Alternance politique

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
La passation de pouvoirs, ici entre Nicolas Sarkozy, président français sortant issu de la droite, et François Hollande, son successeur de gauche, est l'illustration symbolique de l'alternance politique en France.

En politique, on parle d'alternance politique lorsque des partis appartenant à des courants politiques différents se succèdent au pouvoir.

En pratique, l'alternance consiste généralement en un renversement de la majorité politique lors d'élections présidentielles et/ou législatives. Selon la conception traditionnelle, la possibilité d'alternance politique est une condition nécessaire à la démocratie, bien qu'elle n'en soit pas une condition suffisante. Ainsi, on associe l'achèvement de la Transition démocratique espagnole à la première arrivée au pouvoir du Parti socialiste ouvrier espagnol. Pour les régimes politiques avec un parti unique toutefois, la démocratie s'exprime à travers des élections libres ouvertes aux non-membres du parti ainsi que par la lutte de ligne (interne au parti), mais ces régimes sont généralement considérés comme autoritaires et dictatoriaux.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]