Monts de Lusace

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Monts de Lusace
Carte des Sudètes avec les monts de Lusace en 5.
Carte des Sudètes avec les monts de Lusace en 5.
Géographie
Altitude 793 m, Luž
Massif Sudètes
Administration
Pays Drapeau de la République tchèque République tchèque
Drapeau de l'Allemagne Allemagne
Régions

Land
Aussig-sur-Elbe
Liberec
Saxe
Districts

Arrondissement
Děčín
Česká Lípa
Görlitz
Géologie
Roches Grès, granite, basalte, phonolithe
Panorama des monts de Lusace dans les environs de Ringelshain.

Les monts de Lusace (Lužické hory en tchèque) s'étendent de la Saxe à la Bohême septentrionale (en République tchèque), entre la Suisse tchèque et les monts de Ještěd. Les monts de Zittau (au sud de la ville frontalière de Zittau) en constituent le versant allemand. Au nord ils se prolongent par les collines de Lusace ; immédiatement au sud-ouest, par les préalpes de Bohême. En République tchèque, la région est classée en réserve naturelle sous le nom de ChKO Lužické hory ; quant aux monts de Zittau, ils possédaient en Allemagne le statut de zone naturelle (Landschaftsschutzgebiet) jusqu'à ce qu'en 2007 ils deviennent un parc naturel (le 100e de l'Allemagne).

Géographie[modifier | modifier le code]

Topographie[modifier | modifier le code]

Les monts de Lusace appartiennent aux monts de Bohême, qui forment la frontière entre l'Allemagne et la République tchèque. Hormis leur point culminant, le Luž (793 m), les autres montagnes importantes des contreforts ouest de cette chaîne sont le ballon de Pěnkavčí vrch (792 m), le Hvozd (750 m) et le Studenec (736 m). La Jedlová (774 m), et le Klíč (760 m) sont les sommets les plus visibles de la chaîne elle-même. Les contours irréguliers de ces montagnes démontrent qu'elles sont toutes d'origine volcanique. Ce n'est qu'au pied de ces montagnes qu'on trouve les blocs de grès qui composent le paysage des alentours de Jonsdorf et d’Oybin. Les plus grands escarpements sont ceux d'Oybin (avec son château fort et son monastère médiéval en ruines), les rochers de Rosenstein, de Kelchstein et Bienenhaidstein, de Scharfenstein, du Mönchswand, de la Felsengasse et du Töpfer près d’Oybin, les Nonnenfelsen près de Jonsdorf sur le versant saxon ; ceux de la Suisse de Bürgstein-Schwoika, de Rabenstein et d'Oberwegstein sur le versant tchèque.

Principaux sommets[modifier | modifier le code]

Le mont de Pěnkavčí vrch
Vue hivernale sur le Klíč.
  • Luž (793 m)
  • Pěnkavčí vrch (792 m)
  • Jedlová (ou Tannenberg, 774 m)
  • Klíč (760 m)
  • Hvozd (750 m),
  • Studenec (736 m),
  • Stožec (665 m),
  • Jezevčí vrch (665 m),
  • Střední vrch (593 m),
  • Malý Stožec (659 m)
  • Zlatý vrch, 657 m
  • Chřibský vrch (621 m)
  • Sokol (592 m),
  • Töpfer, 582 m
  • Popova skála (565 m)
  • Ortel (554 m),
  • Zámecký vrch (530 m),
  • Oybin, 514 m

Géologie[modifier | modifier le code]

Colonnes basaltiques de Zlatý vrch.

Les monts de Lusace constituent une partie du massif des Sudètes et sont principalement formés de grès, déposés sur un socle granitique du Précambrien. Des cheminées volcaniques ont percé cette couche de grès à l’ère Tertiaire et le magma s'est cristallisé en basalte et en phonolithes. À l'interface du grès et du magma, les deux roches ont été recuites, combinées pour former par métamorphisme une glaçure superficielle, ou se sont fissurées au refroidissement pour former des orgues basaltiques. Naguère la meulière de Jonsdorf, tirée de ce grès métamorphique, était réputée dans toute l'Europe centrale. La faille de Lusace, qui sépare la granodiorite de Lusace des grès de Bohême, court le long du coteau nord des monts de Lusace.

Faune et flore[modifier | modifier le code]

Tout le massif est couvert d'épaisses forêts : sur sol de basalte et de phonolithes, le hêtre prédomine ; ailleurs, le sol gréseux (acide) favorise le pin et l'épicéa.

Voies de communication[modifier | modifier le code]

Très longtemps, le massif est resté à l'écart des routes. Au Moyen Âge, les voies de communication les plus importantes étaient la Route de Prague par le col de Stožec (Stožecké sedlo) et la route de Jablonné (Alte Gabler Straße) par Lückendorf. La première demeure aujourd'hui l’axe routier essentiel entre la Lusace et Prague. La ligne de chemin de fer reliant Prague à Jiříkov/Ebersbach, appelée Böhmische Nordbahn, n'a plus aujourd'hui qu'un intérêt régional ; elle traverse le massif au col le plus bas, au pied de la Jedlová.

Histoire[modifier | modifier le code]

Activités[modifier | modifier le code]

Protection environnementale[modifier | modifier le code]

Le parc naturel en contrebas du Duty Kamen
Le parc naturel, panorama depuis l’Ortel

Depuis 1976, la partie tchèque des monts de Lusace bénéficie du statut de zone protégée sous le nom de Chráněná krajinná oblast Lužické hory. Le siège administratif de la réserve naturelle se trouve à Jablonné v Podještědí. Ainsi les sites naturels les plus précieux des monts de Lusace sont classés tantôt réserve naturelle ou site naturel.

Parcs naturels[modifier | modifier le code]

En Allemagne :

En République tchèque :

Sites naturels[modifier | modifier le code]

Site naturel de Bílé kameny.

En Allemagne :

En République tchèque :

Sites touristiques remarquables[modifier | modifier le code]

Un bloc erratique.

Voir également : Monts de Zittau

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :