Bruce McCandless II

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir McCandless.
Bruce McCandless
Image illustrative de l'article Bruce McCandless II

Nationalité Drapeau des États-Unis Américain
Naissance (76 ans)
Boston, Massachusetts
Temps total passé dans l’espace 13 j 32 min
Sélection Groupe 5 de la NASA, 1966
Mission Challenger (STS-41-B)
Discovery (STS-31)
Insigne Sts-41-patch.png Sts-31-patch.png

Bruce McCandless II est un astronaute américain né le 8 juin 1937.

Biographie[modifier | modifier le code]

Cursus universitaire[modifier | modifier le code]

McCandless est le fils de Bruce McCandless, et petit-fils de Willis W. Bradley, deux héros de guerre décorés. Il est diplômé de Woodrow Wilson Senior High School (en), Long Beach, en Californie. Son père ayant reçu la Medal of Honor, McCandless est admissible dans une académie militaire.

Bruce McCandless est titulaire d'un baccalauréat en sciences (BSc) de l'Académie navale d'Annapolis (Maryland) en 1958, d'une maîtrise universitaire ès sciences (MSc) en ingénierie électrique de l'Université Stanford en 1965 et d'un master en administration des affaires (MBA) de l'Université de Houston–Clear Lake (en) en 1987.

Carrière militaire[modifier | modifier le code]

Sorti second de sa promotion à l'Académie navale d'Annapolis en 1958, avec John McCain et John Poindexter, Bruce McCandless s'entraîne au pilotage sur les bases Naval Air Station Pensacola (Floride) et Naval Air Station Kingsville (en) (Texas) et reçoit ses ailes de pilote en 1960. Il est alors affecté au 102e escadron de combat de décembre 1960 à février 1964. Il sert sur les porte-avions USS Forrestal et USS Enterprise, vole sur F-6A Skyray et F-4B Phantom II et participe au blocus de Cuba, décrété en février 1962. En 1964, il est instructeur de vol aux instruments au sein du 43e escadron d'attaque d'Apollo Soucek Field à la Naval Air Station Oceana (en) (Virginie) puis suit un master en ingénierie électrique au sein de l'unité d'entraînement des officiers de réserve de la Navy (en) à l'Université Stanford.

Formé au pilotage de nombreux avions (T-33B Shooting Star, T-38A Talon, F-4B Phantom II, F-6A Skyray, F-11 Tiger, TF-9J Cougar, T-1 Seastar (en) et T-34B Mentor) et de l'hélicoptère Bell 47G, Bruce McCandless compte plus de 5 200 heures de vol, dont 5 000 à bord d'avions à réaction.

Carrière d'astronaute[modifier | modifier le code]

En avril 1966, Bruce McCandless (âgé de 28 ans) est sélectionné par la NASA pour intégrer son 5e groupe d'astronautes. Il sert notamment comme officier de communication (capcom) lors des missions lunaires Apollo 10, 11 et 14, entre 1969 et 1971. Membre de l'équipage de soutien d'Apollo 14, il aurait pu être pilote de la première mission d'occupation du laboratoire orbital américain Skylab si les vols Apollo 18 à 20 avaient été maintenus. Dans la réorganisation qui suit l'arrêt prématuré du programme lunaire, il est seulement désigné comme doublure de Paul J. Weitz, pilote du premier équipage de Skylab en mai-juin 1973 (mission SL-2). Il est à nouveau capcom lors des missions Skylab 3 (juillet-septembre 1973) et Skylab 4 (novembre 1973-février 1974).

Dans le cadre du programme Skylab, Bruce McCandless participe activement à la conception de l'expérience M-509, un système de propulsion dorsal destiné à faciliter le déplacement des astronautes dans le vide : l'AMU (Astronaut Maneuvering Unit). Les travaux se poursuivent avec l'arrivée de la navette et déboucheront sur la mise au point du « fauteuil spatial » Manned Maneuvering Unit (MMU). Bruce McCandless travaille également à la définition de matériel et de procédures pour les étages Inertial Upper Stage (IUS) des satellites lancés depuis la navette spatiale américaine et est impliqué dans plusieurs projets du programme navette : le télescope spatial[Lequel ?], la mission de réparation du satellite Solar Maximum Mission et le programme de station spatiale.

Du 3 au 11 février 1984 (soit près de 18 ans après sa sélection), Bruce McCandless (alors âgé de 46 ans) connaît enfin son baptême de l'espace, participant à la fameuse mission STS-41B. Lors d'une sortie extravéhiculaire historique le 7 février, il utilise pour la première fois le MMU dans le vide spatial et devient le premier « homme-satellite ».

Du 24 au 29 avril 1990, Bruce McCandless effectue son second séjour autour de la Terre, à l'occasion de la mission STS-31 de la navette Discovery. L'objectif principal est le déploiement du télescope spatial Hubble.

En août 1990, Bruce McCandless quitte l'armée et la NASA pour devenir un consultant aérospatial basé à Houston. Il a notamment aidé à la mise au point de procédures pour les sorties extravéhiculaires des missions de réparation et de maintenance du télescope Hubble. Il a également rejoint le comité directeur de la société Martin Marietta à Denver (Colorado).

Vols réalisés[modifier | modifier le code]

Il fut membre de l'équipage de support de la mission Apollo 14, et doublure pour la première mission habitée sur Skylab (Skylab 2).

Sortie extravéhiculaire de Bruce McCandless II en 1984.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :


Précédé par Chronologie Suivi par
Robert L. Gibson
astronaute
134e
Ronald McNair
Liste des missions habitées entre 1961 et 1986
Robert L. Gibson
astronaute américain
68e
Ronald E. McNair