Champignon de pierre

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Structure calcaire en forme de champignon à Correns, Var, France

Un champignon de pierre est une formation géologique dont l'aspect extérieur rappelle celui de nos champignons communs.

Répartition[modifier | modifier le code]

En France, une des plus connues est la Peyro Calbado ou "Star du Sidobre" (780 tonnes de granit), à Lacrouzette, à 18 km de Castres. Les rochers de Taennchel, en gneiss près de Strasbourg sont également stupéfiants[1].

Morphogénèse[modifier | modifier le code]

Plusieurs origines semblent à discuter : érosion, origine karstique ou création humaine.

Points communs[modifier | modifier le code]

Dans tous les cas, on retrouve une double structure (calcaire, granit) de résistance différente, la structure inférieure restant la moins résistante mécaniquement

Dans le Var[modifier | modifier le code]

Correns[modifier | modifier le code]

Mons, Var, aux Blaquières[modifier | modifier le code]

Structure calcaire en forme de champignon à Mons, Var, France
Four à chaux, voisin de l'aqueduc romain, mais sur la rive opposée

On y trouve quatre champignons de très grande taille et plusieurs structures plus petites, mais surtout un très grand four à chaux, difficile à dater, au sommet d'une falaise dominant la Siagnole, en regard de la Roche Taillée ou passe l'aqueduc romain de Fréjus, mais sur l'autre rive de la Siagnole. Rien n'est attesté, mais on peut retenir que :

  • le four à chaux est de taille inhabituelle,
  • le pied des champignons est en calcaire plus tendre que le chapeau,
  • et leur origine semble plus d'origine humaine que karstique, bien que ce soit l’inverse pour les structures identiques, mais plus petites[précision nécessaire].

Références[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

  1. Roger F., Milochau R. : Guide des merveilles de la nature en France, Arthaud éd., Paris