Délégué interministériel à la sécurité routière

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le DISR, acronyme de Délégué interministériel à la sécurité routière, est un fonctionnaire d'État français[1],[2].

Généralités[modifier | modifier le code]

Il est nommé par le premier ministre français, il assure plusieurs fonctions. Son rôle est de gérer le secrétariat du CISR, ainsi que d'assister le CISR. Il préside le GIPSR, qui a pour rôle de préparer les dossiers abordés par le CISR.

Dans le but de l'aider dans ses missions, il est entouré de conseillers techniques mis à disposition par les ministères directement concernés par les problèmes de sécurité routière en France : transport, équipement, santé, intérieur, justice, éducation nationale, défense, industrie…

L'ONISR est rattaché au DISR. Cet organisme a pour rôle d’assurer la collecte, la mise en forme, l'interprétation et la diffusion des données statistiques nationales et internationales, le suivi des études sur l'insécurité routière, l'évaluation des nouvelles mesures de sécurité prises ou envisagées.

Historique[modifier | modifier le code]

Christian Gerondeau a initialisé la fonction. Le décret du 5 juillet 1972 lui donnait le titre de délégué à la sécurité routière, rattaché au premier ministre français, chargé d'animer le Comité interministériel à la sécurité routière créé à la même date[3].

Le 17 mai 1975, Christian Gerondeau change de titre, devenant le secrétaire général du Comité interministériel de sécurité routière, et étant nommé simultanément directeur de la Sécurité civile, rattaché au ministre de l'intérieur.

En 1981, première alternance politique sous la cinquième République, la gauche gagne les élections présidentielles. Pierre Mauroy devient le premier ministre de François Mitterrand. Il maintient dans un premier temps Christian Gerondeau dans ses fonctions, puis le 21 avril 1982 procède à une réorganisation partielle. Le Comité interministériel à la sécurité routière est désormais présidé par le ministre du transport, par délégation du premier ministre. Il est animé par le délégué interministériel à la sécurité routière, créant ainsi l'intitulé actuel du poste, et Christian Gerondeau est remplacé par Pierre Mayet. Christian Gerondeau quitte également quelques semaines plus tard ses fonctions de Directeur de la Sécurité civile[4].

Liste des titulaires[modifier | modifier le code]

Depuis la création du poste, les DISR sont succcessivement[5] :

  • Pierre Mayet : 1982-1985 ;
  • Pierre Denizet : 1985 - 1987 ;
  • Pierre Graff : 1987 - 1990 ;
  • Jean-Michel Bérard : 1990 - 1995 ;
  • Alain Bodon : 1995 - 1998 ;
  • Isabelle Massin[6]  :22 juillet 1998 - 3 mars 2003
  • Rémy Heitz[7] : 3 mars 2003 - 22 novembre 2006 ;
  • Cécile Petit[8] : 22 novembre 2006 - 11 juillet 2008 ;
  • Michèle Merli[8] : 11 juillet 2008 - 15 juillet 2011 ;
  • Jean-Luc Névache[9] : 15 juillet 2011 - 30 mai 2012 ;
  • Frédéric Péchenard : du 30 mai 2012 au 4 décembre 2013 ;
  • Jean-Robert Lopez depuis le 7 avril 2014[10].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Vidéos de l'Institut national de l'audiovisuel[modifier | modifier le code]

Quelques exemples d'interventions télévisées des Délégués interministériels à la sécurité routière successifs. Classement chronologique.

Liens externes[modifier | modifier le code]