rise[49]. Le clip illustrant le morceau a été tourné les 14 et 15 février 2011 à Londres[43].

Le 8 novembre 2012, Dido a confirmé le titre de l'album Girl Who Got Away en postant une photo sur son compte twitter[50]. Sa sortie est prévue pour le 4 mars 2013[3].

Autres collaborations[modifier | modifier le code]

Malgré son départ de Faithless pour sa carrière solo, Dido continue d'y collaborer sur chacun de leurs albums avec notamment : One Step Too Far en 2002 - sorti en single au Royaume-Uni et débuta numéro six dans les charts -, No Roots, titre de leur quatrième album en 2004, Last This Day sur l'album To All New Arrivals en 2006 jusqu'aux titres Feelin Good et North Star de l'album The Dance. En 2001, Max Martin lui demande par téléphone si elle peut terminer les paroles de I'm Not A Girl, Not Yet A Woman pour le troisième album de Britney Spears ; elle accepte la tâche mais avoue ne plus vouloir relever un défi semblable. Le titre fait partie de la bande-originale du film Crossroads. En 2002, elle collabore sur l'album de duos Shaman avec Carlos Santana avec la chanson Feels Like Fire. Puis avec Rufus Wainwright avec I Eat Dinner pour la bande-originale de Bridget Jones : L'Âge de raison. En 2004, Eminem utilise une nouvelle fois un sample d'une chanson de Dido, Do You Have A Little Time? pour la chanson Don't You Trust Me? de Tupac sur l'album posthume Loyal To The Game.

En 2005, Dido participe à Safe From Harm, le premier album de Dusted le nouveau groupe de son frère Rollo. Les pistes en duo avec Dido sont Time Takes Time, Hurt U et Winter. Dido a également coécrit Always Remember to Respect & Honour Your Mother, Part 1, The Biggest Fool in the World et Winter. En 2007 elle rejoint Annie Lennox et 22 autres chanteuses pour réaliser Sing, single à but caritatif pour la lutte contre le SIDA.

Distinctions[modifier | modifier le code]

  • Brit Awards :
    • Nommée pour la Meilleure artiste féminine britannique - (2001)
    • Meilleure artiste féminine britannique - (2002)
    • Meilleur album britannique avec No Angel - (2002)
    • Meilleure artiste féminine britannique - (2004)
    • Chanson britannique de l'année avec White Flag - (2004)
    • Nommée pour le Meilleur album des 30 dernières années avec No Angel - (2010)
  • MTV Video Music Awards :
    • Nommée aux côtés d'Eminem pour la vidéo de l'année, la meilleure vidéo de rap, la meilleure vidéo masculine, la meilleure directed video et la meilleure vidéo cinématographique de l'année avec Stan - (2001)
    • Nommée pour la meilleure vidéo féminine avec Thank You - (2001)
  • World Music Awards
    • Plus grosse vendeuse de disques pour une chanteuse britannique - (2002)
    • Plus grosse vendeuse de disques pour une chanteuse pop - (2002)
    • Plus grosse vendeuse de disques - (2002)
    • Meilleure chanteuse britannique de pop/rock - (2003)
    • Plus grosse vendeuse de disques pour une chanteuse britannique - (2004)
  • ASCAP UK Award - (2007)
  • ASCAP UK Award - (2008)
  • Ventes au Royaume-Uni :
    • No Angel album le plus vendu du XXIe siècle - 13 500 000 dans le monde dont 3 002 194 au Royaume-Uni.
    • Life for Rent se classe quant à lui troisième - 10 142 000 dans le monde dont 2 823 569 au Royaume-Uni.

Discographie et classements[modifier | modifier le code]

Albums studio[modifier | modifier le code]

Année Nom Classement
UK FRA GER AUS RUS ITA US CAN
1995
Odds & Ends
  • 1er disque d'enregistrement
1999
No Angel
  • 1er album studio
1
1
1
1
1
4
4
4
2003
Life for Rent
  • 2e album studio
1
1
1
1
1
2
4
2
2008
Safe Trip Home
  • 3e album studio
2
3
3
10
1
11
13
9
2013
Girl Who Got Away
  • 4e album studio
5
3
2
12
2
24
32
10

Compilations et albums live[modifier | modifier le code]

Année Nom Classement
UK FRA GER AUS RUS ITA US CAN
2013
Greatest Hits
  • 1re compilation

Singles[modifier | modifier le code]

Année Titre Classement Album
RU USA U.S. Dance U.S. AC ALL CAN ITA AUS NZ BRE FRA ESP RUS PB UK
2000 Stan (Eminem featuring Dido) 1 51 1 1 1 1 14 4 1 1 2 3 The Marshall Mathers LP
2001 Here with Me 4 103 20 35 58 3 4 1 1 14 2 No Angel
Thank You 3 3 1 1 41 22 41 1 3 1 30 3 1 18 1
Hunter 17 9 50 28 16 45 22 3 73 5
All You Want 22 8 9
Don't Think of Me
2002 My Lover's Gone 1 5
Take My Hand 1
One Step Too Far (Faithless featuring Dido) 6 4 48 13 21 5 37 7 Outrospective
2003 Feels Like Fire (Santana featuring Dido) 26 29 8 12 Shaman
White Flag 2 18 9 2 1 30 1 1 12 1 1 1 1 2 Life for Rent
Stoned (12" vinyl/download only) 1 1 1
Life for Rent 8 23 1 8
2004 Don't Leave Home 25 67 19 1 36 2
Sand in My Shoes 29 1 54 37 1 37
Do They Know It's Christmas? avec Band Aid 20 (en) 1 7 1 9 1 72 1 Do They Know It's Christmas? (CD Single)
2006 Christmas Day 60 No Angel
2008 Don't Believe In Love 54 29 37 1 6 6 9 30 1 1 19 1 Safe Trip Home

DVD[modifier | modifier le code]

Année Nom
2001 Here with Me/Thank You (acoustique)
  • DVD single
2004 White Flag/Life for Rent
  • DVD single
2005 Live at Brixton Academy
  • DVD + CD Live

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « RCA's Peter Edge, Tom Corson on the Shuttering of Jive, J and Arista », Billboard.biz,‎ 7 octobre 2011 (consulté le 31 décembre 2011).
  2. (en) « Dido joins pop's rich list », sur telegraph.co.uk,‎ 17 février 2004 (consulté le 28 mars 2013).
  3. a et b (en) « New Dido album to be released Q1 2013 », musicweek.com,‎ 22 novembre 2012.
  4. Clare Teresa Armstrong (Mother), « BIRTH – Florian Cloud De Bounevialle Armstrong », Registration District of Kensington, General Register Office for England and Wales, vol. GRO Volume 5C,‎ 4 février 1972, page 2242. "CERTIFIED to be a true copy of an entry in the register of Births, Still-births or Deaths in the District above mentioned." This is an authorized copy of Dido's birth certificate, Crown copyright.
  5. a, b, c, d et e « lovedido.net » (consulté le 29 mars 2012).
  6. « Dido's sex confession », sur Askmen (consulté le 18 septembre 2014).
  7. a et b Dido & Goldman squattent les ondes - Europe 2 - 2004
  8. (en) « Interview with Peter Leak », HitQuarters,‎ 13 décembre 2004 (consulté le 24 juin 2012).
  9. « Dido au sommet des ventes de CD », sur Libération,‎ 23 février 2002 (consulté le 23 mars 2013).
  10. (en) « Music to watch girls buy »,‎ 25 mars 2005 (consulté le 23 mars 2013).
  11. (en) « Dido album biggest for six years », sur BBC News,‎ 2003 (consulté le 28 mars 2013).
  12. a et b (en) « Q Mag interview »,‎ Novembre 2007 (consulté le 28 mars 2013).
  13. (en) « From Matt Dunkley credit list Never Far From Home » [PDF] (consulté le 28 mars 2013).
  14. Amélie Ermenault, « Le retour de Dido est programmé »,‎ 3 juillet 2008 (consulté le 28 mars 2013).
  15. « Download a new Dido track for free », sur Didomusic,‎ 25 août 2008 (consulté le 29 mars 2013).
  16. « Don't Believe In Love in October », sur Didomusic,‎ 29 août 2008 (consulté le 29 mars 2013).
  17. « Top 50 Global Best Selling Albums for 2008 (Physical and digital album formats included) », sur ifpi.org (consulté le 29 mars 2013).
  18. (en) « Sony BMG lines up 12 short films to promote Dido album Safe Trip Home », sur The Guardian (consulté le 29 mars 2013).
  19. « Dido attaquée pour ses références à l'IRA »,‎ 9 décembre 2008 (consulté le 29 mars 2013).
  20. « Liste des nominations des 52e Grammy Awards »,‎ décembre 2009 (consulté le 29 mars 2013).
  21. « "When will you go on tour?" »,‎ 6 février 2009 (consulté le 29 mars 2013).
  22. « Dido revient à ses racines électroniques », sur Nina People,‎ 20 juillet 2009 (consulté le 12 mars 2013).
  23. a et b « A CATCH UP WITH DIDO, PART 1 - 7 octobre 2009 », sur didomusic.com (consulté le 29 mars 2013).
  24. « A CATCH UP WITH DIDO, PART 2 - 14 octobre 2009 » (consulté le 29 mars 2013)
  25. twitter - 11 novembre 2010
  26. « NEW DIDO TRACK ON SEX AND THE CITY 2 SOUNDTRACK! », sur Didomusic,‎ 21 avril 2010 (consulté le 29 mars 2013).
  27. (en) « Dido: New Single 'Everything to Lose' to Debut on 'Sex + City 2' Soundtrack », sur directcurrentmusic.com,‎ 1er mai 2010 (consulté le 18 septembre 2014).
  28. (en) « Review: 127 hours, an unconventional movie high on adrenaline but a lurid climax », sur Zimbio (consulté le 18 septembre 2014).
  29. Intimate Q&A with A.R. Rahman and DesiHits! - 16 avril 2010
  30. (en) « Rahman to work with Dido and Usher »,‎ 14 mai 2010 (consulté le 28 mars 2013).
  31. Usher and Dido next for AR Rahman - 7 juin 2010
  32. « Dido signe la bande originale de 127 Hours », sur Charts in France,‎ 19 octobre 2010 (consulté le 28 mars 2013).
  33. (en) « The Dance »,‎ Avril 2010 (consulté le 28 mars 2014).
  34. Astronaut Sues Dido For Using His Photo In Album Cover - 6 octobre 2010
  35. Dido poursuivie en justice par un astronaute ! - 8 octobre 2010
  36. Dido retombe sur terre… - 11 octobre 2010
  37. Jason Mraz a de la musique en stock - 27 août 2010
  38. Jason Mraz May Turn 'Tons of Material'Into Two New Albums - 26 août
  39. Jason Mraz Fine-Tunes 4th Album for 2012 Release - 7 décembre 2011
  40. tweet - 11 novembre 2010
  41. a et b tweet - 25 janvier 2011
  42. tweet - 27 février 2011
  43. a, b, c et d « A note from Dido », sur Didomusic,‎ 6 février 2011 (consulté le 28 mars 2013).
  44. tweet - 24 octobre 2012
  45. (en) « ASCAP », ascap.com,‎ 19 mars 2012.
  46. (en) « thanks lovely. just listening to your amazing drums on 'the girl who got away' right now. sounds sooooo good. :) xxxx », sur Twitter,‎ 7 février 2010 (consulté le 28 mars 2013).
  47. (en) « MUSIC (ORIGINAL SONG) », sur Oscar.com,‎ 25 janvier 2011 (consulté le 29 mars 2013).
  48. (en) « 'IF I RISE' NOMINATED FOR OSCAR! », sur Didomusic,‎ 25 janvier 2011 (consulté le 29 mars 2013).
  49. (en) « Dido doles out advice to her stand-in Florence Welch for Oscar night », interview hitfix.com - 17 décembre 2010
  50. tweet - 8 novembre 2012

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :